Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Première réunion Publique des élus de "Commentry pour tous"

Salle bien remplie hier pour la première réunion publique des élus d’opposition au Conseil municipal de Commentry le 9 juillet.

Après présentation des élus et leurs places respectives dans les différentes commissions, Sylvain Bourdier rappelle brièvement les premiers évènements du trimestre écoulé depuis les élections et les premières prises de position : contre les indemnités du maire que le cumul des fonctions rend parfois indisponible, mais pour celles des adjoints et conseillers délégués. Il souligne la contradiction du maire qui affirmait vouloir respecter l’opposition et être le maire de tous les Commentryens, mais refuse de lui accorder des sièges aux conseils d’administration de l’OPAC (HLM) et de l’OMPAC (Culture, animation…).

On passe rapidement au vif du sujet présent dans tous les esprits : la suppression de la subvention pour les fournitures scolaires aux collégiens et la mise en place des nouveaux rythmes scolaires.

Depuis Georges Rougeron et sans remise en cause ensuite, la commune versait une subvention au collège pour la prise en charge des fournitures scolaires. Tous les collégiens sans exception bénéficiaient de cette mesure. Sous prétexte d’en exclure les collégiens non commentryens, la subvention sera supprimée, remplacée par des chèques de 15 €. Malgré le recul sur l’attribution de cette aide sous condition de ressources, le compte n’y est pas pour les familles qui ne pourront plus bénéficier de l’achat groupé, et la dépense pour la commune restera importante…

Arrive enfin le sujet épineux de la réforme des rythmes scolaires : la pire des solutions a été choisie qui n’est pas une offre pédagogique mais une simple garderie, et qui plus est, payante : 15 € par trimestre et par enfant, alors que Larequille, Chamblet et Saint Angel proposent un projet éducatif gratuit. Se couvrant derrière le vote des conseils d’école alors qu’il est sujet à interprétation et comporte des irrégularités, ce choix est plus idéologique que soucieux de l’intérêt des enfants et tend à démontrer et exploiter les faiblesses d’une réforme faite par un gouvernement dont il ne partage pas les valeurs.

L’opposition votera donc contre toutes ces mesures, proposera la gratuité, et un travail pour un projet plus cohérent pour la rentrée 2015.

Elle invite les parents à se mobiliser, à assister au Conseil municipal du 12 juillet et à faire part de leurs revendications.

Tag(s) : #Commentry

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :