Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Non à de nouvelles suppressions de postes au Centre Hospitalier de Montluçon !

Communiqué du comité de défense de l'hôpital de Montluçon (CODEPROD)

On a pu lire dans la presse il y a quelques jours que l’Agence Régionale de Santé (ARS) exigerait la suppression de 40 postes après les dizaines supprimés ces dernières années. C’est inacceptable !

L’ARS demanderait également le renforcement du partenariat avec la clinique privée, alors qu’il ya encore peu de temps, la primauté de l’Hôpital Public était mieux reconnue, par exemple pour le service des urgences.

L’ARS, instrument du Pouvoir Politique, souffle le chaud et le froid, méthode souvent employée par les autorités pour déstabiliser et démobiliser les gens.

A l’heure où de nombreuses familles du bassin montluçonnais et ailleurs sombrent dans la misère, il est inadmissible que le Service Public de Santé soit un peu plus fragilisé, après les mauvais coups qu’il a déjà reçu, notamment avec la loi Bachelot sous le gouvernement Sarkozy qui engageait un processus visant à gérer les hôpitaux comme des entreprises privées.

Au centre Hospitalier de Montluçon, tout le monde est accueilli et soigné, quelle que soit la hauteur du compte en banque du patient. A l’Hôpital, pas de dépassements d’honoraires…ce qui n’est pas le cas dans le privé. Les personnels, très dévoués, travaillent dans des conditions de plus en plus difficiles du fait qu’ils ne sont pas en nombre suffisant, suite aux différents plans de réductions d’effectifs, et on voudrait nous faire admettre qu’ils sont trop nombreux ?

Le CODEPROD avait salué l’annonce de nouvelles activités au Centre Hospitalier, comme la coronographie et l’unité neurovasculaire. Mais si celles-ci allaient de pair avec des restrictions d’effectifs, quelle contradiction ! Prendre des personnels dans des services déjà sous-dotés pour les mettre dans d’autres ne peut qu’entraîner une nouvelle dégradation des conditions de travail et une inquiétude légitime des patients sur la qualité des soins.

La santé n’est pas une marchandise. Le progrès n’est pas de fragiliser le Service Public de Santé dans un Pays où de plus en plus de gens connaissent le chômage, la précarité, les fins de mois difficiles. Il faut au contraire le renforcer.

Le 5 décembre 2015, 2 000 personnes avaient foulé les rues de Montluçon pour affirmer leur soutien à l’Hôpital et à ses agents, évènement qui avait marqué la fin de l’année. Le CODEPROD soutiendra les initiatives que seraient amenées à prendre les organisations syndicales de l’Etablissement.

Montluçon, le 26 février 2016

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :