Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une loi tombe, un peuple se lève

Les lycéennes du lycée Geneviève Vincent ont défilé dans les rues de Commentry ce vendredi 18 mars. Un jour qui, hasard du calendrier, correspond pile-poil avec la date anniversaire de la déclaration de la commune de Paris en 1871. Elles se sont ensuite dirigées vers la Mairie de Commentry, là où précisément le matin même quelque manifestants s'étaient rassemblé pour demander au Maire que le drapeau rouge soit à nouveau hissé au fronton de la Mairie, comme c'était la tradition avant que la droite n'arrive au pouvoir. Sur la banderole qu'elles avaient confectionnée à la hate, on pouvait lire "Une loi tombe, un peuple se lève".

Gérard Blanchet, l'un des organisateurs de la manifestation du matin était encore présent sur les lieux au moment ou les jeunes lycéennes ont fait irruption sur la grande place. Il nous livre son témoignage, ainsi que la vidéo qu'il a tournée, histoire d'immortaliser ce moment de solidarité et d'unité.

Une loi tombe, un peuple se lève
Une loi tombe, un peuple se lève

C'est ce qui était écrit sur la banderole déposée par les lycéennes de Geneviève Vincent de Commentry sur les pavés de la Place du 14 juillet cet après-midi 18 mars 2016. Ces jeunes filles (il y a bien quelques garçons mais ils ont été très discrets) savent ce qu'elles veulent.

Rien que ce mot d'ordre qu'elles ont scandé dans les deux sens montrent leur très grande maturité. Dans les deux sens disais-je comme elles ont dit : « Un peuple se lève, une loi tombe ». C'est parce que le peuple se lève (et elles ne séparent pas les générations) que la loi tombe (va tomber elles en sont sûres puisqu'elles emploient le présent).

Mais aussi comme elles l'ont écrit à la peinture rouge sur leur morceau de drap : « une loi tombe, le peuple se lève » autrement dit après que la loi El Khomri aura rejoint les poubelles de l'histoire le peuple n'en restera pas là.

Ce slogan inventé ici à Commentry par ces jeunes héritières du Christou pourrait bien être le fil directeur de ce printemps français de 2016. La Marseillaise qu'elles ont tenues à chanter à la fin de la vidéo a aussi de mon de vue ce sens là.

Il faut rappeler que ce rassemblement de ces jeunes sur le perron de la mairie de Commentry se tient le jour de la commémoration de la Commune de Paris (145e anniversaire) dans une ville où jusqu'en 2001 flottait le drapeau rouge sur le fronton de la Mairie.

Les autres slogans scandés : « loi « El Khomri, précarité à vie » ou « Oui au travail, Non à l'esclavage » montrent bien qu'elles ont tout compris.

Une loi tombe, un peuple se lève

Plusieurs autres moments intéressants mais on ne peut pas tout filmer. La plupart ne connaissaient pas « on lâche rien » d'HK & Les Saltimbanks chanson la plus récente sur ma sono utilisé le matin. Apprentissage : elles s'imprègnent des paroles et elles en redemandent s'appropriant ce chant de lutte.

Des personnes âgées passent : « Il y a du sang là » du tonus, de la vigueur, de la vie !
Un couple âgé applaudit, les jeunes les ovationnent. Il se passe ce qui s'est passé à Moulins à la manifestation des retraités quand les jeunes lycéens du Lycée Monnet ont rejoint la manifestation. Un philosophe dans l'Humanité-Dimanche disait il y a quelque temps que nous allions peut-être assister à une alliance improbable retraités et leurs petits enfants. Nous y sommes. Ces retraités qui ont fait 68 et leurs petits enfants qui vont le faire avec une autre puissance. Car ce qui n'existait pas en 68 - c'était plutôt la méfiance - c'est cette alliance profonde en train de se nouer entre le salariat et la jeunesse.

En tout cas pour paraphraser HK & Les Saltimbanks dans « Indignez-vous » ce « vieux monsieur » qui met à dispo sa sono achetée en soutien à la Grèce en janvier 2015 et qui prônait la « Grèce générale » est ce soir heureux comme pas possible. Les graines semées vont fleurir et le temps des cerises, cette fois-ci le bon va arriver. Et je suis sûr Nanou que tu vas le voir advenir.

En filmant tellement ému que la caméra en tremblait ! La jeunesse de notre pays a décidé de prendre son destin en main et peut-être écrire une page de l'Histoire de l'émancipation humaine. Le vent se lève !

Gérard Blanchet pour Regard-Actu

Tag(s) : #Commentry

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :