Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Affaire à suivre : celle du logement social  sur Montluçon …

« Logement social, comment ça va ? …Mal ! » disions-nous ici il y a quelques semaines (lire ICI). Et s’agissant de cette situation à Montluçon, différents paramètres connus de la situation à l’Office depuis quelques temps, conduisent à s’inquiéter. En effet, contrairement aux auto-félicitations de l’équipe municipale réélue en 2014 après une campagne mensongère sur la réalité de leur gestion du patrimoine locatif, voilà que les informations qui circulent ces jours derniers ne sont pas réconfortantes. La « crise » est là qui ne fait pas sourire les représentants élus des locataires.

Les caractéristiques de la situation locale du logement social s’inscrivent dans une situation de logement globalement en difficulté sur Montluçon on le sait :

-Logements inoccupés dans la plupart des grandes cités et nombre de pavillons privés en vente, grandissant…

-Coût de gestion des cités, avec leurs logements vides, lourd à supporter financièrement, alors même que l’entretien n’est plus au niveau des besoins d’un parc vieillissant.

-Investissements pesant pour l’organisme public entraîné dans une poursuite délirante de démolition d’immeubles et de rachat de logements du secteur privé, voire de constructions pavillonnaires de qualité discutable.

-Poids des emprunts en fonction des capacités de remboursements, alors que les budgets penchent vers un déséquilibre conséquent. On parle pour cette année en cours, de quelques besoins annoncés au niveau de 149 K d’euros non pourvus dès la présentation du budget de 2015 …Et cela ne semble pas aller en s’améliorant !

-Fonds propres de l’Office à reconstituer disait déjà il y a plus d’un an la direction administrative en place dans des déclarations à la presse locale.

-Et tout cela dans le cadre affligeant d’un poids d’imposition fiscale et de taxes délirant pour un secteur social prioritaire d’une telle importance dans la vie des familles les plus fragilisées (+75 K d’euros, d’impôts et taxes prévus, qui ne seront sans doute pas suffisant en regard des politiques nationales actuelles.)

On comprend alors qu’émane de cette direction une sorte d’appel au secours et une sollicitation auprès de la Caisse de Garantie du Logement Locatif Social dont la fonction est de se porter au soutien des organismes HLM en difficulté. Mais cela suppose aussi que soient mises à contribution les collectivités locales environnantes et, ici, la municipalité et le conseil d’agglomération, le conseil général etc… La CGLLS pourrait apporter son aide à condition que l’Office se charge de solliciter en hausse les loyers des locataires qui subiront alors, on le sait déjà, bon ou mal an entre 2 et 3 % de hausse moyenne pour une période non définie, quatre cinq ans, ou plus, car relative au niveau des aides obtenues pour combler les manques ? L’Office de l’Habitat fait état d’une hausse de loyer maintenue au niveau général de 1,47% au logement dans sa prévision de budget 2015. On voit déjà les différences et les contraintes financières à supporter !

Les échéances qui se dessinent, si elles devaient advenir, seraient alors de l’ordre de l’intolérable dans la situation de vécu actuel sur le secteur de Montluçon dont on connait les conséquences de la crise de l’emploi et la récession économique qui dure. Dont on mesure aussi les incidences de la chute démographique qui touche avant tout, et la jeunesse et les salariés formés qui recherchent du travail !

Il saute aux yeux de tous ceux qui parcourent la ville centre de constater le nombre de panneaux « En vente » sur les villas privées voire sur des immeubles parfois… Il ne faut donc pas minimiser ou refuser de prendre en compte la réalité des difficultés qui émanent tout à la fois des mauvaises politiques locales et nationales… Il est dommage que les élus en place, le maire en tête, refusent en règle générale de dire la réalité des choses et mènent campagne en permanence sur le mode de l’autosatisfaction renouvelée, et il ne faut pas non plus se réfugier derrière le vocable passe partout « du marché local du logement détendu » car la situation délicate n’est pas propre à Montluçon et a des causes précises !

Pour les élus locataires CNL, il s’agit de se considérer en « situation de faillite » ! Pour preuve nous disent-ils, le recours fait à la CGLLS pour sortir de la mauvaise passe actuelle. Un recours qui ne sera pas « gratuit » doit-on dire, car il n’y a pas d’exemple de telle intervention sans que quelqu’un ne paye la facture à un moment ou à un autre, facture d’ailleurs essentiellement dirigée vers ceux qui n’en peuvent déjà plus, soit par hausses diverses des loyers et des charges, soit par diminution des services d’entretiens ou des aides à la personne etc.

A l’initiative des élus CNL une pétition de soutien à leur action circule pour un examen des plus sérieux de la situation et une prise de décisions marquée du double impératif de justice sociale et de transparence. Il est utile et nécessaire de signer largement cette pétition éditée par la CNL Allier. (Adresse : rue Lucas de Néhou Montluçon)

Paul CRESPIN

PS : Les chiffres indiqués dans ce texte sont tirés de la présentation du budget 2015 de décembre 2014 et ont pu évoluer après six mois d’exercice hélas sans amélioration des problèmes à résoudre selon les informations à disposition.

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :