Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cheminots : Une grève qui pourrait durer.

Le secrétaire d'État aux transports a reçu les syndicats à la table des négociations le 12 juin, pour leur indiquer qu'il maintenait le projet de réorganisation de la SNCF en trois EPIC. Autant ire qu'il n'y a pas de négociation possible puisque l'objet même de la grève n'est pas pris en compte. Pire puisque le gouvernement refuse de geler le projet comme le demandait la CGT (SUD rail en demandait le retrait pur et simple).

La preuve est faite que le François Hollande ne veut pas céder un pouce aux revendications des travailleurs alors qu''il cède immédiatement à toutes celles du MEDEF.

La presse nationale, de son côté mais l'accent sur la gêne occasionnée pour les usagers, mais ne parle pratiquement jamais des raisons pour lesquelles les cheminots ont entamé cette lutte. Pourtant, ceux-ci s'en sont expliqué à maintes reprises et regardactu leur a consacré tout un article (lire ICI).

Les syndicats réformistes comme la CFDT non-contents de ne pas se joindre au mouvement, tentent en plus de couler la grève en expliquant que le projet du gouvernement est justifié. À les écouter, on croirait entendre la direction de la SNCF, tant les arguments avancés sont semblables.

Le secrétaire de la CFDT cheminot vient de signer l'accord dit "de modernisation" de la SNCF avec l'UNSA.

L'UNSA et la CFT viennent e signer l'accord alors que plus de 50% du personnel est en grèvedans certaine régions.

Du côté de la CGT et de SUD rail le ton monte et la détermination est intacte. Cependant, la tension est maintenant palpable entre les syndicats signataires (CFDT et UNSA) et les syndicats qui animent la lutte aux côtés du personnel (CGT et SUD rail) pour empêcher l'aboutissement de cette réforme qui signerait une étape supplémentaire vers la liquidation du service public des transports.

Les militants SUD prêts à durcir le mouvement.

Sur la région Auvergne, CGT et SUD appellent clairement le personnel à durcir le mouvement et indiquent que durant ces trois jours, plus e 50% du personnel était en grève. La semaine prochaine ne s'annonce donc pas sous les meilleurs augures pour le gouvernement avec la grève des cheminots, mais aussi celle des intermittents. Il peut prier pour que le mouvement ne s'étende pas à d'autres secteurs de l'économie, ce qui n'est pas exclu tant le mécontentement est général. Mais certains de ses stratèges espèrent peut-être que l'arrivée des grandes vacances va calmer les esprits. C'est un pari risqué, car des gens qui partent en vacance, il y en a de moins en moins par les temps qui courent !

Tract se la CGT et de SUD qui appele à durcir la grève pour la semaine prochaine.

Tract se la CGT et de SUD qui appele à durcir la grève pour la semaine prochaine.

Le tract CGT SUD sur la région Auvergne

Tag(s) : #Actualité sociale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :