Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les appels se multiplient pour prolonger la contestation au-delà du 31 mars

Ce soir, le Premier ministre Manuel Valls est intervenu sur France 2 pour tenter d'éteindre l'incendie qui se propage à grande vitesse depuis l'annonce de la loi sur le travail portée par Myriam El Khomri, mais dont il est le véritable maître d’œuvre. Il faut dire que depuis cette annonce, les appels pour durcir la contestation se multiplient sur les réseaux sociaux avec plusieurs dates relais. Le 17 mars avec l'appel des étudiants à manifester, le 24 mars avec la grève des fonctionnaires et enfin le 31 mars avec l'appel à la grève dans le public et le privé à l'initiative des organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, ainsi que les organisations de jeunes UNEF et UNEL.

Déjà le journal Fakir appelle clairement à prolonger la lutte au-delà du 31 mars avec une proposition concrète "Le 31 mars au soir, on ne rentre pas chez nous". Sous-entendu, on passe un nouveau cap dans la mobilisation et nous resterons sur les lieux à la fin des manifestations "avec nos duvets et nos bonnets". Tout ceci figure dans le tract de Fakir que vous pouvez consulter ci-dessous.

Le site de Fakir :

http://www.fakirpresse.info/

L'article ICI

Les appels se multiplient pour prolonger la contestation au-delà du 31 mars
Les appels se multiplient pour prolonger la contestation au-delà du 31 mars
Les appels se multiplient pour prolonger la contestation au-delà du 31 mars
Les appels se multiplient pour prolonger la contestation au-delà du 31 mars

Le tract en PDF pour un meilleur confort de lecture et pour l'imprimer si vous le souhaitez

Les appels se multiplient pour prolonger la contestation au-delà du 31 mars

Côté syndicats, on se prépare pour une grève qui s'inscrive dans la durée. Certains prévoient même d'organiser des assemblées générales pour reconduire dès le lendemain. C'est le cas de Solidaires qui vient de sortir un premier bulletin appelé "la grève", à l'image de ce qu'avait fait SUD rail pendant la grève des cheminots en juin 2014.

Les appels se multiplient pour prolonger la contestation au-delà du 31 mars
Les appels se multiplient pour prolonger la contestation au-delà du 31 mars
Les appels se multiplient pour prolonger la contestation au-delà du 31 mars

C'est dans cette ambiance électrique que le Premier ministre a légèrement amendé son texte pour en retirer les mesures les plus choquantes, comme par exemple le plafonnement des indemnités prudhommales ou bien encore la possibilité de faire travailler les apprentis 40 heures par semaine. Mais sur le reste du texte, rien n'a réellement bouger, notamment sur les mesures pour faciliter les licenciements, ou encore sur les heures supplémentaires.

Il est probable que les syndicats réformistes se contenteront de cette aumône accordée par le Premier ministre pour faire accepter tout le reste. On sait d'ailleurs que la stratégie qui consiste à mettre la barre très haut dès le départ permet de faire croire ensuite que l'on en rabat sur la dureté des textes.

Mais parions que cela ne suffira pas à calmer les ardeurs des autres organisations syndicales de salariés et de jeunes qui ont déjà prévu de se lancer dans la bataille pour obtenir le retrait intégral de la loi, avec la ferme intention de négocier ensuite sur une réforme du code du travail qui aille dans le sens d'une amélioration pour les salariés.

Les jours prochains seront, à tout le moins, décisifs pour le mouvement de grève qui se prépare dans les entreprises, dans les facs et dans les lycées. Il faudra tenir bon et continuer à exiger le retrait du texte, car dedans, il n'y a rien de négociable.

Ph. Soulié

Les appels se multiplient pour prolonger la contestation au-delà du 31 mars

Et puis enfin, ne pas oublier le 16 mars prochain ce rendez-vous à la maison du peuple à 20h. Une soirée organisée par la CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF et SAF

Les appels se multiplient pour prolonger la contestation au-delà du 31 mars
Les appels se multiplient pour prolonger la contestation au-delà du 31 mars
Les appels se multiplient pour prolonger la contestation au-delà du 31 mars

Info de dernière minute :

Après les quelques petites modifications à la marge apportées à la marge par le gouvernement, la CFDT, la CFTC et la CGC ont décidé de soutenir le texte.

Tag(s) : #Actualité sociale

Partager cet article

Repost 0