Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lors de la conférence de la CGT sur Environnement recycling, la question de l'impact sur l'environnement a également été évoquée. Certains témoins prétendent que des sacs de poussières ont été stockés par le passé à même le sol, sans aucune protection particulière (voir la vidéo de la conférence (ICI).

la CGT révèle que l'ancienne usine Mairal a été transformée en lieu de stockage pour les déchets "ultimes" (c'est-à-dire, les déchets qui restent après traitement sous forme de poussières hautement toxiques).

regardactu s'est rendu sur place pour vérifier cette information. Quand on arrive sur les lieux, on s'aperçoit que le site n'est pas entretenu. La végétation a tout envahi. Tout juste reste-t-il le passage pour accéder à la porte d'entrée de l'usine. Le nom de Mairal a lui presque entièrement disparu.

C'est en longeant le bâtiment par le côté droit que l'on peut apercevoir les déchets à condition d'emprunter le passage qui mène au parking clientèle du magasin voisin. La profondeur du bâtiment est assez impotante. Pas étonnant puisque le panonceau à louer ou à vendre situé sur la façade de l'ancienne usine Mairal indique 5 850 m2 de surface interne.

À l'intérieur distingue très nettement de très sacs entreposé tout le long à l'intérieur du bâtiment et jusque devant les fenêtres. Impossible de dire combien il y en a ni quel est le volume de ces déchets. Mais cela à l'air réellement impressionnant.

Cela pose évidement le problème de l'avenir des déchets résiduels. Comment et où les entreposer ? Leur place est-elle ici ? Que vont-ils de venir par la suite ? Enfin, quel est l'impact sur la santé publique ?

la végétation a envahie le site. mais derrire, c'est bien l'usine Mairal dont on distingue le panneau derrière les feuilles.

la végétation a envahie le site. mais derrire, c'est bien l'usine Mairal dont on distingue le panneau derrière les feuilles.

Tout le long du bâtiment, on distingue nettement les sacs entreposés. Appartiennent-ils à Environnement-Recycling ?

regaractu a également pu se procurer la lettre que le Préfet de l'Allier avait adressé au secrétaire de l'Union départementale en réponse aux demandes de la CGT à propos des conditions de travail des salariés et des conditions dans lesquelles étaient stockés ces déchets. Voici la réponse du sous-préfet d'alors :

Où sont entreposés les déchets ultimes d'Environnement-Recycling ?
Où sont entreposés les déchets ultimes d'Environnement-Recycling ?

Ce courrier se veut rassurant. Pour le Préfet, les risques sont sous contrôle. Mais regardactu souhaiterai en savoir plus. C'est la raison pour laquelle nous avons contacté le responsable du site afin d'obtenir l'autorisation de nous rendre sur place afin de vérifier les conditions de stockage es déchets, mais aussi les conditions de travail des salariés, notamment dans l'atelier Andela.

Voici le mail adressé à Monsieur Sébastien Raynaud, responsable du site :Bonjour Monsieur Raynaud,

Dans un communiqué de presse envoyé à la presse le 5 septembre dernier et publié dans regardactu le lendemain même :

Voici le mail adressé à Monsieur Sébastien Raynaud, responsable du site :

Bonjour Monsieur Raynaud,

Dans un communiqué de presse envoyé à la presse le 5 septembre dernier et publié dans regardactu le lenemain même :

http://www.regardactu.com/2014/09/la-direction-d-environnement-recycling-depose-une-plainte-contre-la-cgt.html

Vous indiquiez notamment : "Environnement Recycling propose à la presse de lui ouvrir ses portes, de répondre point par point aux accusations dont elle est victime, et de mettre à sa disposition tous les éléments produits par des professionnels indépendants depuis sa création en 2004"

j'ai contacté votre secrétariet le vendredi 5 septembre au soir afin de prendre rendez-vous. mais depuis cette dâte, il ne m'a pas été possible de rentrer en contact avec vous en raison de votre emploi du temps chargé. Je me permets cependant d'insister pour finaliser ce rendez-vous en vue d'un article que je souhaite mettre en ligne prochainement.

Les questions que je souhaite vous poser en vue de boucler cette enquête portent sur :

  • le suivi médical des salariés
  • Les mesures prises pour les protéger notamment dans l'atelier Andela, où ils semblent le plus exposés. aavec visite de l'atelier en situation de fonctionnement.

Sur le stockage des déchets :

dans un courrier adressé à la CGT le sous Préfet indiquait que 5 000 tonnes de déchets résiduels étaient stockés à l'ancienne usine mairal dans la zone industrielle.

  • Nous souhaiterions savoir dans quelles conditions sont entreposés ces déchets résiduels, pour combien de temps et leur dangerosité.

Enfin, nous sollicitons votre autorisation pour visiter ce lieu de stockage ainsi que celui d'estivareilles.

Je vous prie de croire Monsieur, en l'expression de mes sincères salutations.

Philippe Soulié, rédacteur de www.regardactu.com

Monsieur Raynaud a acté le principe d'une rencontre par retour de mail et s'engage à répondre aux questions dès son retour de vacances. Dont acte.

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :