Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 Bras de fer entre la ville de Montluçon et les syndicats

C'est une nouvelle étape que le Maire et son adjoint aux finances s’apprêtent à franchir dès la fin du mois de septembre. Plusieurs organisations syndicales ont reçu un courrier de la Mairie leur enjoignant de signer une nouvelle convention pour les locaux qu'ils occupent gratuitement déjà depuis de nombreuses années.

Or, ces nouvelles conventions prévoient de leur faire payer de lourdes charges alors que les bâtiments en question sont pour la majorité d'entre eux de véritables passoires énergétiques, car aucun travaux d'isolation sérieux n'a jamais été effectué. Par exemple, dans les locaux occupés par la CGT, des trous béants sont visibles sur certains battis de fenêtres, et ailleurs des bassines ont été placées pour récolter l'eau de pluie. Dans les locaux des autres organisations syndicales, la situation n'est guère plus brillante.

Dans ces conditions, les charges imposées aux syndicats sont salées, très salées. Rien que pour les locaux de l'union départementale et de l'union locale de la CGT, la municipalité réclame une somme proche de 20 000 euros par an. Pour la CFDT et FO les sommes tourneraient autour de 6 000 euros par ans. Enfin pour la CFTC, CGC, FSU et Unsa dont les locaux sont beaucoup plus petits les sommes avoisinent les 700 euros à l'année.

Dans ces conditions, les organisations syndicales se sont rencontrées le 3 septembre afin de coordonner leurs interventions auprès de la municipalité et ont convenu de demander à être reçues conjointement. Mais l'adjoint aux finances ne l'entend pas de cette oreille et préfère visiblement recevoir celles-ci séparément.

Voici ci-dessous le courrier que l'Union départementale de la CGT a reçu :

 Bras de fer entre la ville de Montluçon et les syndicats

Les autres syndicats ont aussi reçu un courrier dans le même sens.

Tous sont donc maintenant directement menacés et pourraient même faire l'objet d'un arrêté d'expulsion si la municipalité décidait d'engager une procédure judiciaire à leur encontre.

Une telle décision serait d'autant moins comprise que la Maison des syndicats avait été construite spécialement pour eux comme cela est indiqué sur le fronton de l'édifice. Quant au bâtiment de l'union départementale qu'occupe la CGT, il leur avait été attribué si l'on en croit le secrétaire départemental, au lendemain de la Seconde guerre mondiale, car l'organisation avait fourni de nombreux résistants contre l'occupant nazi.

D'ailleurs, que deviendraient les bâtiments occupés par les syndicats si ceux-ci quittaient les lieux faute de ne pouvoir assumer de telles dépenses ? La plupart d'entre eux font partie du patrimoine architectural de la ville. Seraient-ils laissés à l'abandon ? Autant de questions auxquelles le Maire devra apporter une réponse le moment venu.

En attendant, plusieurs organisations syndicales vont à nouveau se rencontrer pour définir une stratégie commune et tenter de parler d'une seule voix face à une équipe municipale qui préférerait régler le problème au cas par cas. Nous n'en sommes donc qu'au début de ce qui pourrait se transformer en bras de fer entre les élus de la ville et les élus des salariés.

La maison des syndicats, Place jean Dormoy

La maison des syndicats, Place jean Dormoy

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :