Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Au cœur de la cité, les associations citoyennes...

Le forum des associations est toujours un grand évènement pour Regard-Actu qui privilégie leurs interventions dans ses colonnes. Sans elles, on ne peut pas parler démocratie dans la cité, car c'est le creusé privilégié de son expression. Avec les associations, les citoyens peuvent espérer faire entendre leur voix et peuvent attirer l'attention sur des thèmes sociétaux parfois délaissés par les politiques pour moult raisons.

Sans elles, Regard-Actu ne serait pas ce qu'il est. Elles sont les "poils à gratter" de la société souvent méprisées, quand elles ne sont pas ignorées par les les élus, paradoxalement, elles sont craintes, car l'indépendance qu'elles revendiquent le plus souvent vis à vis des Partis et des politiques en général les rend difficilement contrôlables.

Certains disent d'elles que ce sont des lobbies. Rien n'est plus faux, car contrairement aux groupes industriels et financiers, elles ne défendent pas des intérêts d'argent, pas plus qu'elles ne convoitent le pouvoir. Elles œuvrent, souvent modestement dans leur coin pour défendre les droits collectifs et individuels des citoyens, ou en obtenir de nouveaux. La différence est de taille avec ce que l'on appelle les lobbies au sens premier du terme.

Si Regard-Actu entretient des relations privilégiées et chaleureuses avec la beaucoup d'entre elles, c'est que nous soutenons et partageons souvent de leurs combats, et qu'elles jouent un rôle tout à fait essentiel dans la vie de la cité. Plus que des poils à gratter, elles sont des contre pouvoirs citoyens qui, le plus souvent, peuvent se prévaloir d'une expertise dans leur domaine de prédilection ou/et de compétence.

Regard-Actu relaie aussi dans ses colonnes les interventions du Collectif des associations citoyennes (le CAC). Comme son nom l'indique, c'est un collectif national qui regroupe les associations dans le but de défendre leurs droits et de les soutenir le cas échéant. Sur Montluçon, le CAC n'existe pas. c'est très dommage, car lorsque la Mairie a décidé de diminuer les subventions et donc les moyens de fonctionnement des associations, il n'y a pas eu de stratégie commune pour défendre leurs droits. Aussi, chacune d'entre elles a dû négocier individuellement et en situation de faiblesse avec les services de la Mairie.

Un jour peut être, une rencontre aura-t-elle lieu pour fédérer tout ceux qui le souhaitent, afin de parler d'une seule voix, et imposer d'autres choix aux élus qui préfèrent souvent dépenser des fortunes pour faire venir des vedettes très controversées, tout comme le sont d'ailleurs certains investissements de la ville dans des réalisations de prestige qui ne bénéficient qu'à une petite minorité de personnes.

En arrivant au forum des associations, première surprise. Plus une place sur le parking principal.

En arrivant au forum des associations, première surprise. Plus une place sur le parking principal.

Vue d'ensemble des stands présents sur le forum

Vue d'ensemble des stands présents sur le forum

Des visiteurs très interessés par le travail des associations.

Des visiteurs très interessés par le travail des associations.

Il n'est évidemment pas possible de présenter ici, toutes les associations présentes sur le forum. C'est pourquoi, j'ai fait le choix délibéré de faire un focus sur les associations avec qui Regard-Actu a déjà travaillé par le passé.

La première sur laquelle je tombe, c'est l'ARAC (Association des Riverains d'All'Chem) qui a d'ailleurs étendu ses compétences à l'ensemble des nuisances d'origine industrielles dont les habitants de Blanzat se plaignent.

Cette association fait un travail admirable pour contraindre les responsables de l'usine All'Chem a renforcer la sécurité, à défaut de ne pouvoir obtenir pour l'instant le déménagement de ce site à haut risque, classé SEVESO II, seuil haut, vers une zone plus adaptée à son activité et plus éloignée des habitations.

C'est grâce à l'ARAC que les autorités administratives ont organisé un exercice de confinement de la population, en simulant une fuite de produits toxiques. Actuellement, l'ARAC agit pour que les responsables d'All'Chem renforcent la sécurité autour de l'usine. Leurs interventions répétées n'ont pas été inutiles, puisqu'on a appris dernièrement qu'un plan de sécurisation allait être mis en œuvre. Affaire à suivre.

Vous pouvez retrouver toute une série d'articles sur cette association sur Regard actu en tapant ARAC dans la barre de recherche. Cela vous oriente sur le lien suivant :

http://www.regardactu.com/search/ARAC%20/

La Présidente de l'ARAC, Catherine Genet (à droite sur la photo) avec à ses côtés Colette Picot, Présidente adjointe

La Présidente de l'ARAC, Catherine Genet (à droite sur la photo) avec à ses côtés Colette Picot, Présidente adjointe

Un peu plus loin, je rencontre les militantes de Cyclopède. Cette association existe depuis de nombreuses années. Elle tente de promouvoir les déplacements doux sur notre ville et agit sur le terrain pour obtenir des aménagements mieux adaptés et plus protecteurs pour celles et ceux qui optent pour ces déplacements.

Ils rencontrent pas mal de difficultés pour se faire entendre par l'équipe municipale en place, mais pour autant, ils ne désarment pas et tentent de faire avancer leurs propositions. Ce travail de conviction prend beaucoup de temps, car il faut faire évoluer les mentalités, et pas que chez les élus.

Les articles de Regard-Actu sur cyclopède sont disponibles en tapant Cyclopède dans la barre de recherche su site, ce qui vous orientera vers le lien suivant :

http://www.regardactu.com/search/Cyclop%C3%A8de%20/

Les militantes de Cyclpède sont adeptes des déplacements doux et tentent de faire évoluer les mentalités dans ce sens.

Les militantes de Cyclpède sont adeptes des déplacements doux et tentent de faire évoluer les mentalités dans ce sens.

Un peu plus loin, c'est le stand de la CNL 'confédération du logement). Je connais bien ces camarades, Philippe Denizot et Jacques Renault qui s'investissent depuis de nombreuses années eux aussi pour défendre les locataires. Eux aussi sont des poils à gratter et le Maire ne les porte pas en odeur de sainteté.

C'est que la CNL à Montluçon n'hésite pas à aller à l'affrontement s'il le faut pour défendre les locataires de l'OPHLM. La dernière bataille qu'ils ont livrée, portait sur les charges locatives.La CNL a su mobiliser autour d'elle les locataires et a obtenu la baisse des charges, ainsi que le remboursement d'une partie d'entre elles. Une victoire qui leur a permis d'obtenir la confiance des locataires et de remporter largement les dernières élections des représentants au conseil d'administration.

Les articles sur la CNL sont disponibles en tapant CNL dans la barre de recherche, ce qui vous orientera vers le lien suivant :

http://www.regardactu.com/search/CNL/

De gauche à droite, Philippe Denizot et Jacques Renault responsables de la CNL sur le département et sur Montluçon.

De gauche à droite, Philippe Denizot et Jacques Renault responsables de la CNL sur le département et sur Montluçon.

Le stand suivant, et nous voilà en compagnie de l'association "pour la mémoire des républicains espagnols" très actifs sur Montluçon. François Saez est là, et autour de lui, on se remémore la la guerre civile d'Espagne, en évoquant la mémoire de ceux qui l'ont vécue. Tous ceux qui ont le cœur un peu à gauche sont sensibles à cette période de l'histoire. Et puis, pour ces femmes et ces hommes, c'est aussi une manière d'évoquer leur racines, car comme le dit le proverbe "pour savoir où l'on va, il faut savoir d'où l'on vient"

Le stand des républicains espagnols. François Saez est là, fifèle au poste.

Le stand des républicains espagnols. François Saez est là, fifèle au poste.

Non loin, l'OMS (l'Office Montluçonnais du Sport) a aussi son stand. On ne présente plus cette institution, qui est la plus grosse association montluçonnaise. L'OMS fédère en effet plus de 80 clubs sportifs et compte dans ses rangs plus de dix mille licenciés. une très gosse structure qui a connu récemment quelque difficultés financières suite à la décision unilatérale de l'adjoint aux sport, Réné Casilla de diminuer brutalement leur subvention de 23%, ce qui a conduit les dirigeants de l'OMS a supprimer un emploi.

Malgré tout, l'OMS continue à fonctionner avec des moyens réduits et à tout de même été à l'initiative de la fête du sport au mois de septembre dernier.

Vous pouvez retrouver l'ensemble des articles de Regard-Actu qui évoque le sujet en tapant OMS dans la barre de recherche du site, ce qui vous redirigera vers le lien suivant :

http://www.regardactu.com/search/OMS/

l'OMS est l'association la plus importante sur Montluçon, acec plus de 80 clubs qui lui sont affiliés et environ 10 000 licenciés.

l'OMS est l'association la plus importante sur Montluçon, acec plus de 80 clubs qui lui sont affiliés et environ 10 000 licenciés.

Plus modeste, l'association de "La libre pensée", creusé de la pensée laïque. Pour ceux qui les connaissent un peu, on peut dire qu'ils sont un peu les gardiens des grands principes qui fondèrent la République, comme par exemple, la séparation de l'église et de l’État.

Les militants de "la libre pensée" sont également très investis auprès de l'association des "Amis de Pierre Brizon", grande figure historique qui mena une bataille intense pour mettre un terme à la grande guerre (14-18). Tous les ans, "les amis de Pierre Brizon" et "la Libre pensée", organisent en commun un rassemblement à Rocles pour la réhabilitation de tous les fusillés pour l'exemple.

Vous pouvez retrouver plusieurs articles sur "les amis de Pierre Brizon" et "la libre pensée" en tapant "Pierre Brizon" dans la barre de recherche du site, ce qui vous conduira vers le lien suivant :

http://www.regardactu.com/search/Pierre%20Brizon/

Le stand de "la Libre pensée". à droite sur la photo, Olivier Mathieu qui est aussi le Président des "Amis de Pierre Brizon"".

Le stand de "la Libre pensée". à droite sur la photo, Olivier Mathieu qui est aussi le Président des "Amis de Pierre Brizon"".

Le cercle Condorcet organise régulièrement des débats sur des thèmes variés de société. Regard-actu a été témoin de l'un d'entre eux et pas n'importe lequel.

Ce 2 avril 2015, la question à l'ordre du jour était "Informer ou manipuler" animé par Pierre Gironde, ancien directeur délégué général de la Montagne. Les échanges qui suivirent la présentation de l'ancien Directeur délégué de la Montagne furent très animés, avec des interventions parfois vives, mais toujours courtoises, surtout quand Pierre Gironde lâcha "on ne peut pas tout dire, il y a des équilibres à préserver". Or cette phrase étonnante se situe à l'exact opposé de la formule d'Albert Londre, qui affirmait lui : "Je demeure convaincu qu’un journaliste n’est pas un enfant de chœur et que son rôle ne consiste pas à précéder les processions, la main plongée dans une corbeille de pétales de roses. Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort, il est de porter la plume dans la plaie".

Cependant, le cercle Condorcet présente un intérêt indéniable, car il ouvre de réelles perspectives d'échanges et de débats, souvent en rapport avec l'actualité.

Vous pouvez aussi retrouver l'article à propos du débat qui avait eu lieu ce 2 avril en suivant le lien suivant :

http://www.regardactu.com/2015/04/informer-ou-manipuler.html

Le cercle Condorcet n'hésite pas à aborder les sujets qui fâchent

Le cercle Condorcet n'hésite pas à aborder les sujets qui fâchent

Le CODERAIL est une association très active sur Montluçon, en partie grâce aux cheminots en retraite qui mènent une bataille opiniâtre pour préserver les lignes ferroviaires qui irriguent notre ville. Leurs militants ont interpellé de nombreuses fois les élus locaux, régionaux et nationaux pour que les montluçonnais ne soient pas relégués dans une zone noire, totalement abandonnés par l'État.

Regard-Actu travaille en lien avec eux pour vous informer sur un sujet parfois complexe, car les décisions prises au plus haut sommet de l'État ne sont pas toujours lisibles pour les citoyens que nous sommes. Eux nous expliquent clairement les enjeux, et nous permettent de mieux comprendre la situation catastrophique dans laquelle se trouve notre ville à cause des politiques menées par les gouvernement successifs depuis de nombreuses années.

Vous pouvez retrouver de nombreux articles sur ce site qui témoignent de la qualité de leurs interventions et de la bonne santé de cette association. Tapez CODERAIL dans la barre de Recherche, et vous retrouverez tous les articles parus depuis le début. Voici le lien :

http://www.regardactu.com/search/CODERAIL/

Claude Lemoine est un des militants du CODERAIL, et parfois il apporte sa contribution à Regard-Actu

Claude Lemoine est un des militants du CODERAIL, et parfois il apporte sa contribution à Regard-Actu

Ce sont des amis de longue date. Ils donnent de leur temps pour entretenir la mémoire de celles et ceux qui, très tôt, refusèrent la présence de l'occupant nazi. Pierre Mouroux, le Père d'Alain et grand père de Céline fut de ceux-là. Cet homme, très respecté sur Montluçon fut par la suite à l'origine du musée local de la résistance qui a rassemblé de nombreux objets et de documents, lesquels ont à voir avec cette période de notre histoire.

Aujourd'hui, Alain et sa fille continue à honorer la mémoire de Pierre Mouroux et travers lui, de celles de tous les résistants de la Seconde Guerre mondiale. Il y a deux ans, ils étaient tout deux présents au précédent Forum des associations.

Alain et Céline, Père et fille tiennent le stand de l'association pour la mémoire des résistants

Alain et Céline, Père et fille tiennent le stand de l'association pour la mémoire des résistants

Jacky Laplume est précisément le Président du musée de la résistance à Montluçon qui a succédé à Pierre Mouroux. Cette association a été créée pour faire vivre la mémoire de la résistance et raconter son histoire aux jeunes enfants des écoles, pour qu'ils n'oublient pas à quelles horreurs a conduit le fascisme.

C'est un travail d'éducation populaire nécessaire, mais qui se fait dans des conditions précaires, car aux dernières nouvelles l'association n'a toujours pas de local pérenne et adapté à l'exposition des objets patiemment rassemblés depuis des décennies.

Vous pouvez retrouver les articles sur le musée de la résistance en tapant "musée de la résistance" dans la barre de recherche, ce qui vous conduira sur le lien suivant :

http://www.regardactu.com/search/Le%20mus%C3%A9e%20de%20la%20r%C3%A9sistance/

Jacky Laplume a succédé à Pierre Mouroux comme Président du musée de la résistance à Montluçon.

Jacky Laplume a succédé à Pierre Mouroux comme Président du musée de la résistance à Montluçon.

Nous voilà maintenant à la hauteur du stand du MNCP (Mouvement National des Chômeurs et Précaires). C'est Marie-Claude Missonier qui tient le stand. Elle aussi est connue par beaucoup de Montluçonnais. Elle fut conseillère municipale par le passé, et n'a jamais arrêté de s'investir auprès des plus démunis. Avec d'autres, elle participa à l'ouverture de la Maison de la Solidarité à Montluçon dans les années 2000. Pour l'essentiel,la maison de la solidarité est un point de distribution de nourriture pour les plus démunis, mais aussi un lieu d'accueil et de resocialisation, où les personnes peuvent venir aussi se restaurer sur place pour une somme très modique.

Marie-Claude explique tout de même que le MNCP, ce n'est pas que cela. C'est aussi une association qui revendique des droits pour les chômeurs et qui les accompagne dans leurs démarches.

Vous pouvez retrouver deux articles sur la maison de la Solidarité. Ils datent un peu (2010 et 2012). Mais nous reviendrons vers eux prochainement pour faire le point sur leur activité. Tapez "Maison de la Solidarité" dans la barre de recherche et vous tomberez dessus et sur le lien suivant :

http://www.regardactu.com/search/Maison%20de%20la%20solidarit%C3%A9/

Marie-Claude Missonier représente l'association du MNCP au Forum des associations.

Marie-Claude Missonier représente l'association du MNCP au Forum des associations.

Amnesty international est aussi présent sur le Forum, comme il y a deux ans. Cette association est presque un symbole à elle toute seule, car c'est une association internationale qui dispose d'un large réseau militant à travers le monde.

Regard-Actu avait interviewé Anne Gérard, secrétaire départementale d'Amnesty, lors du lancement de la grande campagne qu'avait lancé cette association, pour faire connaitre quelques cas emblématiques d'atteinte aux droits de l'homme. Depuis l'association reste très active pour la défense des droits fondamentaux.

Pareil, pour retrouver des articles sur ce sujet, tapez "Amnesty" dans la barre de recherche et vous tomberez sur le lien suivant :

http://www.regardactu.com/search/Amnesty/

Le stand d'Amnesty au Forum

Le stand d'Amnesty au Forum

L'association pour le droit à mourir dignement (ADMD) n'a pas manqué non plus l'occasion que lui offrait ce forum pour faire entendre ses arguments auprès du grand public, et afin que soit votée une loi qui autorise à celles et ceux qui le souhaitent et le demandent explicitement de recourir à "l'euthanasie" qui en grec signifie "bonne mort"

À l'ADMD, les adhérents de l'association expliquent avec justesse que cette décision pour nous-mêmes ne peut appartenir qu'à nous-mêmes et non à la famille, aux politiques ou aux médecins.

Selon un sondage IFOP, 96% des Français y sont favorables. Pourtant, une grande majorité de députés refusent de voter une loi qui aille dans ce sens. l'ADMD fait valoir que plusieurs pays ont déjà adopté des dispositions qui permettent de recourir au "suicide assisté" en fin de vie. Des mesures existent également pour éviter les dérives. La décision relève donc maintenant d'une volonté politique en sachant qu'une majorité de Français y est favorable.

Vous pouvez retrouvez les articles sur l'ADMD en tapant "ADMD" dans la barre de recherche, ce qui vous dirigera vers le lien suivant :

http://www.regardactu.com/search/ADMD/

ADMD, Ils militent pour le droit de mourir dignement

ADMD, Ils militent pour le droit de mourir dignement

"Les petits frères des pauvres" ont le cœur sur la main et cela se voit. Ils ont créé leur association, il y a tout juste deux ans et avaient contacté Regard-Actu afin de mieux se faire connaitre. Bien sûr, ils ne font pas partie des associations "poil à gratter" de l'agglomération, mais leur intervention auprès des personnes âgées est tout à fait essentielle.

Sur place, les petits frères des pauvres nous décrivent leurs interventions. Certaines personnes sont livrées à elles-mêmes et ne disposent que d'une maigre retraite. Parfois,les ponts sont coupés avec la famille et comme beaucoup ont du mal à se déplacer, elles se retrouvent très vite isolées. C'est cet isolement qu'il faut briser et parfois aider certaines de ces personnes à accomplir les démarches nécessaires pour la vie courante.

Mais il ne faut pas croire que les bénévoles font du travail d'amateur. D'abord, ils travaillent en équipe (souvent en binômes pour chaque personne âgée suivie) et puis il y a des formations pour intégrer les équipes en place. Un travail bien plus professionnel qu'on pourrait le croire de prime abord.

Regard-actu avait consacré un article aux petits frères des pauvres en 2013 quand ils avaient créé leur association. Vous pouvez le retrouver en suivant le lien suivant :

http://www.regardactu.com/2013/10/les-petits-fr%C3%A8res-des-pauvres-cr%C3%A9ent-une-association-locale.html

Les petits frères des pauvres nous accueillent avec le sourire.

Les petits frères des pauvres nous accueillent avec le sourire.

"Le secours populaire" fait aussi partie des associations caritatives, tout comme "les petits frères des pauvres". Leur action est unanimement reconnue. Chaque année, ils viennent en aide au plus démunis et chaque année, l'aide qu'ils apportent est de plus en plus conséquente, car tout le monde le sait, la misère et le dénuement gagnent du terrain, alors que les 1% les plus riches détiennent dorénavant 50% de la richesse mondiale. Ce n'est pas nous qui le disons, mais toutes les études sérieuses et récentes.

Regard actu n'a pas encore eu l'occasion de réaliser un reportage sur cette association. Mais promis, ce sera bientôt chose faite.

Le secours populaire est de plus en plus sollicité dans cette période de crise.

Le secours populaire est de plus en plus sollicité dans cette période de crise.

Même chose pour le SEL qui est une association d'échange de services, qui fonctionne sur la base d'une unité d'échange (le gratton). Certains y voient la possibilité d'échapper à la monnaie sonnante et trébuchante pour accéder aux biens et aux services. En gros, le principe, c'est : tu me fais ma coupe de cheveux et en échange, je t'aide à cultiver ton potager.

Un reportage sur cette association est aussi dans les cartons de Regard-Actu. La preuve que nous avons beaucoup de grains à moudre.

L'association"sel", une manière d'échapper partiellement à la dictature de la monnaie.

L'association"sel", une manière d'échapper partiellement à la dictature de la monnaie.

Il y avait bien sur beaucoup d'autres associations réunies ce jour-là à Athanor. L'affluence sur les deux jours fut tout à fait exceptionnelle, surtout le dimanche. À l'extérieur, les parkings étaient saturés et dans les allées du forum, on se bousculait. La preuve que les montluçonnais sont très attachés au tissu associatif de leur ville. Pourtant, et malgré l'indéniable qualité de leurs interventions, toutes ces associations vont devoir se serrer la ceinture.

Et comme il faut tout de même terminer ce reportage sur une note d'optimisme, je voulais aussi signaler la présence de l'association "Ciné photos Club de Montluçon" (CPCM). Eux aussi ont connu une belle affluence durant ces deux journées, car la photographie exerce toujours une sorte de fascination sur les gens. C'est un art qui exige beaucoup d'expérience et qui donne à ceux qui le pratiquent beaucoup de joie et satisfactions.

Philippe Soulié

Belle affluence sur le stand de CPCM.
Belle affluence sur le stand de CPCM.

Belle affluence sur le stand de CPCM.

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :