Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Régionales, Le PS et les gauches laminés !

Élections après élection le FN continue son ascension. Mais cette fois-ci comme le dit Cécile Duflot "Ce n'est plus un avertissement, c'est une punition". Le FN arrive en tête dans 6 régions sur les 11 que compte la France métropolitaine, et plusieurs d'entre elles pourraient bien tomber dans son escarcelle au soir du deuxième tour.

Pourtant sur les plateaux télévisés, les politiciens de droite comme de gauche s'étripent et continuent de se rejeter la faute, comme s'ils n'avaient pas mis en œuvre la même politique depuis toutes ces années durant lesquelles ils se sont succédé aux postes de responsabilité.

Sur la grande région Rhône/Alpes/Auvergne si l'extrême droite n'arrive pas en tête, c'est que la droite est pire qu'elle. Tout le monde a en tête les sorties de Wauquier, toutes plus provocatrices les unes que les autres. Ce n'est pas le lieu ici de les énumérer toutes, mais la dernière en date consistait tout de même à ne plus financer les formations pour les métiers du cirque qu prétexte que ce sont des métiers inutiles. On ne peut même pas dire "bravo l'artiste", car pour le coup, beaucoup dans ce milieu pourraient considérer cela comme une insulte à leur endroit. Bref, si l'extrême droite n'est pas en tête dans notre grande région au soir du premier tour, c'est que la droite tout court "la vaut bien".

Les fins analystes ne manqueront pas de nous "tirer les cartes" pour le second tour, en ignorant le plus souvent les causes réelles de cette descente aux enfers. Avec une droite extrême et une extrême droite qui culmine désormais à 57, 25% sur la grande région Rhône/Alpes/Auvergne, on a vraiment pas de quoi pavoiser. Et le pire est peut être à venir, car on ne voit pas pourquoi le Parti socialiste inverserait maintenant sa ligne ultra libérale qui nourrit pourtant chaque jour un peu plus la bête immonde.

Une chose est cependant certaine. Le déni ne suffira pas à écarter la coupe des lèvres. Il faudra maintenant boire la potion amère jusqu'au bout. Les temps ne sont plus éloignés où le Parti socialiste devra subir le même destin que celui de la vieille SFIO, laquelle avait tellement trahi ses principes fondateurs, qu'elle disparut dans l'indifférence générale. Or, le Parti socialiste nous l'a rejoue aujourd'hui, mais en pire. Comme le dit la formule latine "Errare humanum est, perseverare diabolicum" (l'erreur est humaine, persévérer est diabolique)

Quant à la gauche de la gauche, c'est le pire des scénarios qu'elle nous a joué lors de ces élections. Incapable de s'entendre, probablement en raison de sombres calculs électoraux, elle a tout perdu, à commencer par sa crédibilité, et ce n'est pas avec le triste spectacle de tractations indignes qu'elle s'apprête à nous donner dans l'entre deux tours qu'elle va redorer son image.

Ce soir, les citoyens investis dans le mouvement social, (je parle de celles et de ceux qui arpentent le terrain des luttes auprès des plus démunis et des plus fragiles d'entre nous), ne croient plus en la politique, ce lieu où les plus belles volontés finissent presque toujours par se compromettre avec les combines qui les éloignent peu à peu, (souvent sans qu'elles s'en rendent compte d'ailleurs) de leur idéal de justice sociale. Plus que jamais la formule de Louise Michel se vérifie "maudit soit le pouvoir".

Philippe Soulié

Les résultats au soir du premier tour pour la grande région Rhônr/Alpas/Auvergne :

- Wauquiez 31,73 %

- Boudot 25,52 %

- Queyranne 23,93 %

- Kohlhaas 6,90 %

- Cukierman 5,39 %

- Rambaud 2,86 %

- Lafond 1,56 %

- Gomez : 1,25 % ; Fédèle : 0,87 %.

Résultat définitif en Auvergne :

- Wauquiez : 37,47 %

- Queyranne : 22,62 %

- Boudot : 20,37 %

- Cukierman : 9,18 %

- Kohlhaas : 4,89 %

- Rambaud : 2,27 %

- Gomez : 1,41 %

- Lafond : 1,14 %

- Fédèle : 0,65 %

Vous pouvez retrouver les résultats complets des élections, commune par commune sur le site de La Montagne en allant à l'adresse URL suivante :

http://www.lamontagne.fr/elections-regionales/elections_regionales-2015/1er-tour/allier/M/montlucon/7.6119.html

Nicolas Brien, secrétaire départemental du Parti socialiste de l'Allier n'a pas tardé à réagir à l'annonce des résultats. Pour lui l'alliance entre le PS et toutes les forces de gauche est indispensable et il le dit sans détour "La gauche est en tête dans l’Allier, cela prouve que la dynamique est de notre côté, les réserves de voix aussi. Ce soir nous allons réunir tous les membres de la grande famille de gauche et les négociations ne seront pas dures, il n'y aura pas de calculs d'épicier. Nous avons mené une campagne respectueuse, notre programme est concomitant avec ceux des autres forces de gauche. A partir du moment où on est d'accord sur les idées, il n'y a pas de problème. Nous allons organiser un meeting unitaire dès jeudi soir à 20 heures à Montmarault."

Et jean-Michel Guerre en rajoute une couche "Ça se présente bien. On va maintenant négocier avec les autres forces de gauche, cela ne m’inquiète pas on a déjà travaillé ensemble dans les exécutifs. L’expérience de 2004 et 2010 montre que le rassemblement se fait facilement. La gauche est majoritaire dans l’Allier, ce dont je n’ai jamais douté. Le score du FN est un problème que l'on connaît à l'échelle européenne. On se rend compte à la lumière des récents événements en France que les extrêmes nourrissent les extrêmes."

Il n'a pas fallu attendre longtemps.

Tag(s) : #Elections

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :