Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Départementales : Attention à l’intox !
Départementales : Attention à l’intox !

A propos des élections départementales, il y a tant à dire… Entre autre à faire le tri des informations qui circulent en région montluçonnaise.

A lire La Montagne, le diagnostic est établi, les jeux seraient faits pour l’ensemble des cantons de notre agglomération. Ils sont tous passés à la moulinette des réformes territoriales du gouvernement socialiste et tout va bien pour les candidats sortants ou presque..

Pas de problèmes pour le canton N°1 où le maire de Domérat « est en terrain un peu moins conquis ! » Mais c’est gagné pour lui nous démontre le journaliste de service !

Pas de problème ou si peu pour le canton N°2 où la ville de Désertines est de plus en plus isolée par rapport à Montluçon. « Désertines en perte d’influence » est-il écrit en titre de l’article consacré à ce canton. Le journaliste se pose même la question de savoir si le nouveau maire sera candidat, sachant sans doute que le conflit crée par le PS aux dernières municipales restent dans toutes les têtes.

Pas de problème pour le canton N°3 celui de Montluçon, Néris, Marcillat où la droite UMP joue aussi gagnante avec deux sortants UMP/URB qui toujours selon le journal serait « en position de force ». Et voilà la messe est dite !

Pas de problème non plus pour le canton N°4 redessiné de Montluçon Prémilhat où le sortant socialiste est sur orbite gagnante. « La gauche est unie » est-il affirmé ! Mais là encore de quelle gauche nous parle-t-on ? Celle à forte propension à trahir ses promesses arrivée au pouvoir ou de celle qui entent garder le sens de l’intérêt commun, le sens de la transformation sociale et de la réponse aux besoins populaires.

Découvrant ces présentations alléchantes et très orientées en faveur des élites locales PS et UMP, les lecteurs-électeurs peuvent se demander s’il faut aller voter puisque les hiérarchies électorales sont annoncées et dictées par avance ?

Ah le vote utile ! Quelle belle illusion ! Et quel beau cadeau fait à la droite et à l’extrême droite qui n’en demandent pas tant ! Il y a quelque chose de choquant à constater cela, quelque chose comme un mépris pour le citoyen électeur !

Que deviennent les formations qui sous le vocable de Front de Gauche, ont conduit les échéances électorales récentes. Pourquoi ne pas parler de leurs dispositions que chacun appréciera comme il l’entend ayant en tête les orientations scabreuses prises par le P C F pour Paris au moment des municipales. Comment ne pas voir le trouble dans les instants que nous vivons marqués de larges insatisfactions sociales. Marqués aussi de refus des impératifs mortifères de la Commission Européenne et de la Banque Centrale qui régentent toutes les politiques publiques à tous les échelons de la société, oui, comment ne pas voir que d’autres aspirations sont à l’ordre du jour !.

Les communistes en Allier n’existeraient-ils plus ? Ou bien sont-ils déjà tous soumis aux compromissions dictées par les dirigeants socialistes et leur nouvelle union sacrée si chère à François Hollande ? Les écologistes n’ont-ils plus droit au chapitre ? Comment encore parler « d’union » quand il ne s’agit en fait que de vagues et troubles rassemblements sociaux-démocrates comme cela se prépare sur le canton n°4. Comment évoquer l’union sans parler de projet et sans y inviter les citoyens ? Les accords entre états-majors on sait où cela conduit : aux désaveux de la politique et à la monté de l’extrême de droite !

Depuis deux ans, le constat est pourtant clairement établi, les politiques d’austérité conduisent au mécontentement populaire, le mécontentement envers ceux qui gouvernent, à l’abstention. L’abstention à l’appauvrissement démocratique et républicain. Encore dimanche dernier dans le Doubs, plus de 60 % d’abstention et un FN qui monte, qui monte. Les dirigeants et élus communistes en Allier se cachent les yeux au nom du réalisme électoral, quelle cécité politique !

Attention que le mépris des élites envers le peuple ne reproduise pas chez nous en Allier les mêmes effets, alors que se dessine en Europe des alternatives de remise en cause des politiques anti sociales et de pression de la finance au gré des banques d’affaires privées.

« Circulez je vous prie… il n’y a rien à voir » nous disent par médias interposés les gens qui tiennent à leur place avant tout. Mais méfiez-vous, vous autre, car comme le dit la sagesse populaire : « à force de tirer sur la corde celle-ci pourrait casser… »

Paul Crespin Montluçon le 06 / 02 / 15

Tag(s) : #Billet d'humeur

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :