Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La municipalité de Montluçon et Cyclopède renouent le dialogue

On ne peut pas dire que jusqu'à présent les relations étaient au beau fixe entre l'association Cyclopède et la municipalité de Montluçon. Mais ça, c'était avant. Depuis l'arrivée du nouvel adjoint délégué à l'environnement et au développement durable, à la circulation, aux transports et à la sécurité, la méthode à changé.

Jean-Michel Aussourd est un homme de dialogue et il le fait savoir. Il l'affirme, "le passé est le passé" et il ne souhaite pas revenir dessus. Lui, s'engage à rencontrer régulièrement les associations du secteur et entend bien s'appuyer sur leur expertise pour monter les dossiers et avancer ainsi dans le bon sens. Et l'homme a l'air sincère quand il l'affirme.

Même si l'adjoint au Maire n'a pas pu assister à l'intégralité de la réunion de l'assemblée générale en raison d'un emploi du temps trop chargé, il s'est très vite immergé dans les débats en posant des questions précises et en prenant des notes à chaque intervention. Du coup, l'impression qui s'est dégagée de l'assistance fut plutôt positive.

Jean-Michel Aussord à l'écoute des revendications de Cyclopède
Jean-Michel Aussord à l'écoute des revendications de Cyclopède

En face de lui, plus d'une trentaine de participants, issus de milieux très divers, mais tous, sensibilisés aux modes de transports doux (sous ce vocable, il faut entendre piétons, vélos et transport en commun). Pour tous, le constat est le même, les équipements de la ville se révèlent inadaptés pour favoriser les modes de déplacements alternatifs, car ils font la part belle aux voitures. De nombreux points noirs sont recensés et Jean-Michel Aussourd reconnaît qu'il y a encore beaucoup à faire.

Mais voilà, la ville est confrontée à des baisses importantes des dotations de l’État et doit s'organiser en fonction de ces restrictions. Tout ne sera donc pas possible selon lui. Cependant, certaines réfections vont pouvoir être mises en œuvre rapidement. C'est le cas des peintures qui matérialisent les bandes cyclables, car à certains endroits, les marquages au sol ont pratiquement disparu, comme c'est le cas par exemple tout au long du quai de la libération entre le pont du Châtelet et le pont des îles.

Les associations seront consultées avant travaux

Autre point positif, l'adjoint au Maire a réaffirmé sa volonté de dialogue et d'écoute en direction du monde associatif. Outre des rencontres régulières avec celle-ci (il propose une fois pas an), il s'engage à les associer aux études qui seront engagées avant les travaux. Ce sera le cas pour l'aménagement des rives du Cher qui devrait faire l'objet d'une large consultation dans le cadre d'une procédure dite "de dialogue compétitif" qui devrait permettre de recueillir tous les avis avant que ne débutent les travaux. Le Maire avait d'ailleurs loué les vertus d'un tel procédé lors du dernier Conseil municipal.

C'est donc sur une bonne impression que les membres de l'association Cyclopède qui revendiquent plus d'une centaine d'adhérents à jour de leurs cotisations (signe d'une belle vitalité) a conclu cette soirée autour du pot de l'amitié.

Philippe Soulié

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :