Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Journée internationale des droits des femmes

Communiqué de la commission femme du Parti socialiste de l'Allier

Cette journée des droits des femmes est placée cette année sous le signe de l'égalité professionnelle. Beaucoup de chemin a été parcouru depuis le 19ème siècle pour faire reculer la précarité des femmes. Mais il faut toujours garder à l'esprit que Le premier droit, c'est le droit au travail, c'est le droit de travailler dans les mêmes conditions que tout le monde.

Aujourd'hui, on constate une double inégalité: une inégalité de revenus et une inégalité domestique. Les salaires des femmes restent en moyenne inférieurs de 18% à ceux des hommes. Une fois arrivées à la retraite, cet écart salarial se traduit par des inégalités criantes de pensions de retraite. Au sein du foyer, les femmes continuent de consacrer aux taches domestiques 1h30 de plus que les hommes, chaque jour.

Rétablir l'égalité au travail en favorisant un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle

Afin de permettre aux femmes de retrouver un emploi plus facilement après une grossesse, l'offre de solutions d'accueil des jeunes enfants va être considérablement renforcée: le budget du Fonds National d'Action Sociale de la branche famille va ainsi passer de 4,6 milliards d'euros en 2012 à 6,6 milliards d'euros en 2017.

Concrètement, cela se traduira par 75 000 nouvelles places en école maternelle pour les moins de 3 ans. Dans l'Allier, ces moyens supplémentaires permettront d'accueillir 97 élèves de moins de 3 ans à la rentrée 2014 (augmentation de 30% par rapport à 2013).

En parallèle, 100 000 créations de places en crèche sont prévues , ce qui se traduira dans notre département par la création de plusieurs crèches inter-entreprises, dont celle prévue sur la zone Dunlop(ouverture: automne 2014)

La réforme du congé parental (6 mois réservés au second parent) concernera également 3200 couples en 2014 dans le Bourbonnais.

Faire reculer la précarité

Plus de 80% des salariés à temps partiel dans l'Allier sont des femmes. Il est essentiel de lutter contre le « temps très partiel » ou le « travail en miettes »: à partir de 2014, les contrats à temps partiel devront être signés sur la base d'un seuil minimum de 24 heures hebdomadaires. L'Etat donnera l'exemple: la Préfecture de l'Allier aura jusqu'à 2017 pour favoriser l'organisation de son service de propreté de façon à moins recourir aux horaires décalés (6h-8h le matin puis 20h-22h le soir) et à assurer plutôt un service en continu.

Les moyens des Caisses d'Allocations Familiales seront également réorientés vers celles qui en ont le plus besoin, à savoir les mères isolées en grande précarité, dont l'ex conjoint ne verse plus la pension alimentaire. Dans l'Allier, 2000 femmes devraient bénéficier de la revalorisation de l'allocation de soutien familial, spécifiquement conçue pour ces situations.

Enfin, les inégalités de pensions de retraite pour les conjointes d'agriculteurs seront significativement réduites. Cette mesure s’applique aux retraités actuels et aux futurs retraités. Elle peut signifier jusqu’à 377 € supplémentaires par an, et concernera plus de 5000 femmes dans l'Allier.

Lutter efficacement contre les violences faites aux femmes

Dans l'Allier, d'ici à 2017, le nombre d'intervenants sociaux en commissariats sera doublé pour mieux accompagner les femmes victimes de violences

Faire entendre la voix des femmes dans la sphère politique

En cette année électorale, il convient enfin de rappeler que l'abaissement du seuil de 10 000 à 3500 habitants pour l'application de la parité permettra à 16 000 femmes de siéger dans les conseils municipaux. Enfin, le redécoupage cantonal permettra que le Conseil Général de l'Allier compte le même nombre de femmes que d'hommes.

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :