Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lettre d'un citoyen au premier ministre

La lettre au Premier Ministre publiée ci-dessous sous forme de lettre ouverte mais aussi envoyée directement à l'intéressé est la suite d'une série d'interventions hier sous forme d'observations sur les Procés verbaux de plusieurs bureaux de vote dont celui de Doyet. Tout est parti d'une alerte lancée par Michel Soudais dans Politis. http://www.politis.fr/spip.php?page=imp&id_article=33269

A l'issue de son billet celui-ci pose 3 questions :

Pourquoi les commissions de propagande chargée de valider la propagande électorale (affiches et bulletin) autorisent-elles un tel détournement de la loi ?
Comment se fait-il que le gouvernement qui clame sur toutes les antennes sa volonté de « barrer la route au Front national » n’utilise pas les moyens de droit à sa disposition pour faire respecter le droit ?
Que vaut une interdiction répétée avant chaque élection et bafouée par quelques uns à chaque scrutin ? La loi n’est-elle pas la même pour tous ?

Bien sûr que ce n'est pas par une action judiciaire qu'on va combattre les idées du Front National et bien sûr que nous nous savons les causes de l'incendie si le Premier Ministre les ignore.

Ces interventions sont donc davantage destinées à mettre en cause le Premier Ministre dans son incapacité à faire respecter la loi, mais aussi le Ministre de l'Intérieur qui en inventant des règles non inscrites dans le code électoral met un véritable marche-pied au FN et dans quel but:

Inventer un diable de confort permettant à tous les électeurs de gauche même en se fermant le nez à voter PS comme il l'avait fait en 2012 avec le fameux vote utile, bon en rajoutant un peu de Bourget pour faire passer la pilule.

Chers ami-e-s de gauche vous voulez que ça recommence en 2017. Alors ça suffit il est encore temps de dire STOP.

Lettre d'un citoyen au premier ministre
Hôtel Matignon
Hôtel Matignon

Lettre ouverte d'un citoyen au Premier Ministre

Monsieur le Premier Ministre,

Vous avez un moyen imparable d'éteindre l'incendie. On verra après pour les causes. Comme d'habitude c'est la loi qui va permettre de, comme vous l'indiquez dans vos déclarations, « tout faire contre le Front National ».

Le code électoral dans ses articles R.30 et R.66-2 indique : Les bulletins ne doivent pas comporter d’autres noms de personnes que ceux des candidats. Sans préciser si c'est dans le titre ou ailleurs. Ces articles s'appliquent bien à ces élections régionales comme le précise le début du mémento du candidat.

Or votre ministre de l'Intérieur dans une affichette et un « dossier de presse » daté du 6 novembre 2015 introduit une formule : « Toutefois, il est possible de mentionner dans le titre de la liste le nom d’une personne non candidate dès lors que ce nom figure bien dans le titre de la liste tel qu’enregistré lors du dépôt de déclaration de candidature. » qui n'est dans aucun des articles cités au début du dossier de presse.

Les commissions de propagande n'auraient jamais dû valider les déclarations de candidature des listes du Front National et de Debout la France puisque dans neuf des douze régions hexagonales elles comportent des noms de personnes non candidates dans ces régions introduisant donc auprès des électeurs la confusion quant aux personnes effectivement candidates dans la Région.

J'ai pour ma part saisi le juge de l'élection, dans deux observations mentionnées au Procès Verbal de mon bureau de vote de Doyet (Allier) demandant en vertu de la loi que soient déclarés nuls les bulletins de vote du Front National et de Debout la France entraînant par la même leur non présence au second tour.

J'ai fait ma part du travail pour faire respecter la loi. J'attends de vous que vous fassiez la votre.

Avec mes respectueuses salutations.

Doyet le 7 décembre 2015

Gérard Blanchet

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :