Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le festival se termine en beauté

Cette troisième journée aura vu se succéder des artistes de qualité sur les deux scènes du festival de la chanson française version 2015. Et comme plusieurs d'entre eux nous paraissaient dignes d'intérêt après que nous ayons consulté leurs sites internet respectifs, nous nous sommes répartis entre la grande scène de la Place Piquand et celle de la Place Notre Dame de manière à pouvoir prendre des photos et filmer un maximum de concerts.

Heureusement, les organisateurs avaient prévu leur programmation de manière à laisser le temps aux spectateurs de se transporter d'un endroit à l'autre sans trop perdre de temps.

Alain qui traverse une mauvaise période à cause de ses soucis de "roulement à billes" comme il le dit lui-même s'est concentré sur la grande scène, afin d'éviter les déplacements, car la veille, il avait déjà pas mal donné. Moi-même et Didier, nous déplacions de Piquand à Notre Dame afin de compléter le dispositif que nous avions décidé collectivement.

Compte tenue de cette configuration, nous sommes deux à rédiger les critiques. Alain pour les concerts de la Place Piquand et moi-même pour les concerts de la Place Notre Dame.

Le festival se termine en beauté

Jérémy Charvet : 16h 30 Place Notre Dame

Interprète il se fit remarquer dans "The voice". c'est ce qui lui vaut d'avoir été invité au festival de la chanson française. Il possède une belle voix qui pourrait encore beaucoup gagner en qualité, mais à trop vouloir montrer l'étendue de ses possibilités, il nous en a montré sans le vouloir toutes les limites, sans compter que certains passage sont sur-joués.

Cependant, il reste beaucoup de temps à cet artiste pour progresser et c'est avec plaisir que nous le reverrons à Montluçon quand il aura un peu muri.

PS

Jérémy Charvet Festival de la chanson française à Montluçon le 23 août 2015. Photos Philippe Soulié

Jérémy Charvet Festival de la chanson française à Montluçon le 23 août 2015. Photos Philippe Soulié

Une belle voix, mais il peut encore faire beaucoup de progrès

Ziako : 17h30 Place Piquand

J’ai envie de dire que c’est sympa. De belles ballades, des textes pas trop moches et pourtant, je n’arrive pas à accrocher et, visiblement, je ne suis pas le seul même si, à la fin, ça s’arrange. Tout à coup, je demande à Didier ce qu’il en pense et il me dit texto : » c’est sympa mais je n’arrive pas à accrocher ! » Ca ne s’invente pas. De là à dire qu’on aime le même genre de musique…

AM

Ziako, festival de la musique Montluçon le 23 août 2015. Photos © Didier Ciancia
Ziako, festival de la musique Montluçon le 23 août 2015. Photos © Didier Ciancia

Ziako, festival de la musique Montluçon le 23 août 2015. Photos © Didier Ciancia

Texte sympa, mais difficile d'accrocher

Govrache : 18h Place Notre Dame

Il travaille sans filet ou presque. Auteur-compositeur, il s'accompagne de sa "gratte". Les textes qu'il écrit ne sont pas parfaitement ciselés et certains semblent même écrits à la va vite sur le coin d'une table. Qu'importe, pour une fois, nous avons un auteur engagé qui s'interroge sur la finalité de la vie au travers des réalités sociales auxquelles nous sommes confrontées. En plus, Govrache chante juste sans forcer la voix et sans se la péter

On comprend que la vie d'artiste qu'il mène, il l'a choisi, car il la préfère à celle que nous subissons en tant que salariés dépendants d'un patron. Ses textes sont éloquents à ce propos. Mais cela ne veut pas dire qu'il y a du mépris derrière ce choix. Au contraire, on sent une certaine tendresse pour ceux qui subissent le joug des partons. De temps à autre, Govrache se risquait aussi à quelques slams, un art déclamatoire qui selon lui ne se prête guère à un spectacle en plein air. Et pourtant, il s'y est livré avec sincérité et avec talent.

PS

Govrache, festival de la chanson française Montluçon le 23 août 2015
Govrache, festival de la chanson française Montluçon le 23 août 2015

Govrache, festival de la chanson française Montluçon le 23 août 2015

Govrache...un petit extrait de son répertoire

Elias : 19h 30 Place Notre Dame

Auteur-compositeur interprète. J'ai du mal à donner mon avis, car je ne suis pas très amateur des chansons à l'eau de rose avec les violons à tout-va. Je sais la chanson d'Yves Duteil "Prendre un enfant par la main" a fait un énorme succès. Elle était même arrivée en tête devant "ne me quitte pas" de jacques Brel (quelle injustice !) pour désigner la chanson du siècle. C'est donc un genre qui plaît, mais qui ne fait pas l'unanimité, loin s'en faut. Toutes mes excuse à Elias, mais je n'ai pas réussi à accrocher.

PS

Le festival se termine en beauté

Une chanson avec un arrangement en fond sonore

Ernest : 20h30. Place Piquand

C’est de la bonne musique. Mais non ! De la très bonne musique, mais pas seulement. C’est un véritable spectacle vivant avec de la mise en scène, du théâtre de rue. A regarder tout autant qu’à écouter. Une très belle revisite de la chanson « Elisa » de Gainsbourg. Ils sont vraiment impressionnants ces Strasbourgeois. A écouter pendant des heures sans jamais saturer. Il y avait longtemps que je n’avais vu un si bon spectacle. Que du plaisir !!!

AM

Ernest, festival de la chanson française Montluçon le 23 août 2015
Ernest, festival de la chanson française Montluçon le 23 août 2015
Ernest, festival de la chanson française Montluçon le 23 août 2015
Ernest, festival de la chanson française Montluçon le 23 août 2015
Ernest, festival de la chanson française Montluçon le 23 août 2015
Ernest, festival de la chanson française Montluçon le 23 août 2015

Ernest, festival de la chanson française Montluçon le 23 août 2015

Un véritable spectacle vivant

Un autre morceau pour le plaisir

À 1'36" sur la vidéo ci-dessus, une photographe munie d'un badge "Photographe" prend position devant tout le monde et réagit comme une hystérique quand on lui demande de ne pas gêner les autres professionnels qui tentent de réaliser des photos et des vidéos. Il faudra aller voir les organisateurs du festival pour qu'elle se calme et accepte de ne plus empêcher le reste de la profession de faire son travail.

Pierre Lemarchal : 22h Place Notre Dame

C'est incontestablement pour moi la belle surprise de ce festival. Il faut dire que je me rendis à ce concert avec un à priori négatif. Je ne pouvais m'empêcher de penser en effet que cet homme avait été poussé sur la scène en raison du drame qu'il avait vécu et non par vocation. De là où se trouve son fils, il doit penser à juste titre que son père a du talent et que lui aussi aime et respecte son public.

Pierre Lemarchal est un authentique artiste interprète et on se dit qu'il a dû beaucoup travailler sa voix pour en arriver à ce résultat. Timbre profond, respiration maitrisée, il ne flirte pas avec ses limites, même si dans certaines circonstances, il est obligé de forcer un peu sa voix, mais rarement et quand la mélodie le lui impose. Et puis Pierre Lemarchal n'imite pas Serge Lama, il l'interprète avec passion et sans faire semblant.

Parfois, il fait penser à un chanteur de cabaret, notamment dans les postures qu'il prend. D'ailleurs, notre photographe maison ne s'y est pas trompé, qui à mes côtés déclenchait plus souvent qu'à son tour l'obturateur de son appareil photo, comme en témoignent les nombreux clichés qu'il a pris.

Et puis, Pierre Lemarchal est un homme chaleureux avec son public et il aime venir vers lui pour faire participer les spectateurs à chaque chanson. De ce point de vue, on peut dire que c'est un chanteur populaire dans le bon sens du terme. D'ailleurs, il a fait place comble, si je peux le dire ainsi. Difficile d'évaluer à vue de nez, mais peut être qu'un lecteur avisé qui a assisté à ce concert pourra nous le dire. En tout cas, un grand bravo à Pierre Lemarchal pour sa remarquable prestation sur scène.

Chapeau l'artiste.

PS

Le festival se termine en beauté
Le festival se termine en beauté
Le festival se termine en beauté
Le festival se termine en beauté
Le festival se termine en beauté
Le festival se termine en beauté
Le festival se termine en beauté
Le festival se termine en beauté
Le festival se termine en beauté

d'aventures en aventures

et bien sûr je suis malade interprété avec talent

On les a croisé en off :

Ils sont en marge du festival, et comme ils ne disposent pas de scène, ils ne comptent que sur leur talent pour attirer l'attention sur eux, ce qui n'est pas facile quand on sait qu'une grande majorité des passants se rendent d'une scène à l'autre dans le but d'assister à un spectacle bien précis. C'est assurément un vrai challenge que de retenir l'attention des ombres fugitives qui arpentent la rue Grande sans se retourner. Et pourtant, ils y arrivent parfois.

Nos confrères de "Sud Allier Live" ont publié la liste des off sur leur site. Nous n'avons pas pu leur rendre visite à tous, mais nous avons une pensée particulière pour tous ces artistes qui tentent de se faire connaitre et le plus souvent, simplement vivre de leur art.

Un clin d’œil particulier à Béatrice Angele et Martin off avec qui nous avons échangé quelques mots de sympathie.

En marge du festival des artistes de qualité se produisent avec peu de moyens. Ici Béatrice Angele...

En marge du festival des artistes de qualité se produisent avec peu de moyens. Ici Béatrice Angele...

...Et là, Martin OFF

...Et là, Martin OFF

Ainsi se termine le 10 em festival de la chanson française à Montluçon. Un festival qui est presque devenu une institution et qui année après année, s'impose un peu plus dans le club très fermé des manifestations régionales les plus courues. Environ 15 000 personnes ont parcouru le vieux Montluçon durant ce week-end. Le succès fut donc au rendez-vous.

Tout ceci est, bien sûr, le résultat d'un travail d'équipe dont Jean-Marc Tinet est un des rouages essentiels de l'organisation et dont le nom a été évoqué à plusieurs reprises à la clôture de cette soirée.

Pour la troisième année consécutive, Regard-Actu était sur le terrain pour vous faire vivre cette grande fête populaire. Preuve s'il en fut que ce journal numérique s'installe peu à peu dans le paysage médiatique de Montluçon et au delà comme nous l'avons montré avec la couverture du festival Remp'arts de la communauté de communes du Val de Cher. La semaine prochaine, nous serons sur les communes de Lignerolles, Teillet et Argenty pour y suivre le festival "Un été dans mon village". Notre projet maintenant, c'est de pérenniser ce média libre, indépendant et participatif.

Lors de ce festival, nous avons fait connaissance avec des journalistes de "Sud Allier Live". Ils ont filmé la presque intégralité des concerts. Vous pouvez rendre visite à leur site de temps à autre, ils ne devraient pas tarder à les mettre en ligne. Bon vent à "SUD Allier live"

Nota : Photos de Didier Ciancia © tous droits réservés à l'auteur

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :