Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui crée les richesses et comment les mettre en commun ?

Le 21 janvier dernier, l'Atelier organisait à nouveau un débat citoyen sur le thème de la répartition des richesses créées. Les deux intervenant devaient faire une brève introduction de manière à laisser un temps plus conséquent aux participants dans la salle pour intervenir, telle que les initiateurs de l'Atelier avaient décidé d'organiser les échanges afin de permettre de donner plus de place aux échanges avec la salle.

Autant le dire de suite, les deux personnalités qui ont été sollicités pour introduire le débat cette fois-ci ne sont pas du tout sur la même longueur d'onde.

Bernard Friot que beaucoup connaissent déjà (il était déjà venu à Montluçon le 5 juin 2014, lire ICI) est carrément partisan de mettre un coup de pied dans la fourmilière du capitalisme et suggère de bouleverser les règles en mettant en place notamment un revenu de base universel et en dépossédant les détenteurs de capitaux de l'appareil de production. Cela passe en priorité par un changement des mentalités et une révolution culturelle qui redonne aux collectifs de travail le pouvoir de décision.

Pierre Ivorra, même s'il cite Marx dans le texte, n'a visiblement pas cette ambition. Toute son intervention tourne autour de la réorganisation de la production pour dégager les marges nécessaires qui permettront de diminuer le recours au capital et s'appuyer sur un crédit que l'on aurait pris soin de "moraliser" en quelque sorte. Se faisant, il aménage le processus de production plus qu'il ne le remet en cause. On a peut-être là, le début de l'explication de l'échec des régimes dits "communistes" qui n'ont pas réussi à s'extraire de la logique du productivisme et ont fini par retomber dans la logique capitaliste, faute de n'avoir su rompre avec sa logique immanente.

Je remercie Jean-Michel Vallée et Gérard Blanchet, qui ont accepté de filmer les deux interventions afin de les restituer aux lecteurs de Regard-Actu.

Bernard Friot "il faut délégitimer la direction les DRH et les actionnaires"

Pierre Ivorra "Les prélèvement des actionnaires sont supérieurs aux cotisations sociales"

L'intervention de Bernard FRIOT a fait l'objet d'une transcription en texte, téléchargeable sous le lien suivant :

http://rencontres-atelier.fr/textes/Bernard-Friot-rencontre_Atelier-21012016.pdf

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :