Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La communauté d'agglomération de Vichy Val d'Allier va bientôt ouvrir une recyclerie à Cusset. Cette recyclerie sera en capacité de collecter les objets recyclables provenant des 4 déchèteries de la communauté et de redonner vie à ceux ci afin de les remettre à la vente comme l'explique la vidéo ci dessous.

Sur Montluçon rien de tel n'existe actuellement. Pourtant un militant associatif ne ménage pas ses efforts depuis plusieurs années pour que notre ville se dote d'un tel dispositif. Ce militant s'appelle Maleck Sébahi et il avait demandé aux différents candidats en lisse pour les élections municipales de 2008 d'inscrire dans leur programme le projet d'une recyclerie pour Montluçon et la communauté de commune dans leur programme.

Maleck a accepté de répondre aux question de regardactu.

regardactu : D'ou t'es venu cette idées de recyclerie ?

Maleck Sébahi : Elle ne vient pas de moi.Les québécois sont les précurseurs dans ce domaine car c'est chez eux qu'est né le concept de recyclage des déchets que nous produisons. Puis cette idée est parvenu jusqu'en France et on peut dire aujourd'hui que des expériences intéressantes ont été menées, notamment en Creuse et plus récemment à vichy val d'Allier .

regardactu : peux-tu nous dire en quoi consiste le projet de recyclage des déchets sur lequel tu a travaillé.

Maleck Sébahi : Il s'agit de collecter les objets qui peuvent être restaurer avant qu'ils n'atteignent la déchèterie, ce qui suppose un premier tri en amont de la déchèterie. Il faut ensuite procéder à leur restauration, les classer et les reproposer à la vente. cela suppose d'avoir la surface nécessaire pour procéder au tri, à la remise en état et pour stocker tous ce qui est destiné à repartir dans le circuit de la consommation.

regardactu : Et cela représente un volume important ?

Maleck Sébahi : Il faut savoir que parmi les objets qui sont destinés à la déchèterie, la fourchette de ce qui peut être réparé et remis en circulation représente 45 à 60% des objets dont les gens se débarrassent.

regardactu : C'est énorme !

Maleck Sébahi : Oui,cela représente un gros volume, d’où l'idée d'une recyclerie qui pourrait réduire considérablement le volume des déchets, les transports de ces derniers et les effets nocifs sur notre environnement.

regardactu : certains objecteront que le fait de remettre des objets restaurés sur le marché aura pour conséquence de diminuer le chiffres d'affaires des commerces qui vendent du neuf. Que leur réponds-tu ?

Maleck Sébahi : Je pense que cet argument est un mauvais argument, car ceux qui achètent ces objets recyclés peuvent ensuite réorienter un certain nombre d'autres achats tout aussi indispensables pour leur quotidien et au final, le commerce n'en souffrirai pas.

Regardactu : Alors pourquoi ce projet de recyclerie n'a pas vu le jour sur la région de Montluçon, alors que que sur Vichy val d'allier une recyclerie va être inaugurée le mois prochain ?

Maleck Sébahi : Lorsque j'ai présenté ce projets aux différentes tête de listes avant les élections de 2008, j'ai senti que les candidats n'étaient pas chaud pour ce projet et que les esprits n'y étaient pas encore prêts. Pour le staf du candidat de la droite par exemple ce projet ne pouvait pas fonctionner dans un cadre associatif. Seule une entreprise privée pouvait s'en charger. Le projet qu'ils soutenaient était d'ailleurs très différent. Ils privilégiaient le traitements des objets pour en récupérer les matières premières et non pour les remettre dans le circuit de la consommation après les avoir restauré.

Regardactu : Mais c'est un peu ce qu'il ont fait par la suite avec la création d'Environnement recycling, non ?

Maleck Sébahi : en partie mais pas tout à fait, car ce que fait environnement recycling ne permet pas de récupérer les matériaux "précieux". Pour cela, il faudrait faire appel à une technologie plus sophistiquée avec un personnel qualifié. Sans compter que cette usine fait venir les éléments à traiter de l'ensemble du territoire ce qui ne correspond pas au projet écologique que je défend qui est un projet qui privilégie les circuits courts.

Regardactu : C'est à dire ?

Maleck Sébahi : Nous devons réduire aussi nos déplacements, car ceux ci ont un coût écologique, mais aussi un coût économique. Une fois à la déchéterie, il faut bien transporter ces déchets vers d'autres lieux de stokage ou de retraitement. En dsiposant la recyclerie sur le même lieu que la déchéterie, on diminuerait de manière notable les volumes de déchets à transporter vers les lieux de traitement et/ou de stockage en bout de chaine. Car le projet de la recyclerie s'inscrit dans un projet plus vaste qui vise à changer nos habitudes et nos comportements d'une manière générale. Cela passe par une réflexion collective à propos des déplacements générés par les transports des déchets, mais aussi à propos du tri en amont de ces derniers. Je pense notamment à la nécessité de mieux informer les gens à propos de ce tri. Écarter par exemple les déchets fermentescibles (épluchures de légumes, tontes de gazon) qui devraient être destinés à faire du composte plutôt que d'être mélangés avec les déchets imputrescibles comme les plastiques. Cela suppose que l'on "forme" les habitants à ces nouvelles pratiques et que l'on mette à leur disposition dans certains cas, des composteurs collectifs pour les encourager dans cette voie.

Regardactu : Tu nous a dis quelle était la position de la majorité actuelle de la Mairie. Mais les autres, comment ont-ils réagi ?

Maleck Sébahi : Il n'y avait pas un un enthousiasme extraordinaire non plus. Bien sur, les écologistes soutenaient le projet, mais dans le principe. Ils ont eu une attitude un peu attentiste par la suite.

Regardacu : Cela veut-il dire qu'ils attendaient que tu fasse le boulot ?

Maleck Sébahi : Un peu, mais je n'avais pas les moyens de mener le projet tout seul à terme. C'est d'ailleurs pour cela que je souhaitais leur appui. mais pas seulement de principe.

Regardactu : Et le Parti socialiste ?

Maleck Sébahi : Ils ont trouvé le projet intéressant, mais sans plus. D'ailleurs je n'ai jamais retrouvé trace de ce dernier par la suite dans leur programme.

regardactu : Et le Parti communiste ?

Maleck Sébahi : Ce n'est pas tellement dans leur culture. Ils n'étaient pas foncièrement opposés à ce projet mais clairement, cela ne faisait pas partie de leurs priorités absolues. Ils ont peut être ont évolué depuis. Cela étant, toutes ces réactions sont le reflet de ce qui se passe dans la société. Il y a des gens qui ne se sentent pas concernés par ces questionnements à propos de la gestion de notre environnement et qui veulent continuer à consommer comme ils le font actuellement. La question est de savoir si c'est soutenable et combien de temps encore.

Regardactu : Un tel projet est-il créateur d'emploi ?

Maleck Sébahi : Cette recyclerie s'inscrit dans un projet économique social et solidaire. Sur Vichy 12 emplois seront créé. Il n'y a aucune raisons pour qu'il n'en soit pas ainsi à Montlluçon.

RegardActu : Tu va reprendre ton bâton de pèlerin à le veille des élections municipales de 2014 ?

Maleck sébahi : Non, je ne crois pas, car c'est épuisant de porter seul un projet comme je l'ai fait en 2008. Mais peut être qu'une fois passées les élections municipales, la nouvelle équipe acceptera d'entendre mes arguments.

Regardactu : Pourtant avec l'inauguration de cette nouvelle recyclerie sur la commune de Cusset à coté de Vichy, cela donne du poids à ton projet. N'est-il pas temps de ressortir le projet pour Montluçon ?

Maleck Sébahi : peut être, il faut y réfléchir.

regardactu : En tout cas, merci Maleck pour avoir répondu à toutes ces questions .

Maleck Sébahi

Maleck Sébahi

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :