Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les quelques militants rassemblés devant la permanence de Bernard Lesterlin ne suffiront certainement pas pour convaincre le député Bernard Lesterlin à ne pas voter la loi qui aggrave un peu plus les conditions de départ à la retraite en France.
Le député de la 2em circonscription de l'Allier était cette fois ci présent pour recevoir une délégation de syndicalistes qui souhaitaient le disuader de voter une telle loi.
Alain Martin, Porte parole de Solidaires qui faisait partie de la délagation a accepté de nous livrer ses impressions. Voici le texte qu'il a adressé à Regardactu :
 
"Par ce premier grand froid d'octobre, nous étions environ 70 à 80 personnes à nous être rassemblés devant la permanence du député socialiste Bernard Lesterlin sur la place Piquand. Essentiellement des cégétistes, Front de Gauche, Solidaires. Les camarades de la FSU n'ont pas pu nous rejoindre mais étaient de tout cœur avec nous. Mr Lesterlin et son attaché ont reçu une délégation composée pour la CGT de Elena Blond de l'UL, Laurent Indrusiak de l'UD, un camarade de CGT retraites, un camarade de la CGT commerce et de votre serviteur pour Solidaires Allier, en présence d'une journaliste de RMB.
Laurent Indrusiak a fait part et a remis quelques pages faisant part des revendications de l'intersyndicale CGT, FSU, Solidaires. La discussion fut très animée et je reconnais avoir passablement invectivé le député mais son discours m'est devenu rapidement insupportable. Il nous a dit qu'il voterait POUR cette aberration parce qu'il faisait parti de la majorité et qu'il ne se voyait pas voter contre une loi proposée par les siens. Je doute que tous les députés socialistes aient le petit doigt sur la couture du pantalon et qu'ils soient au garde-à-vous. Le tout est d'avoir une conscience et un semblant de reconnaissance pour le peuple qui l'a élu, pensant qu'il votait pour un député et un gouvernement de gauche.
Il nous a fait tout un speech sur le pourquoi et le comment de la chose, pensant réellement agir pour le maintien de la retraite par répartition. Je lui ai pourtant rappelé que Mr Hollande avait promis de s'attaquer à la finance. Que si les revenus financiers étaient taxés à minima au niveau des salariés, les caisses de retraites seraient approvisionnées très largement. Je lui ai également conseillé de lire le petit livret édité par Attac et Copernic, Retraites: l'alternative cachée. Je lui ai aussi demandé quels salariés, selon lui, seraient aptes encore à travailler jusqu'à 70 ans et plus pour avoir une retraite à taux pleins. Ce à quoi il m'a répondu qu'il n'était pas question de faire travailler les gens aussi tard. Et pourtant, du fait que les jeunes commencent de plus en plus tard à travailler, du fait d'une carrière de plus en plus hachée surtout dans le privé, il en résultera forcément un départ de plus en plus tardif pour avoir une retraite convenable surtout avec les taux de décote.
Le député est même fier de cette loi car elle apporte une grande amélioration pour les femmes et pour la pénibilité de certains métiers. J'ai failli m'étouffer.
nous lui avons même dit qu'à faire les mêmes conneries sans arrêt, à répéter les mêmes erreurs que dans les années 30, ils faisaient le jeu du F Haine.
Alain"
 
Le député avait fait tout spécialement le déplacement pour rencontrer les syndicats qui l'avaient sollicité pour une entrevue. Mais cette rencontre s'est déroulée dans une atmosphère tendue. Dans moins d'une semaine les syndicalistes remettront le couvert (Le 15 octobre à 12h) et se rassembleront à nouveau, mais cette fois ci sur le Pont St Pierre.
Ils étaient quelques milititants à s'être rassemblés ce soir Place Piquand devant la permanance du député socialiste pour protester contre la nouvelle réforme des retraites

Ils étaient quelques milititants à s'être rassemblés ce soir Place Piquand devant la permanance du député socialiste pour protester contre la nouvelle réforme des retraites

Le député a reçu une délégation de syndicalistes composée de 3 CGT et 1 SUD

Le député a reçu une délégation de syndicalistes composée de 3 CGT et 1 SUD

Pour autant, le député reste campé sur ses positions et votera la loi par solidarité avec sa majorité.

Pour autant, le député reste campé sur ses positions et votera la loi par solidarité avec sa majorité.

Vu dans le rassemblement devant la permanence de Bernard Lesterlin

Vu dans le rassemblement devant la permanence de Bernard Lesterlin

Ainsi que cette pencarte

Ainsi que cette pencarte

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :