Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cela ne va pas aider la cause anti-fasciste. Une des militantes de l'UNEF a reconnu avoir inventé l'agression qu'elle prétendait avoir subi du côté de la Bastille à Paris. Selon les Libération (lire ICI) cette dernière aurait avoué au policiers l'avoir fait pour donner plus de force à la première agression dont avait été victime une autre militante de L'UNEF.

Dans cette période très tendue, cette annonce va probablement enlever de crédibilité à celles et ceux qui combattent l'idéologie fasciste. Mais il faut croire que sur les campus la tension est très vive depuis que les groupes d'extrême droite tentent de s'implanter dans certaines facs.

La jeune militante de l'UNEF agissait probablement avec la volonté de faire avancer l'enquête sur les agissement de ces groupes, mais au final cette histoire se retourne contre elle et contre le syndicat étudiant dans lequel elle militait.

pour le moment, l'UNEF n'a pas encore régi à cette information, mais il, est certain que cela ne va pas arranger les affaires du syndicat étudiant qui devra s'exprimer tôt ou tard sur le sujet.

regard actu avait relayé l'information de cette agression (lire LA), il était donc normal de publier aussi le démenti paru dans libé, même s'il n'est pas question pour autant de porter un jugement ou d'accabler qui que se soit. Les temps sont troubles et la montée de l'extrême droite est bien réelle.

Tag(s) : #National

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :