Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le 27 août dernier, Regard-Actu publiait un article intitulé "Les habitants de Blanzat se sentent abandonnés" (que vous pouvez retrouver LA), écrit par des habitants de Blanzat, et paru sur le site de l'ARAC 03.

Jean-Pierre Moncilovic, adjoint aux travaux et à à l'aménagement urbain a pris connaissance de cet article, et nous a fait parvenir sa réponse que nous publions ci-dessous

Réponse de jean-Pierre Moncilovic :

L'adjoint délégué aux travaux et à l'amménagement urbain répond à l'aticle sur Blanzat
L'adjoint délégué aux travaux et à l'amménagement urbain répond à l'aticle sur Blanzat

Contrairement à ce que laisse entendre l'article, ce quartier, pas plus que d'autres, n'est oublié. Je ne reviens pas sur l'aspect réglementaire du plan de prévention des risques qui dépend exclusivement de la préfecture, sauf pour préciser que la mairie est allée au delà de ses obligations légales en matière de travaux de confinement puisqu'elle prend à sa charge les études préliminaires.

maintenant, pour revenir sur l'article et les photos. En juin 2014, nous avions présenté aux riverains nos propositions pour l'embellissement du quartier, travaux à réaliser sur plusieurs années. La première tranche, la voie piétonne, a été réalisée en 2015 pour un montant de 50 000 €. Les autres tranches, pour des montants comparables, (rue de Blanzat, rue Marceau, espace de jeux et place rue de Cirey) seront réalisées comme annoncé, les prochains travaux se déroulant en 2016.

Lors d'une réunion sur place en juillet 2015, nous avons présenté aux riverains les travaux de la voie piétonne qui ont été largement approuvés. Vous nous présentez une photo de poubelle débordante et de papiers qui traînent. Je regrette que l'incivilité de quelques uns vienne dès sa réalisation détruire l'image de nos travaux. Nous avons, une fois de plus, demandé aux commerçants riverains de faire preuve de la plus grande vigilance dans le stockage de leurs déchets et nous allons exercer une surveillance plus poussée.

Pour ce qui concerne les acacias de la rue PV Couturier, le service environnement est intervenu en juin et août et a fait fin août des travaux de sécurisation du carrefour. Il faut cependant savoir que nous ne pouvons plus utiliser de produits phytosanitaires dangereux, que ceux à notre disposition sont beaucoup moins efficaces, et que nous n'avons pas les moyens de compenser ce manque d'efficacité par des passages plus fréquents. D'autre part, le cheminement piétons sera amélioré côté poste, l'autre trottoir étant plutôt réservé au stationnement. En tout état de cause, et ce sera vrai sur l'ensemble de notre territoire, l'interdiction des désherbants conduira à une végétation plus difficile à entretenir.

Vous présentez également une photo de la rue Marcel Auclair. Cette voie est privée et la mairie ne peut donc pas intervenir.

Maintenant, les plastiques POLYVAL: C'est l'ADEME qui a été chargée par la préfecture de réaliser cette dépollution. Compte tenu des délais des marchés publics qui doivent être passés par l'ADEME, la dépollution du site devrait intervenir en septembre 2016.

Jean-Pierre Moncilovic.

Rue Marcelle Auclair est une voie privée et la mairie ne peut pas y intervenir

Rue Marcelle Auclair est une voie privée et la mairie ne peut pas y intervenir

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :