Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rassemblement unitaire contre les fermetures de classes programmées sur l'Allier
Rassemblement unitaire contre les fermetures de classes programmées sur l'Allier

Ce mercredi 23 mars s'est tenu un rassemblement devant l'inspection académique à Yzeure, contre les fermetures de classe dans l'Allier (fermetures dont on peut retrouver le détail ici dans un compte-rendu publié par le syndicat enseignant SNUipp FSU du comité technique spécial départemental (CTSD) du 5 février) .

Ce rassemblement était le premier lancé par le collectif départemental de défense de l'école constitué à Brout Vernet le 2 mars dernier. Ce collectif réunit des syndicats de l’enseignement public affiliés à la FSU, à FO, à l'Union Solidaire et à la CGT, des parents d’élèves FCPE de l’Allier, des parents d’élèves de Broût-Vernet, Saint-Pourçain, Gannat, des personnels des écoles de Broût et de Bézenet mais aussi des représentants des communes (Escurolles, Le Mayet-d’Ecole, Gannat et Saint-Yorre…).

Rassemblement unitaire contre les fermetures de classes programmées sur l'Allier

Une délégation comprenant des représentants syndicaux des écoles, des élu-es de municipalité (Saint Yorre, Bezenet), et des parents d'élèves dont un représentant de la FCPE a ainsi été reçue par la directrice académique de l'Allier ce mercredi 23 mars. Celle-ci a opposé une logique comptable aux exigences de la délégation qui opposée à la dégradation des qualités d'enseignement causée par les fermeture d'une vingtaine de classe.

A l'issue de la délégation, le représentant de la FCPE a regretté le mépris affiché des représentants de l'Etat face aux élu-e-s locaux qui s'impliquent dans la vie et le développement des écoles de leur commune. Il a également fait le lien entre la convention liant les élu-e-s et l'inspection académique... Selon lui, la carte scolaire actuelle prouve si cela était nécessaire que cette convention ne garantit pas - comme peut-être certains élus l'avaient cru - ni le maintien des classes dans le département, ni le développement du nombre de postes de remplaçant, ni la reconstruction des RASED... Il a également regretté que la seule réponse de la directrice académique soit en mesure d'apporter après les dégradations causées par les fermeture de classe dans les écoles c'est de demander aux enseignants de s'organiser autrement... de la pédagogie après la suppression de postes. Le représentant de la FCPE a appelé à poursuivre la bataille de l'école sous des formes à définir ensemble.

Erwann Charny de l'Union Solidaire a poursuivi en ironisant sur la justification pédagogique de la directrice pour fermer des classes… qui vient après l'alibi du remboursement de la dette appelée à tort publique sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Pour illustrer son propos, il a décrit la situation de l'école visitée par la ministre à Clermont-Ferrand… : autrefois cette école bénéficiait de deux enseignants supplémentaires alors que maintenant c'est un enseignant supplémentaire à partager entre 10 classes qui sert à mener des dispositifs de coéducation… Enfin il a rappelé que récemment dans le département la formation (continue) de trente enseignants a été brutalement annulée… ce qui révèle la vraie place des préoccupations pédagogiques de l'administration. Il a appelé à élargir le rassemblement tout en dénonçant les nouvelles primes de 40 000 à 50 000 € par an accordés aux recteurs comme aux DASEN ces deux dernières années, l'équivalent du salaire à l'année pour deux enseignants… primes dont le montant serait plus utile à mettre dans le fonctionnement des classes !

Jérémie Maurel du SNUipp FSU a défini le dialogue avec l'inspection académique comme un dialogue de sourds où il est toujours demandé d'opposer les uns aux autres, fermer ici pour ouvrir là… C'est cette logique de concurrence qu'il juge incompatible avec le maintien d'un service public qui remplit une mission d'intérêt général. Cette logique est pour le syndicaliste, incompatible avec la logique suivie par une entreprise privée qui a vocation elle à faire des profits. C'est pourtant cette logique qui a conduit la réforme des rythmes scolaires, celle des collèges et actuellement plus largement celle du projet de loi travail qui touche plus directement dans un premier temps les salariés du privé. Il a appelé à porter l'opposition à cette logique de concurrence dans l'Education comme dans le projet de loi en faisant grève le jeudi 31 mars. Il a également appelé le collectif à se retrouver rapidement autour d'un temps festif pour amplifier le rassemblement.

Elena Blond de la CGT a rappelé que la défense de l'école et de sa ruralité n'était pas une préoccupation propre à l'Allier. Des assises sur ce thème devraient se tenir en juin dans le Lot, assises auxquelles une délégation de l'Allier devrait participer pour mener un combat plus global contre un pouvoir qui nous a bien menti là aussi.

Vincent Présumey (FSU) a rappelé aussi que nous étions dans un rapport de force plus général où un recul sur la loi El Khomry aura des conséquences sur la bataille menée contre les fermetures de classe. Il a dénoncé la cohérence d'un programme qui vise à remodeler le département y compris sur le plan de sa répartition démographique. Cette intention est pour lui contraire à la vie réelle des gens qui ne se laisseront pas regrouper de cette façon là. C'est pour le responsable de la FSU un choix politique qui n'est même pas justifié par les mesures d'économie telles qu'elles s'appliquent actuellement et qui permet de gagner, même au niveau départemental, des réouvertures de classes.*

Pour ma part, j'ai rappelé le caractère commun aux réformes dans l'Education, au TAFTA (qui va ceci dit en passant mettre à mal l'agriculture dans le département) et au projet de loi travail… : c'est la volonté qui vise à instaurer la primauté du contrat (un contrat que propose le renard à la poule) à la loi qui définit les mêmes droits pour tous (droit à l'éducation, droit du travail, droit à un service public de qualité, droit d'être soigné...)… sauf que nous ne sommes pas de simples poulets…

Frédéric Panne

Rassemblement unitaire contre les fermetures de classes programmées sur l'Allier
Rassemblement unitaire contre les fermetures de classes programmées sur l'Allier
Rassemblement unitaire contre les fermetures de classes programmées sur l'Allier
Tag(s) : #Yseure

Partager cet article

Repost 0