Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'usine All'chem présente-elle un danger pour la population de Montluçon ?

L'usine dAl'chem n'est pas n'importe quelle usine. C'est un complexe chimique classé SEVESO II seuil haut, tout comme ADISEO à Commentry ou de plus triste mémoire AZF à Toulouse. Les conditions de sécurité devraient donc être élevées et drastiques car les risques sont considérables et les conséquences d'un accident pourraient être dévastatrices.

Parmi les produits toxiques stockés sur le site deux sont particulièrement redoutables. Le Bromure de méthyle et Le Dichlorure de thionyle *

Si un de ces gaz venait à se disperser dans l'atmosphère en grande quantité, les conséquences pourraient être catastrophiques pour les riverains installés tout autour de l'usine. Raison pour laquelle des mesures exceptionnelles doivent être mise en place pour alerter mais aussi protéger ces derniers.

Les premières mesures concernent évidemment la protection immédiate des installations et de son périmètre. Les autres mesures concernent la rapidité d'alerte des riverains et l'intervention des secours en cas d'incident majeur, ainsi que les dispositions de confinement prévues pour mettre tout ce monde à l'abri des émanations toxiques étant entendu que 10 mn à 15 mn d'exposition massive pourrait entrainer la mort si l'on en croit certains.

si vous allez sur le site internet d'All'chem, vous découvrirez une usine ultra moderne avec des cuves neuves et rutilantes comme en témoigne la page d’accueil ci-dessous. Une usine modèle donc mise en scène pour inspirer confiance

Une image idylique d'une usine dernier cri

Une image idylique d'une usine dernier cri

Mais sur place, l'usine d'Al'chem n'inspire pas confiance lorsqu'on l'a regarde de l'extérieur, tant les installations semblent vétustes comme en témoignent les quelques clichés pris aux abords des bâtiments. Et quant on en fait le tour, on est pas plus rassuré.

Une simple clôture protège l’accès à l'usine. Pas très loin, une porte grande ouverte et personne à l'horizon

Une simple clôture protège l’accès à l'usine. Pas très loin, une porte grande ouverte et personne à l'horizon

Plus loin, c'est la même chose. Rien ne semble plus facile que de pénétrer sur les lieux

Plus loin, c'est la même chose. Rien ne semble plus facile que de pénétrer sur les lieux

Si l'on continue la visite on constate qu'une simple frise a été disposée derrière la cloture comme si cela pouvait dissuader de pénetrer

Si l'on continue la visite on constate qu'une simple frise a été disposée derrière la cloture comme si cela pouvait dissuader de pénetrer

Un peu plus loin la cloture est en très mauvais état. Toute une partie est même entièrement arrachée. Les enfants peuvent y pénétrer sans difficulté et accéder aux installations et ....

Un peu plus loin la cloture est en très mauvais état. Toute une partie est même entièrement arrachée. Les enfants peuvent y pénétrer sans difficulté et accéder aux installations et ....

...au bassin de rétention de l'usine conçu pour recevoir les eaux contaminées en cas d'incident

...au bassin de rétention de l'usine conçu pour recevoir les eaux contaminées en cas d'incident

On distingue d'ailleurs la passerelle usée et rouillée, preuve que le matériel n'est pas entretenu correctement

On distingue d'ailleurs la passerelle usée et rouillée, preuve que le matériel n'est pas entretenu correctement

Juste en face et de l'autre côté de la rue, la hall des sports où les enfants viennent régulièrement s'entrainer.

Juste en face et de l'autre côté de la rue, la hall des sports où les enfants viennent régulièrement s'entrainer.

Pas de doute, on est bien dans la rue Charles Darwin qui sépare All"chem de la Hall des sports (On reconnait le grillage qui a été arraché et n'est toujours pas réparé).

Pas de doute, on est bien dans la rue Charles Darwin qui sépare All"chem de la Hall des sports (On reconnait le grillage qui a été arraché et n'est toujours pas réparé).

Pas très loin d'All'chem, juste derrière, les chambres des étudiants du Lycée Albert Einstein.

Pas très loin d'All'chem, juste derrière, les chambres des étudiants du Lycée Albert Einstein.

C'est parce qu'ils ont conscience la gravité de la situation et de la dangerosité potentielle de ces installations que des riverains se sont constitués en association. l'ARAC03 (Assocoation des Riverains d'All'Chem dont le site est visible ICI).

Ils sont environ soixante dix personnes à l'avoir rejoint car beaucoup d'entre eux craignent pour leur sécurité et pensent que les autorités les abandonnent à leur sort. Si l'on compte 2 à 3 personnes par famille adhérentes, ce sont environ 200 personnes qui ont décidé de se regrouper pour enfin se faire entendre. C'est ainsi que l'association multiplie les démarches pour plus de transparence, pour une réelle prise en compte de la sécurité et pour la reconnaissance des préjudices subis. Car il y a aussi des préjudices financiers considérables pour les propriétaires qui ont vu la valeur de leurs biens s'effondrer.

L'usine All'chem présente-elle un danger pour la population de Montluçon ?

Catherine Genet est la Présidente de cette association qui s'est crée au mois de juin dernier. C'est une femme dynamique et volontaire et le dossier d'All'chem elle le connait bien.

Sur un plan de la ville, elle a mis en évidence le périmètre à l'intérieur duquel les habitations et les lieux publics doivent être équipés de pièces de confinement de manière à se protéger pour le cas ou un incident majeur surviendrait sur le complexe chimique.

Première surprise pour Catherine Genet, le périmètre a été modifié et il est maintenant plus restreint qu'auparavant. Pourquoi avoir réduit ce périmètre de sécurité ? Nul ne le sait. Mais sur le plan, on peut constater par exemple que le centre Athanor qui faisait partie du périmètre n'y figure plus aujourd'hui, ce qui fait que ce complexe qui accueille pourtant énormément de monde n'est plus soumis maintenant aux mesures de sécurité et de confinement en cas d'alerte.

Cette remise en cause de la zone de confinement fait partie des nombreuses zones d'ombre du dossier et même si les riverains ont pu visiter une partie des installations de l'usine, ils ont nettement l'impression qu'on leur a montré ce que la direction de l'usine voulait bien leur faire voir, mais pas plus.

En orange, l'ancienne zone de confinement. En bleu, la nouvelle délimitation après que cette dernière ne soit revue à la baisse sans que l'on puisse savoir pourquoi.

En orange, l'ancienne zone de confinement. En bleu, la nouvelle délimitation après que cette dernière ne soit revue à la baisse sans que l'on puisse savoir pourquoi.

l'aménagement des pièces de confinement

Dans la zone de sécurité, les habitants sont invités à aménager une pièce de confinement afin de pouvoir s'y réfugier en cas d'incident. Ils ne peuvent ni louer, ni vendre leur bien, s'ils n'ont pas fait réaliser ces travaux. Pour cela une aide financière devrait leur être accordée. celle-ci se répartie de la manière suivante :

  • 25% financé par All'chem
  • 25% financé par l'Etat
  • 40% financé par la commune sous forme de crédit d'impôt
  • 10% à la charge du propriétaire

Quid pour les propriétaires qui ne paient pas d'impôts en raison de leur revenus insuffisants ? On ne sait pas trop si ce n'est qu'il pourrait y avoir un financement complémentaire mais qui n'est pas encore clairement défini.

Les revendications des riverains

Si les riverains se ont unis leurs efforts en créant l'ARAC (Association des Riverains d'All'Chem), c'est pour porter un certain nombre de revendications.

  • L'amélioration de la sécurité de l'usine
  • la prise ne charge à 100% des travaux qu'ils doivent faire réaliser pour aménager une pièce de confinement
  • l'annulation de la taxe foncière et de la taxe d'habitation pour compenser les préjudices subis, car les biens ont perdu beaucoup de leur valeur.

Mais pour le moment, il y a un peu de friture sur la ligne et les riverains n'arrivent guère à se faire entendre. Les choses évolueront-elles à l'approche des élections ? peu probable et il faudra que l'association mène de nombreux combats pour faire évoluer les politiques et les décideurs économiques dans le bon sens.

C'est peu de temps après cet entretien qu'un incident est survenu à l'usine. Un homme a eu le visage entièrement brulé et a été transporté au service des grands brulés à Lyon. Une enquête est en cours et le CHSCT (Comité d'Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail) devrait établir l'arbre des causes pour comprendre les raisons de cet accident.

Nota :

*Le Bromure de méthyle. Gaz incolore et inodore. La substance se décompose en chauffant fortement et en brûlant , produisant des fumées toxiques et corrosives comprenant du bromure d'hydrogène, du brome et de l'oxybromure de carbone. Réagit avec les oxydants forts. Attaque un grand nombre de métaux en présence d'eau. Attaque l'aluminium, le zinc et le magnésium en formant des composés spontanément inflammables à l'air, provoquant des risques d'incendie et d'explosion. La substance peut être absorbée par l'organisme par inhalation et à travers la peau , sous forme de vapeur aussi ! Une concentration dangereuse de ce gaz dans l'air est très vite atteinte s'il s'échappe de son contenant.

La substance est irritante pour les yeux, la peau et les voies respiratoires. L'inhalation de la substance peut causer un œdème pulmonaire. L'évaporation rapide du liquide peut provoquer des gelures. La substance peut avoir des effets sur le système nerveux central, les reins et les poumons. L'exposition à des concentrations élevées peut entraîner la mort. Les effets peuvent être retardés.


Le Dichlorure de thionyle. La substance se décompose en chauffant fortement au-dessus de 140°C , produisant des fumées toxiques et corrosives . Réagit violemment avec l'eau produisant des fumées toxiques de dioxyde de soufre et de chlorure d'hydrogène. Réagit avec de nombreuses substances telles que les substances combustibles , les amines , les bases et les métaux en provoquant des risques d'incendie et d'explosion.
La substance peut être absorbée par l'organisme par inhalation et par ingestion. Une contamination dangereuse de l'air est très rapidement atteinte lors de l'évaporation de cette
substance à 20°C.


La substance est très corrosive pour les yeux , la peau et les voies respiratoires. Corrosive par ingestion. L'inhalation de cette substance peut causer un oedème pulmonaire. La substance peut avoir des effets sur les poumons , entraînant une inflammation et le blocage des voies respiratoires. L'exposition à des concentrations qui dépassent plusieurs fois les limites d'exposition peut entraîner la mort. Les effets peuvent être retardés.

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :