Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Présidente de l'EHPAD de la Charité va devoir s'expliquer devant les Prud'hommes

Vendredi 12 juin, la Présidente de l'association qui gère l'EHPAD de la Charité de Lavault St Anne, ainsi que l'ancien Directeur licencié en novembre 2014 sont convoqués au tribunal des prud'hommes en vue d'une d'une procédure de conciliation. C'est un passage obligé qu'impose la loi afin de rechercher par le dialogue un arrangement à l'amiable. C'est aussi le lieu où les deux parties peuvent négocier l'indemnisation pour le préjudice subi.

Mais l'affaire de l'EHPAD de la Charité qui dure depuis plus de six mois a largement débordé du cadre de l'établissement. Un comité de soutien aux salariés en lutte a été créé dans lequel 105 personnes ont pris place. Un administrateur a aussi démissionné de l'association de gestion de l'EHPAD et a rejoint le comité de soutien. Enfin, l'affaire a été largement portée sur la place publique pour que les citoyens s'en saisissent, ce qu'ils ont fait en répondant aux sollicitations qui leur étaient adressées.

Personne ne s'étonnera dans ces conditions que les salariés, ainsi que le syndicat SUD Santé et le comité de soutien qui les accompagnent dans cette lutte depuis novembre 2014, appellent à un rassemblement pacifique et silencieux devant le tribunal de Montluçon ce vendredi 12 juin à partir de 13h. Les organisateurs de la manifestation réfléchissent même à l'éventualité d'une conférence de presse dont les modalités restent à définir, mais seulement après la conciliation.

En tous cas, les organisateurs de la manifestation ne comptent pas en rester là. Dès le 16 juin, ils seront reçus par l'ARS et le Conseil général dans les locaux de l'ARS à Yzeure. Une délégation composée d'élus du personnel, du syndicat SUD/Solidaires et du comité de soutien reformulera des propositions en vue d'une sortie de crise.

Le silence du Maire de Lavault-Ste-Anne et de la Présidente de l'association, conseillés par leurs avocats n'y feront rien. Le personnel et tous ceux qui les soutiennent restent mobilisés, même après six mois de lutte, ils occupent toujours le terrain.

Philippe Soulié

Tag(s) : #Lavault St Anne

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :