Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'Atelier de la pensée face à la violence de Daesh

Malgré les évènements survenus à Paris le 13 novembre au soir, l'Atelier de la pensée avait décidé de maintenir la soirée de débat programmée le 18 novembre, soit cinq jours à peine après le drame qui a frappé toute la France.

Mais, il n'était cependant pas possible de faire comme si rien ne s'était passé, car tout le monde sait que maintenant, plus rien ne pourra être comme avant. Si bien que le débat a porté sur les causes qui peuvent expliquer la radicalisation de ces jeunes partis faire leur djihad en Syrie et une fois instruits aux techniques les plus violentes sont revenu semer la mort en France.

C'est Alain Passat que beaucoup de lecteurs de Regard-Actu connaissent bien qui a suivi le débat pour Regard-Actu et nous en fait aujourd'hui un compte-rendu. Un grand merci à lui pour sa contribution.

L'Atelier de la pensée face à la violence de Daesh
L'Atelier de la pensée face à la violence de Daesh

Le 18 novembre, la Rencontre initialement prévue avec Christian Laval sociologue et co-auteur du livre "le commun", rencontre où il devait être évoquée le thème : "faire émerger du commun, meilleure manière de libérer l'imagination pour changer la société" a été reportée au 16 décembre en raison des évènements tragiques du 13 novembre à Paris et à St Denis.

Toutefois, les animateurs de l'Atelier ont souhaité tenir une rencontre afin que chacune et chacun puisse venir s'exprimer et dire son mal au cœur après une telle tragédie. De nombreux assistants ont pris la parole, pour évoquer leur ressenti, après le deuil nécessaire, après les gestes de compassion pour les victimes et leurs proches, après avoir évoqué et salué les élans de solidarité du peuple de France, mais aussi les messages de soutien d'autres pays, il a été évoqué les responsabilités du pouvoir politique, celui qui est en place et le précédent, en ce qui touche la politique extérieure de la France.

L'Atelier de la pensée face à la violence de Daesh

Le capitalisme a largement été mis en cause. Les ressources financières de Daech sont connues et les pays dit "occidentaux" connaissent parfaitement les filières de ce mouvement barbare, notamment les puits de pétrole qui servent à alimenter ces mêmes pays occidentaux en carburant. Des interrogations sur la fourniture d'armes à Daech, où trouvent-ils des armes, poussent-elles dans le désert ?

Il a été évoqué la complicité des puissances de la région, notamment de l'Arabie Saoudite, du Quatar, mais aussi de la Turquie dont les dirigeants sont reçus en grande pompe par le gouvernement français, alors qu'ils sont impliqués dans le financement et la vente d'armes à Daech ou combattent les Kurdes, à l'instar de la Turquie, Kurdes qui sont les seuls opposant à Daech sur la frontière entre la Turquie et la Syrie.

Il a été évoqué le rôle des USA, de leur politique extérieure qui vise à déstabiliser les gouvernements démocratiquement élus en Amérique du Sud, alors qu'ils laissent perpétrer un véritable génocide en Palestine, en Syrie, etc.

L'Atelier de la pensée face à la violence de Daesh

Il y a eu "nous sommes tous des Charlie" en janvier dernier, quelle leçon en a-t-il été tiré, l'unité nationale ne sera pas suffisante, l'unité n'est pas le consensus, les forces de la vraie gauche en France proposent de mettre en place une autre politique, de privilégier l'être humain et non pas le fric, c'est ainsi que nous disons l'Humain d'abord.

La seule intervention militaire qui soit, pour éradiquer ce mouvement Daech, c'est une intervention sous l'égide de l'ONU qui pour l'heure est laissée de côté, non la France n'est pas, ne doit pas être le gendarme du monde, ni la France ni les USA. C'est aux Peuples concernés de régler leurs problèmes intérieurs, et s'ils ont besoin d'aide, c'est à l'ONU d'intervenir. Bien d'autres choses ont été évoquées, le débat "a volé" très haut, mais il n'est pas possible de tout retranscrire en quelques lignes.

Alain Passat

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :