Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Collectif de soutien à Nicolas Fargette interpelle la Ministre de la Santé

Il y a trois jours, un jeune homme a escaladé la préfecture du Jura à Lons-le-Saunier pour demander le placement de son frère handicapé en MAS (Maison d'Accueil Spécialisée). "La voix du Jura" avait rendu compte de cet évènement dans les colonnes de son journal le 26 octobre dernier (Lire ICI).

Mais je jeune homme n'était pas resté longtemps sur le toit de la Préfecture, car il avait été délogé une demie heure à peine après avoir grimpé sur le toi de l'édifice public et immédiatement placé en garde à vue dans les locaux de la police.

Depuis, les soutiens en faveur du jeune homme commencent à se manifester. Un collectif d'aide aux personnes en situation de handicap s'est constitué pour dénoncer la grave situation de pénurie de centres spécialisés pour handicapés que connaît la France.

Dans un communiqué envoyé à regard-Actu ce collectif réaffirme son soutien à Nicolas pour l'action d'éclat qui permis de faire connaitre la situation que connaissent de nombreuses familles dont les enfants en situation de handicap ne peuvent pas bénéficier de prise en charge digne de ce nom.

Ci-dessous, le communiqué du collectif :

Le Collectif de soutien à Nicolas Fargette interpelle la Ministre de la Santé

un communiqué de presse rédigé par le Collectif d'Aide et de Défense des Personnes en situation de handicap.

C'est avec beaucoup de colère et de tristesse que nous apprenons ce jour la garde à vue de Nicolas Fargette, frère de Dimitri Fargette.

Cette situation intolérable et indigne qui plonge toute une famille dans le désarroi est une des conséquences du très long combat qu'a entamé la Famille Fargette depuis des années afin que leur fils et frère en situation de handicap voie enfin ses droits appliqués : bien souvent le sort de nombreuses personnes qui, faute de places dans le secteur médico-social, se voient, contraintes et forcées, orientées en hôpital psychiatrique.

Pour mémoire, âgé de 35 ans, Dimitri a été orienté à l'âge de 18 ans dans un hôpital psychiatrique. Il y connaîtra la contention, l’enfermement et la surmédicamentation au lieu d'une prise en charge éducative adaptée.

Le 21 Juillet 2015 il est transféré dans une unité pour malades difficiles à plus de 500 km de lui sans que sa famille n'en ai était préalablement tenue informée.

Alors que cette famille ne fait que réclamer des soins et un accompagnement adapté à la problématique de Dimitri dans le respect de ses droits fondamentaux tel que le prévoit la législation en cours, 13 ans de palabres avec l'administration n'ont pas réussi à aboutir à une solution acceptable et bien traitante.

Hier Nicolas pour défendre les droits de son frère et alerter l'opinion publique est monté sur le toit de la Préfecture du Jura. Il a été délogé par les policiers puis mis en garde à vue.

Au mois de Septembre 2015 déjà la Famille d’un jeune autiste de 16 ans s’était exilée de France pour fuir un internement forcé.

Aujourd'hui nous apportons tout notre soutien à Dimitri, Nicolas et sa famille et nous interpellons publiquement Mme Marisol Touraine, Ministre de la Santé et Mme Ségolène Neuville, Secrétaire d'état en charge du handicap à se saisir de ce dossier afin d'apporter une réponse en conformité à l'appel de l'ONU "la dignité doit prévaloir".

Nous exigeons maintenant une prise de position on ne peut plus claire de notre gouvernement sur les mesures qu'il entend prendre afin que les droits des personnes en situation de handicap cessent d'être foulés aux pieds. Ne laissons plus les familles se mettre en danger dans ce type d'action, faute de pouvoir se faire entendre autrement.

Tag(s) : #Actualité sociale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :