Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le gouvernement aurait missionné le haut Conseil du Financement de la protection sociale pour l'institution lui fasse des propositions en mai prochain (c'est à dire au lendemain des élections municipales) pour faire baisser une nouvelle fois le coût du travail.

Cette demande intervient alors que les patrons enregistrent les premiers effets d'aubaine dus au crédit d'impôts. La course à la compétitivité continue donc plein pot et personne ne où cela s'arrêtera.

Pourtant, les effets désastreux liés à la politique d'austérité et d'allégement des charges patronales, alimente le chômage dont les effets vont encore s'aggraver si l'on en croit l'INSEE qui prévoit que le taux de chômeurs devrait atteindre 11% de la population active au second trimestre 2014 comme l'indique le JDD (Lire ICI). Preuve que cette politique nous conduit dans le mur. La hausse de la TVA qui va intervenir au 1er janvier ne va pas arranger les choses en freinant la consommation des ménages.

Dans sa lettre de mission, le premier ministre indique qu'il faudra également que chaque scénario proposé devra étudier l'impact sur le revenu des ménages. Le Haut Conseil du Financement de la protection sociale devra notamment faire des projections sur la baisse des cotisations patronales mais aussi salariales, ce qui impliquera forcément le transferts de ces cotisations sociales sur d'autres impôts. Bref, les emmerdes ne font que commencer !

Plus d'infos

Les Echos

Tag(s) : #Economie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :