Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nuit debout à Paris et ailleurs

Ne comptez pas sur BFM TV ou toute autre chaîne de télé pour vous informer de l'évolution du mouvement social. Cela fait trois jours que des manifestants occupent pacifiquement la Place de la République à Paris, mais rien ne filtre dans les grands médias, et surtout pas dans les médias audiovisuels qui sont pourtant habituellement très friands de scoop. Mais là, non, cela ne les intéresse pas le moins du monde. Pourtant, les chiffres parlent d'eux mêmes. Plusieurs milliers sont présents chaque soir.

Depuis le 31 mars, ils sont des milliers à se rassembler Place de la République à Paris
Depuis le 31 mars, ils sont des milliers à se rassembler Place de la République à Paris
Depuis le 31 mars, ils sont des milliers à se rassembler Place de la République à Paris
Depuis le 31 mars, ils sont des milliers à se rassembler Place de la République à Paris
Depuis le 31 mars, ils sont des milliers à se rassembler Place de la République à Paris
Depuis le 31 mars, ils sont des milliers à se rassembler Place de la République à Paris
Depuis le 31 mars, ils sont des milliers à se rassembler Place de la République à Paris

Depuis le 31 mars, ils sont des milliers à se rassembler Place de la République à Paris

Au petit matin, ceux qui sont encore là, sont systématiquement chassés par les CRS. Mais rien n'y fait, le soir, ils sont à nouveaux présents pour débattre et refaire le monde. Plusieurs autres villes connaissent le même phénomène semble-t-il, mais il est difficile d'en connaitre l'ampleur, à moins d'avoir des contacts locaux qui relaient les initiatives sur les réseaux sociaux. Le seul moyen de le savoir serait que les infos locales soient centralisées et soient accessibles pour le plus grand nombre. A suivre donc. (*)

En attendant, à Paris le mouvement s'organise. Des ateliers se mettent en place, des ag se tiennent pour décider des suites du mouvement et une organisation matérielle commence à prendre forme, notamment pour la nourriture, et le ravitaillement.

(*) Merci à Gérard Blanchet qui m'a indiqué qu'un tel site existe déjà. Il porte le nom de Convergence des luttes et le lien est le suivant :

http://www.convergence-des-luttes.org/nuitdebout-partout-france/

Ateliers, Ag, Mise en place de commissions. Ils réinventent le démocratie directe...
Ateliers, Ag, Mise en place de commissions. Ils réinventent le démocratie directe...
Ateliers, Ag, Mise en place de commissions. Ils réinventent le démocratie directe...
Ateliers, Ag, Mise en place de commissions. Ils réinventent le démocratie directe...
Ateliers, Ag, Mise en place de commissions. Ils réinventent le démocratie directe...
Ateliers, Ag, Mise en place de commissions. Ils réinventent le démocratie directe...
Ateliers, Ag, Mise en place de commissions. Ils réinventent le démocratie directe...
Ateliers, Ag, Mise en place de commissions. Ils réinventent le démocratie directe...

Ateliers, Ag, Mise en place de commissions. Ils réinventent le démocratie directe...

...et surtout, ils se réapproprient l'espace public...
...et surtout, ils se réapproprient l'espace public...
...et surtout, ils se réapproprient l'espace public...
...et surtout, ils se réapproprient l'espace public...

...et surtout, ils se réapproprient l'espace public...

...pendant que d'autres s'occupent de l'organisation matérielle

...pendant que d'autres s'occupent de l'organisation matérielle

Certains comparent le mouvement à celui des "indignés" en Espagne. Il y a certainement du vrai. Cependant, le mouvement s'inscrit dans une dynamique plus large avec des journées d'actions programmées par les syndicats sur l'ensemble du territoire, et parfois par des assemblées générales.

La contestation contre la loi Travail n'en est qu'à ses débuts. Pas sûr d'ailleurs que son retrait calme les esprits, car ce qui est en jeu, c'est l'absence totale de démocratie dans la prise de décisions et le rejet des partis politiques quels qu'ils soient. Quelque chose est en train de se passer dans le pays et les gens veulent être considérés comme des citoyens à part entière, que l'on ne consulte pas seulement une fois tous les cinq ans.

Nuit debout à Paris et ailleurs

L'intervention de Frédéric Lordon lors de la 4em "nuit debout"

Samedi 2 avril, la revue "le crieur" organisait un débat dans l'église Ste Eustache à Paris. Mais la soirée a été interrompue au bout de 40 minutes par des participants à l'occupation de la Place de la République "nuit debout". c'est cette rencontre un peu tendue que nous raconte la vidéo mise en ligne par Médiapart.

Anne Hidalgo n'a pas apprécié d'être prise à partie par les occupants de la Place de la République. Elle s'est finalement éclipsée

Tag(s) : #Actualité sociale

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :