Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'ANI aide à supprimer les emplois dans les entreprises
L'ANI aide à supprimer les emplois dans les entreprises

En juin dernier, syndicats réformistes (CFDT, CFTC, CFE-CGC) et patronat (MEDEF) aboutissaient à un accord qui accordait une plus grande souplesse aux entreprises et prétendait "offrir" de meilleures garanties aux salariés en cas de plan social dans leur entrerprise. Les syndicats CGT, FO, Solidaires et FSU ont refusé de parapher cette accord et dénonçaient cette nouvelle régression dans le, droits social moins protecteur pour les salariés.

Un groupe d'experts s'est récemment réuni afin d'établir un premier bilan de cet accord dit de "sécurisation de l'emploi". Et ce bilan est plus que catastrophique. car non seulement le PARE n'a pas permis de sécuriser l'emploi, mais en plus il a donner plus de latitude aux patrons pour dégraisser leurs effectifs en privant les salariés des primes de licenciement liés au plans sociaux désormais maquillés en licenciements individuels pour raison personnelle.

dans un article publié le 31 janvier, l'Humanité donne la, parole à Hervé Tourniquet, avocat spécialisé dans le droit du travail et ce dernier est formel "Cette loi a permis d’éviter de payer un plan social au lieu de conserver des postes !" affirme t-il. et de donner des exemples. "Chez Mahle Behr, équipementier automobile en Alsace, 162 salariés ont refusé un accord de maintien dans l’emploi (cinq jours de RTT en moins et le gel des salaires jusqu’en 2015, en contrepartie de zéro suppression de postes pour deux ans – NDLR) ; du coup, ils seront licenciés individuellement pour motif économique.". Mais ce n'est pas la seule entreprise à procéder de la sorte. l'avocat donne d'autres exemples qui vont dans le même sens et démontrent que certains patrons n'hésitent pas à utiliser toutes les opportunités que leur offrent cette loi pour licencier à moindre frais.

La procédure simplifiée pour organiser ce qui est convenu d'appeler de manière hypocrite Plan de sauvegarde de l'Emploi (PSE) est donc une véritable arnaque pour les salariés et une opportunité pour certains patrons peu scrupuleux, qui ont tout de suite vu qu'ils pouvaient s'en servir pour accélérer les plans de restructurations qu'ils avaient dans leurs tiroirs.

De son côté, le gouvernement garde le silence et ne réagit toujours pas à propos de l'utilisation qui est faites de cette loi inique. Serait-il complice des patrons voyous ?

Plus d'infos :

L'Humanité

Tag(s) : #Actualité sociale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :