Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La CGL passe à l'offensive et mobilise les locataires

La CGL a donné une conférence de presse ce mardi 19 avril pour protester contre les hausses de loyers programmées, que le Conseil d'administration de Montluçon habitat veut entériner jeudi 21 avril.

L'équipe de la CGL, a fait un gros travail auprès des locataires et a recueilli à ce jour plus de 2 000 signatures pour s'opposer à cette décision qui devrait avoir mécaniquement pour effet d'augmenter les impayés compte tenu de la situation d'extrême précarité dans laquelle se trouvent beaucoup de locataires vivant en HLM.

Pourtant, des solutions existent et la CGL en avait listé quelques-unes lors d'une précédente conférence de presse que celle-ci avait organisée avec l'AFOC le 28 janvier dernier (lire ICI). Mais aucune des propositions évoquées à cette époque ne semble avoir retenu l'attention du Conseil d'administration de Montluçon Habitat, même si certains des administrateurs souhaitent qu'une réelle concertation puisse avoir lieu sur les différents aspects évoqués par les associations. C'est le cas par exemple de Bernard Pozzoli et de Joël Lefebre.

De toute façon, la CGL juge illégitime la décision qui consisterait à relever les loyers dans l'immédiat, alors que le plan n'a toujours pas été approuvé par le Préfet, une affirmation qui ne manque pas de pertinence.

En portant ces revendications, la CGL joue pleinement son rôle de défense des locataires dont une grande majorité approuvent son action, en témoignent le nombre impressionnant de signatures recueillies durant la campagne initiée par les militants de cette association.

Mais voilà, le Conseil d'administration de Montluçon Habitat continue à faire la sourde oreille et préfère mettre les locataires à contribution pour résorber un déficit qui n'est pourtant pas de leur responsabilité, avec comme risque, d'augmenter le nombre d'impayés et/ou de provoquer de nouveaux départs, ce qui aurait pour conséquence d'accroitre un peu plus le nombre de logements vacants.

Loin de résorber le déficit, la décision d'augmenter les loyers (la CGL parle à termes, d'une augmentation de 15% en masse et en moyenne) pourrait bien avoir l'effet inverse. Certains seraient bien inspirés d'y réfléchir à deux fois.

Nota : La photo en tête d'article provient de la page Facebook de nos amis de RMB. Merci à eux.

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :