Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Preuves à l'appui !

Daniel Dugléry prétend volontiers que lorsqu'il a pris la direction de Montluçon, il a trouvé une ville à l'abandon et en déshérence. Selon lui l'équipe de Pierre Goldberg n'avait rien fait de bien pour la ville. et ce dernier se réfère aux 30 glorieuses qui auraient précédé les quatre mandats de l'ère Goldberg.

regardactu a donc sollicité Paul Crespin qui fut adjoint de Pierre Goldberg et Président de l'OPHLM jusqu'à la fin du dernier mandat. La question est simple. quelles ont été les réalisations durant la période ou communistes et socialistes furent aux affaires à Montluçon ?

Paul Crespin nous livre son analyse et a même accepté de faire le tour de la ville pour nous montrer ce qui a été accompli durant cette période. Nous avons donc pris quelques clichés dimanche après midi afin d'illustrer son article. bonne lecture

Philippe Soulié

Texte envoyé le 9 mars 2014 à regardactu

Ca y est, on connait l’équipe qui entourera Daniel Dugléry pour les élections municipales. Le journal La Montagne en fait état, photo à l’appui. Sur fond de grande affiche stylisée à l’américaine, se présentent ses colistiers, écharpe bleu horizon autour du cou, alors qu’apparaissent en surimpression des mots d’ordres se voulant phrases types d’une intention politique à usage grand public. « Une histoire retrouvée ! »… « Un présent transformé »… « Un avenir assuré »… Certes, les habitants de notre agglomération étaient habitués aux frasques et prises de position sans appel de cet homme dur au verbe et à la controverse … N’avait-il pas très souvent affirmé que ses prédécesseurs avaient conduit Montluçon dans une situation difficile. Oubliant bien sûr de signaler que dès les années 55/60 était passé un « ouragan » anti économique autant qu’antisocial sur le département et particulièrement sur le bassin industriel Montluçon-Commentry. « Pool charbon acier » de triste mémoire, « SECA » sacrifiant sur l’autel Européo-américain nos industries lourdes et nos mines, puis en suivant le Marché Commun préparant la grande braderie du capitalisme financier à l’échelle d’une Europe de plus en plus libéralisée et dépendante d’un marché sélectif en faveur des grands groupes monopolistes et transnationaux.

Sur un ouvrage commandité par ses soins et publié sous le titre de « Montluçon 1950/1970 », le maire de la ville centre, met en valeur, écrit de sa main, ce qu’il est devenu coutumier d’appeler « les trente glorieuses » montluçonnaises. Un beau descriptif des auteurs sur des anecdotes locales teintées de nostalgie… Mais descriptif qui passe sous silence le lourd bilan de la casse de la sidérurgie symbolisée par la disparation de l’usine St Jacques, de ses emplois directs comme ceux de son environnement artisanal et commercial. Pertes d’emplois sur Montluçon, sur Commentry, exode des populations ouvrières, démographie en berne. Montluçon perd durant les décennies qui suivront de l’ordre de 10 à 12000 habitants. Et cela n’est pas une moindre chose !

Autour du Cher sur toute la traversée de la ville, apparaissent des cimetières d’usines exposant la noirceur de ses rivages ravagés. Les bateaux lavoirs n’apparaitront plus, le canal sera rapidement fermé, rebouché honteusement sur décision municipale ! Et pourtant de ce triste tableau, Montluçon en est sorti. Et il faut bien le souligner, ce n’est pas Monsieur Dugléry pas plus que ses amis d’alors qui ont mouillé la chemise pour sortir de ce déclin programmé en haut lieu. Dans un contexte général d’un pays subissant déjà la crise du pétrole et le poids d’un système bancaire délirant, c’est une nouvelle équipe d’union de la gauche à direction communiste qui s’attaque à la gestion de la ville pour lui faire prendre un nouveau départ.

Dès 1977/78, tout le secteur des services municipaux est restructuré, avec en vue le bien des habitants…Embauches de personnel, mise en route de formations adaptées, les agents municipaux ne rechignent pas à la tâche... La défense de l’outil de travail, prennent la formes des luttes délicates, de Zélant, du Réservoir, de Rousseau, de Joy, sacrifiée sur l’autel du profit …Les luttes sociales prennent comme symbole le sauvetage de Dunlop, de 1982 à 1985, l’affaire Claveau comprise. Les centres de la formation technologique se renforcent autour de l’ENET et avec la création de départements multiples à l’IUT. Le lycée « Einstein » voit le jour sur l’ancien site st Jacques…Le secteur culturel prend son essor avec l’utilisation du parc des Ilets (parc sauvé de la destruction annoncée par le tandem Nègre-Brun voulant réaliser là, une pénétrante sud anti- écologique et saccageuse de biens structurants.

Construction du Lycée Einstein (2em mandat)
Construction du Lycée Einstein (2em mandat) Construction du Lycée Einstein (2em mandat) Construction du Lycée Einstein (2em mandat)

Construction du Lycée Einstein (2em mandat)

Rénovation de la ferme des Ilets et embelissement du parc des ilets (1er et 2em mandat)
Rénovation de la ferme des Ilets et embelissement du parc des ilets (1er et 2em mandat)Rénovation de la ferme des Ilets et embelissement du parc des ilets (1er et 2em mandat)

Rénovation de la ferme des Ilets et embelissement du parc des ilets (1er et 2em mandat)

Chacun se souvient de la bibliothèque délabrée de St Pierre qui s’effondrait sur elle-même. Et chacun a pu convenir de l’intérêt de l’ensemble reconstitué avec médiathèque, conservatoire, salle d’exposition et théâtre sur l’enceinte d’un parc ouvert aux activités sportives et de détente. Mais puisque Monsieur Dugléry n’a pas vécu ces progrès significatifs occupé qu’il était dans son administration parisienne, insistons un instant et rafraichissons les mémoires ! Avec la réalisation d’Athanor dont le succès ne s’est pas démenti durant les 30 ans qui nous séparent de sa réalisation acquise sans aide de l’État ni de la Région.

La bibliothèque, la médiathèque, la salle d'exposition, les fédérés (1er et 2em mandat)
La bibliothèque, la médiathèque, la salle d'exposition, les fédérés (1er et 2em mandat)La bibliothèque, la médiathèque, la salle d'exposition, les fédérés (1er et 2em mandat)
La bibliothèque, la médiathèque, la salle d'exposition, les fédérés (1er et 2em mandat)La bibliothèque, la médiathèque, la salle d'exposition, les fédérés (1er et 2em mandat)

La bibliothèque, la médiathèque, la salle d'exposition, les fédérés (1er et 2em mandat)

Centre Athanor (2em et 3em mandat)Centre Athanor (2em et 3em mandat)

Centre Athanor (2em et 3em mandat)

Dans le même ordre d’idées, indiquons la reconstruction du pont de Blanzat qui permit la remise en ordre de l’ensemble du plan de circulation de ce vaste secteur d’activité. Circulation et aménagements de l’ensemble du Bd de Coutais après des phases de concertations régulières durant l’ensemble des travaux. Évoquons l’animation jeunesse avec la mise en place de la mission locale, soutien indéfectible aux jeunes en difficultés autant d’emploi que de formation. Signalons la mise en place du « fond Montusès » aidant les jeunes à réaliser leurs projets. N’oublions pas le formidable succès du « Passeport Jeune ».

Pont de Blanzat (4em Mandat)

Pont de Blanzat (4em Mandat)

Circulation et aménagement du Bld de Courtais  (3em mandat)
Circulation et aménagement du Bld de Courtais  (3em mandat)Circulation et aménagement du Bld de Courtais  (3em mandat)

Circulation et aménagement du Bld de Courtais (3em mandat)

Faut-il ajouter ici, ce qui a été fait en matière d’intercommunalité dans bien des secteurs d’activité. Citons, le Syndicat pour l’eau et l’assainissement restructuré conduisant à l’installation de la station d’épuration mise aux normes européenne et capable d’accueillir un équivalant de 100 000 habitants. Sans laisser de côté les ajustements de la station du Gour du Puy ! Ajoutons simplement que dans le même moment fut modernisé le Syndicat de Transport (la TUM) pour en faire un instrument de forte sociabilité pour les jeunes, les chômeurs et les personnes âgées trouvant là une aide aux déplacements dans la justice de traitement adapté aux différentes catégories d’âge et de situation…

Station d'épuration de la Loue (4em mandat)Station d'épuration de la Loue (4em mandat)

Station d'épuration de la Loue (4em mandat)

Et parlant de socialisation et de justice, rappelons à tous ceux qui pensent que seul Mr. Dugléry a engagé le renouvellement urbain sur les quartiers dits fragiles, que les opérations HVS (Habitat et Vie Sociale) Banlieue 89 et autres ORU ont trouvé application sur les terrains de Fontbouillant (démolitions, reconstructions) de Bien-Assis (destructions des immeubles dit du U) et reconstruction de petits immeubles ou tout simplement de réalisations pavillonnaires (Rimard, Blanzat, St Jacques, Dunlop) sans évoquer les réalisations sur les extérieurs de Montluçon comme à Teillet, Domérat, Huriel ! Voyons bien ici que la mise en œuvre du P L H ( plan local de l’habitat) n’avait pas attendu le bon vouloir des nouveaux maîtres de l’OPHLM pour se mettre en place.

Réhabilitation Fontbouillant (2em mandat)Réhabilitation Fontbouillant (2em mandat)

Réhabilitation Fontbouillant (2em mandat)

Rénovation cité Dunlop et construction de la salle jeunesse (3em mandat)Rénovation cité Dunlop et construction de la salle jeunesse (3em mandat)

Rénovation cité Dunlop et construction de la salle jeunesse (3em mandat)

Construction de la cité pavillonaire des Malette Ht Rimard (2em et 4em mandat)
Construction de la cité pavillonaire des Malette Ht Rimard (2em et 4em mandat)Construction de la cité pavillonaire des Malette Ht Rimard (2em et 4em mandat)
Construction de la cité pavillonaire des Malette Ht Rimard (2em et 4em mandat)Construction de la cité pavillonaire des Malette Ht Rimard (2em et 4em mandat)

Construction de la cité pavillonaire des Malette Ht Rimard (2em et 4em mandat)

Construction cité pavillonaire de Blanzat (2em mandat)Construction cité pavillonaire de Blanzat (2em mandat)

Construction cité pavillonaire de Blanzat (2em mandat)

Peut- on à ce propos ne pas apprécier l’organisation de la place D Casanova à Bien Assis, accueillant de multiples services sociaux municipaux ou services publics. Sans omettre de rappeler non plus la construction du centre Yannick Paul a deux pas de là ! Faut-il, faire remarquer encore le maintien des coûts loyers les plus bas de toute la région et y compris les non augmentations général des années 99/2000 ? Durant les années de 80/98 c’est 65 % du parc HLM ancien de Montluçon qui a bénéficié de travaux de réhabilitation. Avec les démolitions sur différents sites, cela correspond à plus du triple des investissements annoncés par le maire actuel ! Fallait-il s’en faire des gorges chaudes à longueur de temps ?

Place Casanova avec les services publics cécentralisés et le Centre Yannick Paul jute au dessus (3em mandat)
Place Casanova avec les services publics cécentralisés et le Centre Yannick Paul jute au dessus (3em mandat)Place Casanova avec les services publics cécentralisés et le Centre Yannick Paul jute au dessus (3em mandat)

Place Casanova avec les services publics cécentralisés et le Centre Yannick Paul jute au dessus (3em mandat)

Vous avez donc dit « histoire retrouvée ». Avec ce qui précède, oui le sens d’une histoire retrouvée prend forme. Une histoire retrouvée sans raccourcis fallacieux qui tiennent compte de tous les héritages et qui n’interprète pas la réalité comme le font trop souvent les équipes aux pouvoirs. Cela nous conduit directement à ce fameux présent transformé qui du coup offrira un avenir sans risque, selon les leaders de la droite. Les observateurs sérieux apprécieront aussi cette grandiloquente affirmation en regard du contexte national, régional et local. Les enjeux de l’emploi local, celui du niveau de vie, des besoins et capacités à se soigner, se former, se loger décemment ne peuvent être abordés en soi, sur place. Il ne sert à rien de se voiler la face dans le moment présent des politiques d’austérités renforcés, de cadeaux aux patrons du CAC 40 qui ruinent notre économie, aucune des réformes mises en place par le pouvoir central ne peut aider à des gestions locales équilibrées !

Après Sarkozy-Fillion, Hollande-Ayrault conduisent les mêmes politiques dures aux familles de travailleurs, aux retraités, aux jeunes. Une des dernières trouvailles du gouvernement Hollande n’est-elle pas de diminuer les dotations pour les collectivités locales de quelques 5 milliards d’euros pour la durée du quinquennat… Bonjour les dégâts pour la fiscalité locale. Et Monsieur Dugléry qui affirme pouvoir « transformer le présent » et assurer l’avenir. On se mord les lèvres en lisant cela. Après le carnet d’adresse de 2001/2002, aurait-il un nouveau remède miracle ? Et le remède miracle, le voilà. C’est le journaliste de La Montagne qui en rend compte suite à la présentation de la liste UMP. D’abord en titrant « L’union avant tout » puis en reprenant la citation suivante en conclusion : « Quand il a fallu sauver la France, Jean Moulin et Rol Tanguy se sont rangés aux côtés du Général de Gaulle ». Rien que ça ! Se permettre de tels propos au moment où tant d’attaques sont formulées contre le Programme National de la Résistance, il faut être prêt à tout de la part de ces candidats U M P pour se laisser aller à une telle provocation. C’est vrai qu’en son temps N. Sarkozy lui-même avait osé se référer des héros communistes de la résistance, Guy Môquet , fusillé à 17 ans !

Voilà donc une sacrée entreprise de mystification engagée ! Mais dites, qui donc est ainsi cloné par D. Dugléry en personnages historiques ? Qui se pose en Général de Gaulle ? Dugléry sans doute qui n’y va pas par quatre chemins dans le laisser-aller de son égo surdimensionné ! Mais qui est le Rol Tanguy local ? Qui est le Jean Moulin ? Sont-ce, ces transfuges peu glorieux, derniers venus à la soupe RPR servie par cette droite racoleuse ? Monsieur Dugléry dans ses petites opérations attrape-tout n’est pas De Gaulle et ses « recours » peu regardant ne sont ni des Jean Moulin, ni des Rol Tanguy ! Ces derniers, eux étaient des hommes courageux, fidèles à leurs engagements de toujours et qui n’hésitaient pas à se sacrifier pour l’intérêt de leur peuple ! Comment ne pas comprendre qu’ils étaient des antithèses de la collaboration, antithèse d’une union sacrée mortifère pour les peuples !

L’opération en cours ressemble ni plus ni moins qu’à celle de Mr Sarkozy, s’adjoignant les concours des pauvres transfuges que furent Mrs Besson et Kouchner attirés par les « lumières » du pouvoir dès 2007, lumières et avantages sonnants et trébuchants ! On sait ce qu’il en est advenu ? Un mépris populaire à jamais attaché à leur nom. Et une défaite politique comme solde de tout compte en finale.

Paul CRESPIN en toute citoyenneté Montluçon le 7/03/14

Bien d'autres réalisations virent le jour durant les quatre mandats qu'accomplirent l'équipe de Pierre Golberg. Tout au long de notre promenade, Paul Crespin en a montré certaines qui n'étaient même pas évoquées dans son article. Je vous en livre quelque unes qui complètent ce panorama des réalisations de la gauche. Si l'on fait le bilan avec objectivité, on constate que la majorité d'entre elles ont améliorè concrètement la vie quotidienne des habitants : Habitat (constructions et rénovation); culture (Athanor, les fédérés, la bibliothèque et la médiathèque); la jeunesse (Maisons des jeunes, les Réaux) le sport (Stade St jean avec sa piste en tartan, tribune et annexes du stade des ilets), les personnes âgées (logements médicalisés MAPAD). pas de réalisation ostentatoire mais des travaux pragmatiques et utiles. C'est peut être aussi pour cela que ce bilan est tombé dans l'oubli. Il importait de le ressusciter pour préparer un meilleur avenir avec le retour de la vraie gauche à la tête de la municipalité.

Philippe Soulié

Maison de retraite Chantalouette, réhabilitation OPHLM/Hôpital (3em mandat)

Maison de retraite Chantalouette, réhabilitation OPHLM/Hôpital (3em mandat)

Réhabilitation du foyer de jeunes et aggrandissement de la MJC (3em et 4em mandat)Réhabilitation du foyer de jeunes et aggrandissement de la MJC (3em et 4em mandat)

Réhabilitation du foyer de jeunes et aggrandissement de la MJC (3em et 4em mandat)

Construction HLM rue René Bourgougnon (3em mandat)Construction HLM rue René Bourgougnon (3em mandat)

Construction HLM rue René Bourgougnon (3em mandat)

Construction de la cuisine centrale (1er mandat)Construction de la cuisine centrale (1er mandat)

Construction de la cuisine centrale (1er mandat)

Foire exposition (2em mandat)
Foire exposition (2em mandat)Foire exposition (2em mandat)

Foire exposition (2em mandat)

Abatoirs municipaux Zone industrielle Blanzat (2em et 3em mandat)Abatoirs municipaux Zone industrielle Blanzat (2em et 3em mandat)

Abatoirs municipaux Zone industrielle Blanzat (2em et 3em mandat)

Réhabilitation de la Verrerie (4em mandat)

Réhabilitation de la Verrerie (4em mandat)

Hall des sports dans les anciens locaux industriels (2em mandat)Hall des sports dans les anciens locaux industriels (2em mandat)

Hall des sports dans les anciens locaux industriels (2em mandat)

Installation d'une pelouse synthétique sur le terrain de foot vers le lycéé Einstein (3em mandat)
Installation d'une pelouse synthétique sur le terrain de foot vers le lycéé Einstein (3em mandat) Installation d'une pelouse synthétique sur le terrain de foot vers le lycéé Einstein (3em mandat)

Installation d'une pelouse synthétique sur le terrain de foot vers le lycéé Einstein (3em mandat)

Construction logement, office HLM et trésorerie municipale vers carrefour  (3em mandat)Construction logement, office HLM et trésorerie municipale vers carrefour  (3em mandat)

Construction logement, office HLM et trésorerie municipale vers carrefour (3em mandat)

MAPAD Lakanal, logement médicalisés pour personnes âgées (3em mandat)MAPAD Lakanal, logement médicalisés pour personnes âgées (3em mandat)
MAPAD Lakanal, logement médicalisés pour personnes âgées (3em mandat)

MAPAD Lakanal, logement médicalisés pour personnes âgées (3em mandat)

Réhabilitation de la tribune des Ilets et des des locaux attenants (4em mandat)Réhabilitation de la tribune des Ilets et des des locaux attenants (4em mandat)

Réhabilitation de la tribune des Ilets et des des locaux attenants (4em mandat)

Stade St jean, aménagement d'une piste en tartan (4em mandat)Stade St jean, aménagement d'une piste en tartan (4em mandat)

Stade St jean, aménagement d'une piste en tartan (4em mandat)

Aménagement de la ferme des Réaux (2em mandat)Aménagement de la ferme des Réaux (2em mandat)

Aménagement de la ferme des Réaux (2em mandat)

Construction du centre de la Louvière aux Reaux (4em mandat)
Construction du centre de la Louvière aux Reaux (4em mandat)Construction du centre de la Louvière aux Reaux (4em mandat)
Construction du centre de la Louvière aux Reaux (4em mandat)

Construction du centre de la Louvière aux Reaux (4em mandat)

Aménagement voie piétonne vieux Montluçon (2em mandat)
Aménagement voie piétonne vieux Montluçon (2em mandat)Aménagement voie piétonne vieux Montluçon (2em mandat)

Aménagement voie piétonne vieux Montluçon (2em mandat)

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :