Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aurélie Filippétti interpelée lors de la cérémonie des Molières

Aurélie Filippétti interpelée le 2 juin pendant la cérémonie des molières par les intermittents du spectacle qui demandent au gouvernement de ne pas agréer l'accord qui ampute gravement leurs revenus. La ministre de la Culture a même annoncé qu'elle organisait une réunion avec le ministre du Travail, François Rebsamen cette après-midi même à l'Assemblée nationale. En attendant, tous les ministres du gouvernement sont considérés comme persona non grata lors pendant les spectacles comme Nicolas Bouchaud l'a indiqué lors de la déclaration qu'il a lu devant la ministre de la Culture présente à la cérémonie des Molières.

Texte lu devant la ministre :

Le gouvernement s’apprête à ratifier la convention d’assurance chômage négociée contre les intermittents, intérimaires, chômeurs en toute déloyauté.


Ce nouvel accord réduit encore une fois les droits des plus fragiles pour, nous dit-on, faire des économies parce que les chômeurs coûtent trop chers. Il faut donc trouver un moyen de les faire payer. Leur faire payer le fait qu’en France 6 chômeurs sur 10 ne sont pas indemnisés, leur faire payer les 9 millions de pauvres, travailleurs ou non, leur faire payer la situation de chômage de masse avec près de 6 millions de privé d’emploi. Ce texte fait porter sur les seuls intermittents, intérimaires et chômeurs les 2 milliards d’économie en 3 ans que le gouvernement demande au régime d’assurance chômage. Cette volonté de partenariat avec le Medef est un massacre.


Cet accord va aggraver la situation de tous ceux qui vivent la précarité au quotidien. Nous avons bien conscience que beaucoup de professions sont en danger, pas seulement les nôtres et en luttant ensemble nous affirmons notre totale solidarité.


Avant d’arriver au pouvoir, tous les membres du gouvernement soutenaient nos propositions. Nous voulons simplement que les actes suivent les paroles.


François Rebsamen, qui nous défendait juste avant de devenir ministre du travail, se renie et annonce qu’il va agréer cet accord inacceptable. A ce titre il mérite le Molière de la meilleure trahison pour son rôle d’employé du Medef. Applaudissements.

Dans le contexte de politique d’austérité, les budgets de la culture sont, comme bien d’autres, soumis à des coupes drastiques. La colère, le désespoir mais surtout la détermination vont entrainer des mobilisations dans tous les festivals d’été.

Les salariés permanents et intermittents du festival Le Printemps des Comédiens à Montpellier viennent d’adresser un ultimatum au gouvernement qui expire aujourd’hui à minuit - sans promesse de non agrément et réouverture des négociations sur l’assurance chômage, ils se mettront en grève reconductible dès demain.

Les membres du gouvernement ne seront pas les bienvenus dans nos spectacles.

Luttons et résistons.

Plus d'infos

http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=7130

Europe 1

Tag(s) : #National

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :