Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une ex-employée de Gen-Bio saisie les prud'hommes

La direction des laboratoires Gen-Bio a licencié une employée qui avait pourtant 36 ans d'ancienneté dans la maison au prétexte que cette dernière refusait les nouvelles conditions de rémunération moins favorables que le laboratoire voulait lui imposer.

En 2012 les laboratoires Gen-Bio (Clermont-Ferrand) et M-Lab (Montluçon) opéraient un rapprochement. A l'époque Gen-Bio avait annoncé que ce rapprochement se ferait avec zéro licenciement.

La suite, c'est Dominique Perrin qui le raconte dans la Montagne « Ils nous ont convoqués pour nous dire qu'il n'y aurait pas de licenciement. En contrepartie, ils nous ont annoncé qu'ils allaient nous supprimer le treizième mois et recalculer la prime d'ancienneté ». Et cela, ils ne l'avaient évidemment pas claironné devant les médias.

Dominique Perrin est une des plus anciennes salariés du laboratoire. 36 ans d’ancienneté, ce n'est pas rien. Et elle n'entend pas s'en laisser compter. C'est pourquoi elle refuse le chantage odieux. Il n'y a aucune raison en effet que la direction supprime le treizième mois à ses employés.

La récalcitrante est bientôt convoquée par la direction des ressources humaines qui la menace de la licencier si elle n'accepte pas ce nouveau contrat de travail à la baisse. Mais rien n'y fait et Dominique Pérrin tient bon.

Finalement, c'est en mars dernier qu'elle recevra sa lettre de licenciement justifiée ainsi "pour cause réelle et sérieuse" et c'est justement cela que Dominique conteste. C'est pourquoi, elle a porté l'affaire devant les prud'hommes qui devront se prononcer le 20 février prochain.

A 5 ans de la retraite, c'est un coup dur pour cette employée qui aura beaucoup de mal à retrouver de travail. La direction de Gen-Bio ne peut l'ignorer. C'est inacceptable. Cette direction qui pratique le chantage pour imposer à ses employés des baisse de rémunération profite d'une période de fortes tension sur l'emploi pour augmenter un peu plus ses marges. Cette entreprise est en situation quasi de monopole, mais pas tout à fait. Trop de personnes ignorent que l'hôpital de Montluçon fait aussi les analyses. Il était important de le rappeler.

Plus d'infos :

La Montagne

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :