Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Carte scolaire, après la victoire d'Arfeuilles continuons
Carte scolaire, après la victoire d'Arfeuilles continuons

La carte scolaire dans l'Allier ne passe pas : dans les écoles, pour 9 postes en moins (et 2 postes provisoires non reconduits), 18 fermetures de classes à l'arrivée, dans les collèges, érosion dans la continuité et lourds effectifs, dans les Segpa, une division en moins. Et c'est bien là l'expression dans l'Allier d'une politique générale cadrée par le pacte dit "de responsabilité" : inutile de se bercer de mots, on ne prend pas du tout le chemin, après 2 ans, des "60 000 postes en 5 ans" dans l'Education nationale.

Le 17 avril dernier les écoles d'Arfeuilles, Commentry (Edith Busseron), Moulins (Achille Roche), Audes, Bellerives, St-Rémy en Rollat, et le collège du Donjon, étaient présents devant la préfecture, à l'intérieur de laquelle tous les représentants des personnels, des parents et élus présents au CDEN (Conseil Départemental de l'Education Nationale) s'exprimaient contre cette carte scolaire pour laquelle le Directeur académique avait tronqué les chiffres réels afin de fermer, dans plusieurs endroits. Exemples : 56 élèves deviennent 49 à Achille Roche (Moulins), et 34 élèves deviennent 30 en 6° au Donjon !

Souvent, trop souvent, tout se passe comme si après le "CDEN de printemps" les carottes étaient cuites. Pas cette fois-ci. Nous étions déterminés à continuer la mobilisation contre une carte scolaire faite "à la manière de M. Valls" et de la mise en cause brutale des départements, en impulsant une mobilisation, justement, départementale !

Le point d'appui pour ce faire, ce furent les parents, l'école occupée et la mairie d'Arfeuilles en montagne bourbonnaise, avec ses voisines du Breuil et de Chatelus. Une rencontre pendant les vacances, une présence le 1° mai et plusieurs actions locales fortes (blocages de rond-points ...) conduisirent, le samedi 17 mai, à la tenue d'une assemblée départementale de défense de l'école publique, à Arfeuilles, en présence de la population (environ 80 personnes), des élus du secteur (les maires de la plupart des communes de la montagne bourbonnaise et de Lapalisse, une conseillère régionale, les deux conseillers généraux du secteur, de diverses tendances), des syndicats FSU (SNUIPP, SNES et SNETAP), de l'Amicale laïque et des comités locaux de parents, et de plusieurs DDEN (malgré l'injonction de leur président départemental de ne pas s'opposer aux fermetures de classes ! ). Cette assemblée menaçait d'une manifestation départementale et demandait la convocation d'un nouveau CDEN

En même temps, le directeur académique auteur de cette carte scolaire fut soudain nommé en Moselle, un nouveau directeur nous arrivant de la même Moselle. Celui-ci vient de donner raison à l'alliance des syndicats, des comités de parents et des élus locaux en rétablissant le poste et la classe à Arfeuilles. Première victoire départementale, qui est pour nous un pied mis dans la porte afin de rediscuter de toute la carte scolaire, et belle leçon qui encourage à continuer, et pas pour contractualiser la mise en œuvre des soi-disant "réformes", mais pour rendre pied à pied tout ce qui lui revient au service public !

Vincent Présumey, secrétaire départemental de la FSU, le 22/05/14.

Les participants au rassemblement d'Arfeuilles ont choisi d'arborer un bonnet d'âne pour stigmatiser les suppressions de classes dans l'Allier.

Les participants au rassemblement d'Arfeuilles ont choisi d'arborer un bonnet d'âne pour stigmatiser les suppressions de classes dans l'Allier.

Tag(s) : #Le département

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :