Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Journée d'action à l'appel de l'intersyndicale

Ils étaient plus d'une centaine de manifestants à investir le péage de l'autoroute à Montmarault ce matin à l'appel des organisations signataires de l'appel du 8 octobre. Les syndiqués de la CGT étaient très majoritaires, même si parmi les manifestants, même s'il y avait aussi des militants de la FSU et de Solidaires.

L'après-midi, plusieurs actions étaient également prévues dans les trois principales villes (Montluçon, Vichy et Moulins). À Montluçon par exemple, un rassemblement avait été programmé devant le site d'ASTEEL à Domérat afin de soutenir les salariés en lutte contre la fermeture de leur site avec à la clé 23 suppressions d'emplois.(lire ICI l'article que Regard-Actu a publié le 19 septembre dernier).

Eléna Blond
Eléna Blond

Ce rassemblement avait aussi pour vocation à soutenir les salariés en lutte et à s'opposer aux licenciements qui reprennent de plus belle. C'est d'ailleurs par un vibrant hommage aux salariés d'Air France que la secrétaire de l'Union locale de la CGT a commencé son intervention en dénonçant le pilonnage médiatique dont ceux-ci font l'objet. Dans cet instant particulièrement difficile à vivre pour eux, elle a tenu à leur apporter le soutien de l'intersyndicale et des manifestants présents au rassemblement.

Eléna Blond (CGT) a ensuite évoqué des dossier brûlants sur le bassin montluçonnais. Outre celui d'ASTEEL, le nouveau plan de réduction des effectifs de l'hôpital de Montluçon (voir l'article paru dans Regard-Actu le 29 septembre, c'est LA), la réforme territoriale et la dégradation de la desserte ferroviaire sur le bassin montluçonnais (Voir l'article de Regard-Actu du 5 octobre ICI) ont largement été évoqués.

Les manifestants rassemblés devant ASTEEL très à l'écoute des interventions.

Les manifestants rassemblés devant ASTEEL très à l'écoute des interventions.

Fadla Ben Moussa
Fadla Ben Moussa

Des représentants de chacun de ces secteurs en lutte se sont ensuite succédé au micro de la sono mise à disposition de l'Union locale CGT pour faire part de leurs luttes. Parmi ces interventions, c'est certainement celle de Fadla Ben Moussa, secrétaire du CE d'ASTEEL, qui fut la plus émouvante, car pour ces 23 salariés, tout se joue maintenant au siège de la compagnie et loin de Montluçon. Difficile dans ces conditions de faire entendre les revendications de celles qui ont le sentiment d'être sacrifiées sans que leurs voix ne soient entendues.

Pourtant, dans l'adversité ces femmes restent soudées, dignes et serrent les dents. Soutenues par la CGT, syndicat majoritaire dans l'entreprise, elle entendent bien continuer leurs actions pour peser efficacement sur les négociations en cours.

"Scène de crime" pour une nouvelle fermeture d'entrerprise qui condamne à la mort sociale 23 salariés

"Scène de crime" pour une nouvelle fermeture d'entrerprise qui condamne à la mort sociale 23 salariés

Journée d'action à l'appel de l'intersyndicale

Dans l'après-midi, les militants de la CGT et ceux du CODERAIL se sont également rendus sur les ponts ferroviaires les plus en vue de Montluçon pour y dresser leurs banderoles à la vue de tous, pour la sauvegarde des lignes Paris/Montluçon et Lyon/Bordeaux, et dans l'immédiat la réouverture de la liaison Montluçon Viezon suspendue depuis plus d'un mois sans explication et remplacée par des liaisons par autocars.

Journée d'action à l'appel de l'intersyndicale
Journée d'action à l'appel de l'intersyndicaleJournée d'action à l'appel de l'intersyndicale
Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :