Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bien sur, il y a la crise et avec elle, la baisse importante du pouvoir d'achat des français. Les commerçants le savent bien et à Montluçon aussi bien qu'ailleurs. Pourtant cela n'empêche pas certains élus d'y croire... C'est le cas du Maire de Montluçon qui s'exprimait dans les colonnes de la Montagne d'aujourd'hui (voir l'article de la Montagne ICI) à propos de la zone de commerciale de ST Jacques qui devrait voir le jour d'ici la fin de l'année : « J'ai souhaité qu'il y ait une offre commerciale nouvelle mais pas concurrentielle avec les commerces de l'avenue de la République et du boulevard de Courtais. Cela viendra augmenter l'offre montluçonnaise qualitativement et quantativement ».

Mais ce n'est qu'un vœu "pieux", car qui pourrait croire que dans cette période de vaches maigres, cette nouvelle concurrence n'aura aucune incidence sur le chiffre d'affaire des commerces de proximité du centre ville et de la ville Gozet ? D'autant qu'il faut ajouter à l'espace commerciale St jacques qui est en train de se construite, le nouveau Leclerc qui s'installera sous peu dans la zone de Chateaugay comme il est précisé également dans le même article. On apprend aussi que le magasin Leclerc qui devait disparaître selon les informations qui circulaient jusqu'ici, serait en fait transformé en Leclerc Express.  Ce n'est donc plus une grande surface déplacée, mais bel et bien une grande surface en plus sur notre agglomération.

Par ailleurs un autre concurrent frappe à la porte. Il s'agit de Super "u" qui lorgnait sur le terrain de l'ancienne usine Roy qui jouxte le pont supérieur, comme l'indiquait le site Ma Ville.com (voir LA). Et même si l'autorisation ne leur a pas été accordée, on peux raisonnablement penser que les investisseurs en question ne renonceront pas aussi facilement à s'implanter sur la région. Certains parlent d'ailleurs d'une possibilité sur St Victor, ce que nous ne sommes pas en mesure de confirmer. Bref, c'est la crise, beaucoup de montluçonnais sont en difficulté, la fréquentation des associations de secours comme les restos du cœur, le secours populaire, le secours catholique, la Maison de la solidarité, n'ont jamais connus une telle affluence (voir l'article de Montluçon Infos ICI). Les commerces (y compris les grandes surfaces) voient leur chiffre d'affaire diminuer. Mais pourtant les grands groupes continuent à investir et ouvrent de nouveaux commerces et parfois même investissent dans des complexes onéreux comme cela devrait être le cas à St Jacques. C'est totalement incompréhensible. 

mais au delà de toutes ces considérations, les petits commerçants se retrouvent dans la tourmente. Car chacun sait que lors d'une crise comme nous en connaissons une en ce moment, les premiers à en pâtir après les salariés qui perdent leur travail, c'est eux. C'est eux qui ferment les premiers et qui vont ensuite grossir les files d'attente de l'ANPE. Et cette année a été particulièrement gratinée pour leur porte monnaie à la suite du remplacement de la taxe professionnelle par une taxe foncière qui a explosé leur budget au point de provoquer une fronde sans précédant (voir la vidéo ci dessous).

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :