Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cela n'a pas fait la une des journaux. Pourtant la suppression des élections prudhommales constitue un sacré recul pour la démocratie sociale. Mais comme les organisations syndicales se révoltent peu (à part la CGT qui a protesté), la décision du ministre du travail passe quasi inaperçue.

Passons sur l'argument selon lequel l'élection reviendrait trop cher et espérons qu'il ne serve pas un jour pour nous priver tout simplement de démocratie, car toutes les élections ont un coût. Passons aussi sur l'estimation à la louche pour établir la représentativité des organisations syndicales car pour le coup, la représentativité en sera complétement faussée. En effet si l'on établit la représentativité sur les bases des élections dans les entreprises et les très petites entreprises, cela fera perdre prêt de 10% à la CGT par rapport aux élections prudhommales de 2008 et fera tout simplement disparaitre Solidaires et UNSA du paysage syndical représentatif. Or, on sait bien que la représentativité des organisations syndicales sur la bases des élections dans les entreprises et dans les très petites entreprises est faussée par un calcul biaisé qui avantage la CFDT, la CFTC et la CGC (les 3 organisations syndicales signataires de l'ANI).

Un des autres arguments du ministre est de dire que l'abstention aux dernières élections prudhommales était important. Et plutôt que de se demander comment faire baisser cette abstention, ce dernier décide de supprimer l'élection. Or plusieurs raisons expliquent cette forte abstention. L'absence en province de vote internet, l'éloignement des bureaux de vote des lieux de travail, l'absence d'autorisation d'absence pour aller voter etc... Il y a avait donc beaucoup de choses à faire avant de supprimer purement et simplement cette élection. A ce compte, on pourrait aussi supprimer les élections européennes ou cantonales puisque l'abstention y est aussi souvent importante et les remplacer par des estimations sur la base d'autre élections.

Le pire dans tout cela, c'est que cette décision soit prise par un gouvernement de "gauche". On savait que la droite en rêvait. La "gauche" l'a fait !

Plus d'info

Le grand soir

LHumanité

Tag(s) : #Actualité sociale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :