Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quelles mesures de sécurité pour All'Chem ?

Les deux explosions survenues dans un site pétrochimique à l'étang de Berre ont incité le ministre de l'Intérieur Bernard Caseneuve, à renforcer la sécurité dans et autour de tous les sites classés SEVESO. Cette décision a été confirmée par François Hollande lui-même lors d'une intervention télévisée.

Suite aux déclarations du ministre de l'Intérieur et du Président de la République, beaucoup d'usines classées Séveso ont renforcé leur sécurité et certaines ont même décidé de communiquer afin de faire connaitre les dispositions principales qui avaient été prises dès l'annonce des autorités de tutelle, en témoigne ce reportage vidéo de Francetv infos tourné près de Grenoble.

Or, cet attentat survenu à l'étang de Berre a ravivé les craintes exprimées à plusieurs reprises par les riverains d'All'Chem à Montluçon, regroupés au sein de l'ARAC 03 (Association des Riverains d'All'Chem).

Déjà en décembre 2013 ceux-ci doutaient de l'efficacité de la sécurité mise en œuvre pour protéger ce site. Il faut dire, que sur toute la partie arrière de l'usine, il n'existe pas de réelle enceinte de protection. C'est un grillage dérisoire qui à certains endroits n’excède pas 1m 75 qui est sensé empêcher les intrusions.

A proximité de la halle des sports où viennent s'entrainer de nombreux jeunes, le grillage qui interdit l'accès au bassin de rétention destiné à recevoir les eaux polluées en cas d'incident était même déchiré, ce qui laissait une place suffisante pour se faufiler dans la zone interdite.

Décembre 2013. les riverains constatent qu'à proximité du bassin de retention, le grillage est éventré.

Décembre 2013. les riverains constatent qu'à proximité du bassin de retention, le grillage est éventré.

Juste avant les élections municipales de mars 2014, le maire de Montluçon avait organisé une rencontre entre David Simonnet, Président du directoire et Directeur général du groupe industriel et les riverains afin de rassurer les récalcitrants à propos des installations.

Lors de cette réunion, David Simonet avait notamment affirmé avec une certaine rudesse que déjà, la clôture qui entoure l'usine venait d'être restaurée. En réalité, il parlait de la partie éventrée qui avait tout juste été rafistolée à l'aide d'un simple morceau de fil de fer comme le prouve la photo ci-dessous. Ce fut la seule restauration constatée par les riverains.

Le grillage a été rebouté avec un simple morceau de fil de fer.

Le grillage a été rebouté avec un simple morceau de fil de fer.

Mais le grillage lui-même n'a toujours pas été changé. Pourtant, il n'est plus dans un très bon état et on a du mal à croire qu'il puisse dissuader efficacement les personnes mal intentionnées de pénétrer sur le site, comme il possible de s'en convaincre sur les photos prises récemment.

Ici, le grillage sencé protéger les installations de l'usine n'excède pas 1m 75
Ici, le grillage sencé protéger les installations de l'usine n'excède pas 1m 75

Ici, le grillage sencé protéger les installations de l'usine n'excède pas 1m 75

Si l'on en croit le courrier que les élus du parti socialiste et d'Europe écologie les verts au Conseil municipal de Montluçon ont adressé au Préfet, d'autres promesses n'ont toujours pas été tenues. Et ceux-ci s'intérrogent à propos de la mise en place de vidéo-surveillance aux abords du site. Il est vrai que nul part, il y en a trace. Nous avons eu beau chercher, Nous avons rien trouvé qui ressemble à des caméras dans ce qui devrait normalement constituer le périmètre de sécurité.

Ci-dessous, la lettre que les élus de l'opposition ont adressé au Préfet de l'Allier :

Quelles mesures de sécurité pour All'Chem ?
La lettre que les élus d'opposition ont adressé au Préfet de l'Allier le 16 juillet
La lettre que les élus d'opposition ont adressé au Préfet de l'Allier le 16 juillet

La lettre que les élus d'opposition ont adressé au Préfet de l'Allier le 16 juillet

Le plus déroutant dans tout ça, c'est que le site n'a pas du tout l'air d'un site en situation de vigilance. Lundi matin et en début d'après-midi, le portail était à moitié ouvert et le responsable de la sécurité semblait considérer que des mesures avaient été prises puisque le portail était...à moitié fermé. Ceci est une affaire de point de vue.

Il faut tout de même reconnaître qu'après notre passage et les questions que nous avons posées à propos de la sécurité du site, le portail a été entièrement fermé. Comme quoi, nos observations ont finalement servi à quelque chose.

Le portail à moitié fermé et à moitié ouvert...

Le portail à moitié fermé et à moitié ouvert...

et des portes grandes ouvertes et facilement accéssibles
et des portes grandes ouvertes et facilement accéssibles

et des portes grandes ouvertes et facilement accéssibles

Le même responsable de la sécurité a tenté de rassurer en affirmant qu'un contrat avait été passé avec un prestataire privé pour effectuer des rondes les week-ends, mais n'a pas voulu en dire plus.

Pourtant, dans la nuit de samedi à dimanche, je me suis transporté sur les lieux vers 1 heure du matin. J'ai fait le tour du bâtiment et je suis même resté sur place une bonne demie heure sans jamais constater la présence de société de surveillance sur place. Alors infos ou intox ? Difficile de répondre. En tout cas si cette société existe bien, on peut dire qu'elle est d'une très grande discrétion ce qui limite franchement l'effet dissuasif de sa présence.

Dans la rue Charles Darwin qui longe d'un côté la hall des sports et de l'autre l'usine All'Chem, l'éclairage est faible et il ne semble pas y avoir de surveillance particulière des lieux.

Dans la rue Charles Darwin qui longe d'un côté la hall des sports et de l'autre l'usine All'Chem, l'éclairage est faible et il ne semble pas y avoir de surveillance particulière des lieux.

La Présidente de l'ARAC, pourtant en contact avec les autres riverains de l'usine n'a pas constaté non plus que les choses avaient beaucoup changé depuis l'attentat à l'étang de Berre et pour elle, rien de sérieux n'a été fait pour mieux sécuriser les lieux. Elle a accepté de répondre à nos questions.

Philippe Soulié

La Présidente de l'ARAC 03 répond aux questions de Regard-Actu

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :