Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les retraités battent le pavé à Moulins

Entre 350 et 400 retraités ont manifesté à Moulins hier soir (10 mars) dans les rues de Moulins à l'appel de la CGT, de FO, de la CFTC de la CFE-CGC, de la FSU, de Solidaires, de l'UNIR et de quatre associations de retraités, FGR-FP, LCR, Ensemble et Solidaire-UNPRA.

Le rendez-vous avait été fixé Place d'Allier et un stand avait même été installé avec du vin chaud pour revigorer les manifestants avant que ces derniers ne s'élancent vers la Préfecture à travers les rues de la vieille ville.

Beaucoup d'entre eux avaient fait le déplacement de Montluçon et de Vichy et les anciens des services publics étaient bien représentés, tout comme les retraités du privé qui étaient également présents en nombre.

Les retraités avaient même à leur disposition du vin chaud grace aux retraités CGT

Les retraités avaient même à leur disposition du vin chaud grace aux retraités CGT

Avant même que les manifestants ne s'organisent en cortège pour manifester en direction de la Préfecture, des jeunes ont brusquement fait irruption sur la place en criant "Non à la loi du travail" sous les applaudissements un peu timides au début. C'est ainsi que l'on a appris que les élèves du lycée Jean Monet rejoignaient le mouvement de contestation contre le projet de loi sur le travail.

Très vite, les jeunes ont contribué à mettre un peu d'ambiance et de dynamisme au rassemblement.

Les jeunes font irruption dans la manifestation des retraités. Un beau symbole de solidarité entre générations
Les jeunes font irruption dans la manifestation des retraités. Un beau symbole de solidarité entre générations

Les jeunes font irruption dans la manifestation des retraités. Un beau symbole de solidarité entre générations

Belle ambiance sur la Place d'Allier
Belle ambiance sur la Place d'Allier

Belle ambiance sur la Place d'Allier

"El Khomri t'es foutue, les lycéens sont dans la rue !"

"El Khomri t'es foutue, les lycéens sont dans la rue !"

l'intervention des syndicats avant le départ en manifestation vers la Préfecture

l'intervention des syndicats avant le départ en manifestation vers la Préfecture

Un cortège s'est ensuite formé, lycéens en tête. Jeunes et retraités ont ainsi manifesté jusqu'à la Préfecture en empruntant les rues piétonnes.

Le cortège se dirige vers la Préfecture
Le cortège se dirige vers la Préfecture
Le cortège se dirige vers la Préfecture

Le cortège se dirige vers la Préfecture

Déjà, le 24 novembre 2015, le Préfet avait refusé de recevoir les représentants des retraités qui manifestaient déjà pour les mêmes raisons. Pas très fair play comme réaction. Et bien, il en a été de même cette fois-ci, avec le traditionnel cordon de policiers venus interdire l'accès qu bâtiment.

Ce refus de recevoir les anciens qui ont pourtant largement contribué à la richesse de la nation a donc très mal été perçu par la foule massée devant la Préfecture, et comme on pouvait s'y attendre quelques noms d'oiseaux et autres quolibets ont fusé de la part des plus remontés d'entre eux.

Les représentants des retraités ont trouvé porte close à la Préfecture.

Les représentants des retraités ont trouvé porte close à la Préfecture.

Les associations de retraités également présentes durant toute la manifestation.
Les associations de retraités également présentes durant toute la manifestation.

Les associations de retraités également présentes durant toute la manifestation.

Après avoir fustigé l'attitude du Préfet, le représentant de l'intersyndical a donné la lecture des revendications commune à l'ensemble des syndicats et associations de retraités :

► Un véritable système solidaire pour l'avenir des retraites et de la protection sociale

► l'amélioration du pouvoir d'achat par un rattrapage immédiat de 300 € par mois.

► L'indexation des pensions sur l'évolution des salaires et non sur les prix.

► Aucune pension inférieure au SMIC pour une carrière complète.

► Le retour à une revalorisation annuelle des pensions au 1er janvier de l'année, prenant en compte l'évolution des salaires.

► le rétablissement de la demie-part fiscale pour les veuves et les veufs.

► L'exonération fiscale de la majoration familiale (3 enfants et plus).

► Ne pas toucher aux pensions de reversion.

► Le développement des hôpitaux et Centre de santé publics à partir des besoins de la population.

► La restauration de l'assurance maladie.

► La suppression des dépassement d'honoraires

► L'affectation réelle de la CASA à la perte d'autonomie et sa suppression à terme par une prise en charge de cette compensation par la sécurité sociale.

Enfin, ils ont rappelé que des moyens existent pour financer toutes ces mesures :

► La fin des exonérations de cotisations sociales (et non des charges) accordées au patronat, ce qui représente environ 30 milliards d'euros.

► De véritables mesures contre la fraude fiscale qui représente chaque année pour le pays des pertes de 60 à 80 milliards, selon les différentes sources.

► La strict égalité entre hommes et femmes, ce qui, selon les études de la CNAV, rapporterait 5 milliard de ressources supplémentaires.

Cette manifestation très bien suivie par les retraités résonne donc comme un nouvel avertissement pour le gouvernement, car les organisations des retraités sont également très impliquées dans la mobilisation contre le projet de loi El Khomri que le gouvernement a tenté dans un premier temps de faire passer en force. La jonction avec les étudiants et les lycéens est un autre signe de rejet très fort envoyé par l'ensemble du corps social.

Le gouvernement devrait d'autant plus y faire attention que d'autres échéances se profilent à un horizon très proche :

► Le 17 mars 2016, appel des mouvements de jeunesse.

► Le 22 mars 2016, appel des fonctionnaires pour la revalorisation du point d’indice et des conditions de travail.

► Le 24 mars 2016, rassemblements et manifestations (présentation du projet devant le Conseil des ministres).

► Le 31 mars 2016, grande journée d’action et de grève interpro.

De quoi se faire du mouron...

Ph. Soulié

Tag(s) : #Moulins, #Le département

Partager cet article

Repost 0