Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est aujourd'hui que la réforme des retraites sera soumise pour la deuxième fois au vote des députés après avoir été retoquée par les sénateurs.

Le gouvernement a choisi d'imposer un vote bloqué sur la loi. Cela veut dire que le texte sera voté en l'état sans que les députés puissent présenter un quelconque amendement.

Lors de la dernière contre réforme des retraites en 2010, le gouvernement Fillon avait également procédé de la sorte et les socialistes avaient hurlé pour dénoncer ce coup de force contre la démocratie. Cela ne les empêche pas aujourd'hui d'user des même expédients pour arriver à leurs fins, ce qui ajoute un plus à l’écœurement de celles et de ceux qui ont accepté de leur accorder leurs suffrages au second tour des présidentielles puis des législatives qui ont suivies en pensant qu'au moins ils se distingueraient dans les méthodes. Or non seulement ils entérinent définitivement la réforme de 2010 mais en plus ils l'aggrave en usant des mêmes méthodes expéditives que la droite avait expérimenté avant eux.

C'est une trahison considérable qui laissera des traces profondes à l'avenir. Beaucoup d'électeurs se souviendront comment ils ont été trahis au lendemain des élections de mai 2012 et il se pourrait bien que le parti socialistes retourne très vite dans l'opposition pour des dizaines d'années.

Au delà, beaucoup se souviendront aussi de l'attitude des syndicats réformistes (CFDT, CFTC, CGC et UNSA) qui avaient combattu la contre réforme des retraites en 2010 et qui soutiennent maintenant le gouvernement qui l'entérine et l'aggrave. Cela laisse aussi une bien triste image du syndicalisme et de son indépendance par rapport au pouvoir.

Cette contre réforme des retraite va aggraver la situation générale des français. Dans cette période de forte accélération du chômage, largement alimenté par les plans sociaux qui se succèdent à un rythme accéléré, le gouvernement assèche un peu plus le marché du travail en contraignant les salariés qui pourraient laisser leur place à ceux qui n'attendent que cela pour prendre la relève, à continuer à travailler contre leur grès. Politique insensée et irresponsable.

La chaos se dresse devant nous. Une simple étincelle suffirait probablement à provoquer une déflagration sociale que l'on se surprendrait presque à espérer maintenant si celle-ci pouvait mettre fin au règne de l'injustice et de la prévarication.

Tag(s) : #Billet d'humeur

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :