Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stéphane Trouille, journaliste et vidéaste* était présent à Calais au moment du démantèlement de la partie sud du camp de réfugiés. Il a pu ainsi filmer la brutalité avec laquelle les migrants ont été chassés de cette partie du camp, sans qu'aucune solution de relogement ne leur soit proposée comme le promettait pourtant le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.

Les images en disent parfois beaucoup plus qu'un long discours, et la réalité des mensonges rattrapent parfois leurs auteurs. C'est le cas ici. Stéphane a pris le soin d'alterner les promesses et les faits sur le terrain. A vous de juger...

Une chose est sûre, ce ne sont pas les chaînes d'information continue, ni même les chaînes publiques qui feront un tel travail pour faire éclater la vérité... Tout simplement la vérité. Un grand merci à Stéphane Trouille pour ce travail qui nous permet de regarder la réalité en face.

*Toutes les vidéos de Stéphane Trouille ICI

Elle est belle la France !

Calais le 2 mars 2016, de Stéphane Trouille :

Alors qu’il y a quelques jours, les autorités clamaient haut et fort que le démantèlement se ferait sans violence, dans la concertation, bla bla bla, la destruction de la partie sud du camp des réfugiés de Calais à débuté ce matin avec CRS, camion à eaux, gaz lacrymo et buldozer.

Ce soir, alors que le vent et le froid sévissent sur place, des dizaines de migrants n’ont plus de toit et demain soir, ils y en aura encore plus. Il faut qu’on agisse !

Pour cela, vous pouvez :

► Venir sur place

► Interpeller la préfecture du Pas-de-Calais au 0321212002 et 0321212003.

► Signer la pétition sur https://secure.avaaz.org/fr/petition/Premier_Ministre_Valls_Ministre_de_lInterieur_Cazeneuve_Prefete_Buccio_Arretez_la_destruction_de_la_Jungle_de_Calais/?pv=2&fb_action_ids=10154016493804260&fb_action_types=avaaz-org%3Asign

► Relayer les infos, les vidéos dans vos réseaux

► Organiser un rassemblement de soutien dans votre village, votre ville

► Contacter votre député, votre sénateur, votre maire

Aider les assos présentes sur place, financièrement et matériellement… (auberge des migrants, utopia 56, belgium kitchen par exemple)

Bref, les moyens ne manquent pas, même si on est loin. Il y a urgence, plus de 3400 migrants dont 293 mineurs isolés sont menacés !

Document SDtéphane Trouille

Tag(s) : #National

Partager cet article

Repost 0