Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pierre Gattaz pousse son avantage

Pierre Gattaz s'est à nouveau exprimé afin d'imposer de nouveaux reculs sociaux majeurs. Il faut dire que le gouvernement l'encourage dans cette voie en accédant systématiquement à ces demandes, la dernière en date étant le report sine die du compte pénibilité. Cette fois-ci encore le Président du MEDEF entend bien pousser son avantage en demandant toujours plus. Pour se faire, il use d'un métaphore qui met en scène une dramaturgie poussée à son paroxysme qui n'a d'autre but que d'impressionner l'opinion publique : "Le noyé a été ramené sur la plage, il faut le réanimer" clame le comédien sur de son effet.

Selon le Huffington Post le successeur de Laurence Parisot demande l'ouverture de négociations sur plusieurs sujets sensibles, tels que l'interdiction du travail du dimanche et après 21h, la fin des seuils sociaux (qui obligent les entreprises à créer des instances du personnel), l'abandon de la taxe de 75% pour les très hauts revenus, ou la re-discussion sur le niveau du SMIC. Au total, une douzaine de mesures "turbo" comme le MEDEF les qualifie lui-même, sensées relancer la croissance. Une chose est certaine, le gouvernement a mis le doigt dans un engrenage infernal qu'il n'est pas prêt d'oublier, car bien loin de contenter le MEDEF, il ne fait qu'alimenter ses exigences démesurées qui prennent des proportions incroyables. À quand le retour du travail pour les enfants, la fin des congés payés etc. Comme on l'entendait dans les cortèges de SUD Solidaires "Ils ne s'arrêteront que là où nous les arrêterons".

Plus d'infos :

Le Huffington Post

Tag(s) : #Actualité sociale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :