Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Référendum pour l'unité de la gauche et des écologistes

Ce week-end, les socialistes organisaient un référendum pour l'unité de la gauche et des écologistes pour constituer des listes aux prochaines élections régionales.

Cette démarche a été fortement décriée par les écologistes et par le Front de Gauche. Qu'à cela ne tienne, le Parti socialiste a passé outre et entend bien imposer l'unité en s'appuyant sur une votation citoyenne. A défaut, ils rendront responsables les autres composantes de la gauche. c'est aussi une manière d'exercer une pression amicale sur les électeurs de gauche, histoire de les convaincre qu'il n'y a pas d'autre solution pour faire barrage au FN.

Après avoir trahi tous ses engagements de campagne, le Parti socialiste (qui soutient sans réserve le gouvernement Valls) appelle au vote utile pour faire barrage au Front national que sa propre politique a portée au nues. Les électeurs de gauche sont donc priés d'oublier leur rancœur pour que ce ne soit pas encore pire. On ne leur demande pas s'ils sont en accord avec les orientations prise par le gouvernement, mais de voter avec discipline, tels des petits soldats pour une liste sur laquelle serait rassemblés pêle-mêle, PS, écologistes et gauche radicale qui, le temps de ces élections, retrouveraient comme par miracle le chemin de l'unité sacré contre le péril brun.

Le communiqué triomphaliste de la section du PS parle "d'un immense succès" et annonce un score à la Soviétique en faveur de l'unité des listes, sans préoccuper de savoir si ceux qui y sont opposés ont jugé utile de se déplacer. Car au fond, tout le monde sait bien que le véritable vote aura lieu les 6 et 13 décembre prochains. Le 13 décembre au soir, c'est peut-être un tout autre résultat qui s'inscrira sur les écrans de télé. On saura alors ce que pensent les électeurs de gauche des consignes de votes.

En attendant, à quand un referendum citoyen organisé par le PS dont la question pourrait être la suivante : "approuvez-vous la politique menée par le gouvernement ?"

Ci-dessous le communiqué de la section montluçonnaise du Parti socialiste :

Communiqué de la section de Montluçon du Parti Socialiste :

C'était la plus grande votation citoyenne organisée dans le département de l'Allier depuis le référendum pour la sauvegarde de La Poste, en 2009. Il s'agit d'un immense succès: succès d'organisation et succès de participation.

Succès d'organisation: pendant tout un weekend, le scrutin s'est déroulé dans l'enthousiasme, en grande partie grâce à la soixantaine de bénévoles qui ont accepté de tenir des points de vote sur les marchés, dans les gares. Cette votation citoyenne a permis de montrer que les socialistes sont des militants de terrain, capables d'organiser en moins de trois semaines un événement d'ampleur.

Succès de participation: au total, le vote physique et le vote électronique indiquent que nous avons franchi la barre du millier de votants dans le département de l'Allier. Le nombre exact de votants ne sera communiqué qu'après vérification des listes d'émargement par la Haute Autorité, organe indépendant composé de juristes.

En moyenne, chaque point de vote a attiré une trentaine de votants. La palme de la participation revient au bureau de vote qui s'est tenu sur le marché de Montluçon, avec plus d'une soixantaine de votants.

Rapporté au nombre d'électeurs de gauche lors du dernier scrutin de liste (les européennes, 39423 voix pour les listes de gauche et des écologistes), le référendum a donc attiré plus d'un électeur de gauche sur quarante, alors même que le nombre de points de vote était infiniment plus faible que pour une élection classique.

A l'échelle nationale, l'Allier est un des départements où la participation au référendum, tout comme la participation par habitant, atteignent les niveaux les plus élevés.

Les premiers dépouillements indiquent une écrasante victoire du "oui", à plus de 90% . Ces chiffres sont prometteurs et donnent une idée du désir d'unité qui traverse l'électorat de gauche, tout particulièrement dans le Bourbonnais, terre historique du "Front Populaire" des Marx Dormoy, Eugène Jardon, Isidore Thivrier.

Ayant entendu la voix du peuple de gauche, les Socialistes se tourneront dès demain vers les autres listes qui partagent la volonté de battre la droite extrême et l'extrême droite. Ce lundi, Nicolas Brien, Premier Secrétaire Fédéral, adressera un message personnel à Anne Babian - Lhermet (EELV-PG) ainsi qu'à Yannick Monnet et Pascale Semet (PC), en vue d'une prochaine rencontre.

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :