Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cela fait maintenant plus d'un mois que 7 syndicalistes ont débuté une grève de la Faim devant l'usine de PSA à Poissy. Ils ont commencé à ne plus s'alimenter le 18 septembre dernier pour protester contre la discrimination syndicale dont ils font l'objet.

Les 7 militants de SUD auto se sont mis en grève de la faim pour protester et alerter l'opinion publique à propos de la discrimination syndicale dont ils font l'objet au sein de leur entreprise. Le harcèlement qui les a conduit à une telle extrémité est farouchement nié par la direction comme on pouvait s'y attendre. Il n'empêche que cette dernière ne fait aucune proposition qui soit de nature à mettre fin à cette situation et alors que plusieurs des grévistes de la faim entrent maintenant dans une période très critique et mettent sérieusement leur santé en danger.

La question qui se pose est de savoir pourquoi le gouvernement ne réagit pas alors que PSA a déjà été condamné une première fois pour "discrimination syndicale" et "harcèlement syndical" le 16 mai 2013 par la cours d'appel de Versailles, comme l'indique l'humanité (lire ICI) ? Pourtant, la situation ne semble pas avoir évoluées dans le bon sens, c'est le moins qu'on puisse dire.

Le 17 octobre Libération titrait "Un mois de grève de la faim pour 7 ouvriers" (lire LA) et le lendemain on apprenait par le Parisien "PSA Poissy : "Un syndicaliste, gréviste de la faim hospitalisé" (lire ICI) ce que confirmait dès le lendemain Le Monde en utilisant le même titre que son confrère la veille (lire LA) qui révèle aussi que des négociations sont toujours en cours avec "le sous-préfet de Saint-Germain-en-Laye, Philippe Court, un représentant de l'administration du travail et la direction de PSA Poissy".

François Delapierre ainsi que Jean-Luc Mélenchon, tous deux responsables du Parti de Gauche (PG) ont interpellé le ministre de l'économie,Pierre Moscovici, pour que ce dernier intervienne auprès des patron de PSA.

De son côté, Solidaires 78 qui regroupe l'ensemble des syndicats SUD du département, dont SUD auto qui est visé par l'ostracisme de la direction de PSA, a crée un comité de soutien aux grévistes (Lire ICI).

Des syndicalistes en grève de la faim à PSA
Tag(s) : #Actualité sociale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :