Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

100% des pharmacies étaient en grève aujourd'hui à Montluçon, Domérat et Désertines. Les laboratoires d'analyses étaient également concernés par ce mouvement de protestation qui trouve son origine ans la déréglementation massive de ces professions.

Une fois de plus, c'est l'Europe qui impose de nouvelles normes qui déstabilisent en profondeur le système de soins sur notre territoire. Des pharmacies et des laboratoires craignent pour leur survie, et même si ces métiers sont souvent considérés comme hautement rémunérateurs, il faut savoir que la réalité des chiffres est loin d'être conforme aux moyennes qui sont véhiculées par la presse nationale.

Le revenu moyen des pharmaciens est en effet estimé autour de 7 000 euros. En réalité, ce revenu moyen ne correspond pas à la réalité de la plupart des petites et moyennes officines des villes moyennes ou en zone rurale. Ainsi, certaines pharmacies pourraient être menacées de faillite si elles perdent le monopole sur certains produits un peu plus rémunérateurs qui leur permettent de rééquilibrer leurs comptes.

Or, les pharmacies, en particulier, remplissent un véritable rôle de service public dans les campagnes ainsi que dans certaines zones urbaines défavorisées. La disparition de certaines d'entre elles menace donc un plus l'équilibre social, déjà mis à mal avec la disparition de nombreux services publics et de commerces de proximité.

Cette grève massive dépasse donc le simple cadre d'une lutte strictement corporatiste et doit nous interpeller à propos de l'utilité sociale des pharmacies et de leur maillage sur le territoire national.

Une autre question se pose de manière brutale. Quel avenir pour les villages, sans bureau de poste, sans école, sans gare, sans boulangerie, sans épicerie, sans médecin et maintenant sans pharmacie ?

Photo de nos amis d'RMB

Photo de nos amis d'RMB

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :