Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les salariés de la Charité encore et toujours là

Ils n'en démordent pas "Ils faut réintégrer le Directeur, Monsieur Gillardeau" insistent les salariés de l'établissement de la Charité à lavault St Anne. Depuis six semaines que dure le conflit, le message n'a pas changé et le personnel reste constant dans ses revendications. Côté Conseil d'administration de l'association, c'est toujours le mutisme. Après avoir tenté de justifier le licenciement auprès du personnel, puis des familles, les administrateurs refusent de revenir sur leur décision.

Pendant ce temps, la situation semble se dégrader. Le syndicat SUD/Santé indique par exemple que certains fournisseurs ne savent plus qui contacter pour le règlement de leurs factures. Pire, des contrats d'entretien risquent de ne pas être renouvelés pour les mêmes raisons. Bref, tout se passe comme si il n'y avait plus personne aux commandes de la Charité.

Vendredi, la représentante de SUD accompagnée d'une des portes-parole du syndicat de la Charité ont rencontré des responsables de l'ARS (Agence Régionale de Santé) afin d'exposer la situation dégradée de l'établissement. Un courrier du syndicat SUD santé est d'ailleurs en préparation pour confirmer les observations qui ont été rapportées à l'ARS.

Même si les fêtes risquent de mettre cette lutte entre parenthèses, le personnel sera probablement appelé à se prononcer dès la rentrée sur les suites à donner au mouvement. C'est d'ailleurs dans la tradition du syndicat SUD de s'en remettre aux décisions prises en assemblée générale. D'ici là, le personnel entend bien continuer d'assurer sa mission auprès des résidents, afin que le fêtes de fin d'année se passent le mieux possible.

Christine Moncouyoux, représentante de SUD santé à la Charité, répond aux questions de Cédric Derrien (RMB).

Christine Moncouyoux, représentante de SUD santé à la Charité, répond aux questions de Cédric Derrien (RMB).

Tag(s) : #Lavault St Anne

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :