Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Environ 150 agents hospitaliers se sont réunis aujourd'hui en assemblée générale, suite à la tenue du Comité technique paritaire (CTE) qui s'était réuni le matin même et au cours duquel toutes les mauvaises annonces qui avaient déjà filtré grâce aux deux organisations syndicales ont été confirmées.

C'est un véritable coup de massue pour le personnel dont les conditions de travail n'ont cessé de se dégrader depuis que la Direction de l'établissement met en œuvre les directives de réductions massives des personnel de santé, décidées dans les salons feutrés du ministère dirigé par Marisol Tourraine.

Or, cette politique de casse du service public menée par le gouvernement socialiste ne faiblit pas, bien au contraire. Alors que l'hôpital commençait à se redresser financièrement grâce aux efforts consentis par le personnel dans le cadre d'une gestion purement comptable, le ministère considère que ces efforts n'ont pas été suffisants, et impose un nouveau plan de réduction drastique des effectifs, alors que les syndicats tirent la sonnette d'alarme et que beaucoup d'agents se disent au bout du rouleau.

Les agents hospitaliers en AG le 4 novembre (photo RMB)
Les agents hospitaliers en AG le 4 novembre (photo RMB)

Surtout, l'annonce de la suppression de 35 lits en médecine est vécue comme une décision totalement insensée, les urgences sont en effet la plupart du temps saturées, le manque de lits en médecine aura immanquablement pour effet d'aggraver un peu plus la situation.

Les quarante suppressions de postes avant la fin de l'année ont également été confirmées lors de ce CTE par une direction qui se demande même comment elle va pouvoir faire face avec si peu de moyens. Le personnel réuni en assemblée générale, a du mal à réaliser l'ampleur et la brutalité d'un tel plan.

Compte tenu de la gravité de la situation, FO et CGT ont décidé de faire cause commune et de mobiliser ensemble le personnel hospitalier. Les unions locales et départementales des deux organisations syndicales pourraient également mobiliser plus de moyens pour sensibiliser la population qui devrait pâtir de la réduction importante de moyens et de personnel.

Le ministère de la Santé a également imposé la réouverture de négociations avec la clinique privée pour supprimer tous les doublons. Cela signifie en clair que des pans entiers d'activités du centre hospitalier pourraient être transférés vers le privé comme la CGT et FO l'avaient annoncé dans leurs communiqués respectifs.

Dans ces conditions et comptes tenus de toutes ces annonces, le comité de défense de l'hôpital s'est également réuni pour réaffirmer son soutien au personnel de l'hôpital et sa volonté de ne pas laisser l'hôpital se faire dépecer de la sorte. Une large rencontre pourrait avoir lieu entre les différents acteurs du mouvement syndical et associatif pour décider des formes d'actions possibles. Distribution de tracts, grande manifestation, toutes les options sont sur la table.

Regard-Actu qui se place résolument aux côtés du mouvement social ouvrira ses colonnes à tous les acteurs de cette mobilisation et vous tiendra régulièrement informés des suites de la mobilisation qui se dessine.

Philippe Soulié

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :