Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Formation syndicale SUD éducation à Montmarault :  Des échanges fructueux qui en appellent d'autres...

Jeudi 27 février, une dizaine d'enseignants s'est retrouvée dans le cadre d'une formation syndicale sur le thème « Quelle école voulons-nous ? »

Avec cette journée, SUD éducation avait pour ambition de permettre aux collègues de pouvoir échanger sur leur métier, de se poser la question de l’École qu'ils souhaiteraient vivre à un moment où le ministère prétend refonder le système scolaire à coup de poudre aux yeux et sur fond d'austérité.

Cette journée a permis, après une présentation historique rappelant l'engagement dans les champs de la pédagogie et des valeurs transmises par l’École des premiers syndicalistes enseignants et un état des lieux sur les attaques libérales subies par l'école ces dernières décennies, de travailler sur des thèmes tels que l'évaluation, le numérique ou encore la marchandisation de l'éducation.

Il est ressorti des discussions :

  • qu'aujourd'hui il manquait un discours réellement progressiste sur l’École. Que l'idée d'une Éducation ouverte, émancipatrice et coopérative était défendue par trop peu de monde face au libéralisme du chacun pour soi.

  • que l'enseignement devait permettre un recul critique notamment dans le numérique qui est souvent vu sous le seul angle de la machine qui va résoudre tous les problèmes sans mettre en cause la place des entreprises de ce secteur qui s'imposent dans les établissements.

  • que l’École était, à l'image de la société, inégalitaire et qu'il y a une nécessité urgente de formation des enseignants et d'aide aux élèves les plus fragiles qui sont souvent issus des classes les plus défavorisées. Plus largement une École qui émancipe et une École refuse le tri social des élèves orchestré par exemple par les 3 lycées (général, technologique et professionnel).

  • que les politiques actuelles retournaient volontairement des notions (compétences, projets, etc.) qui étaient portées par des mouvements progressistes à l'origine pour les reprendre à leur compte et que tout changement devrait venir réellement de la base, des collègues sur le terrain avec les moyens pour travailler (notamment en diminuant le nombre d'élèves par classe).

Bref ce fut une journée riche qu'il faudra poursuivre lors d'un prochain stage.

La prochaine formation portera sur les outils pour défendre les conditions de travail (CHSCT, visites médicales, registres de sécurité et santé au travail ...) et aura lieu le mardi 3 juin.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :