Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'intersyndicale de l'Allier veut amplifier la mobilisation contre la loi Travail

Les représentants des quatre organisations syndicales opposées au projet de loi Travail (CGT, FO, FSU et Solidaires) se sont à nouveau réunis le 31 mai afin de faire le point sur les mobilisations en cours et envisager de nouvelles actions.

C'est surtout la réussite de la grande manifestation nationale qui a fait l'objet de toutes les attentions lors de cette réunion, même si d'autres temps forts le 2 juin et le 9 juin sont en préparation.

Pour le 14 juin tout d'abord, la CGT a annoncé qu'ils avaient bloqué trois cars (un pour chacune des trois villes du département. Dans le même temps, des négociations sont en cours au niveau régional pour rallonger le train Clermont/Paris avec certainement des arrêts à Vichy et Moulins. Mais à ce stade, il n'y a pas encore de confirmation définitive. FO a également réservé 3 cars. Pour la FSU le mode de transport est encore à définir, alors que pour Solidaires, ce sont les cars qui partiront de Clermont qui feront un arrêt au péage de Montmarault. L'organisation se met donc en place de manière très concrète pour que cette journée soit une réussite.

D'autres initiatives sont prévues

Mais d'ici là, les syndicats opposés au projet ne veulent pas rester à ne rien faire. Tout d'abord, la votation citoyenne qui a été actée au niveau de l'intersyndicale nationale va être mise en œuvre sur tout le département. Avant tout dans les entreprises et les lieux de travail où les syndicats sont présents, mais aussi sur la voie publique en différents lieux stratégiques.

La date retenue pour cette consultation citoyenne est le 9 juin pour les 3 villes. Les unions locales auront à déterminer les emplacements des lieux de votation qui seront rapidement communiqués à la presse.

Le 2 juin, c'est-à-dire demain, des actions de bocages ont été programmées, mais rien n'a filtré à propos des axes et/ou des sites qui sont visés, car les syndicats ne veulent pas trouver sur place un comité d'accueil, ce qui peut aisément se comprendre.

La bataille contre la réforme du Travail n'est donc pas terminée, bien au contraire. Depuis le 26 mai, on assiste à une montée de la mobilisation. Plusieurs secteurs de l'économie ont rejoint le mouvement, y compris par la grève reconductible. C'est le cas par exemple de la RATP et de la SNCF.

Que fait le gouvernement ?

Dans cette situation de crise, le gouvernement essaie de faire croire qu'il ne lâchera rien. Mais la CGT a confirmé que leur fédération de la Chimie avait été contactée par des émissaires du gouvernement qui leur ont promis certaines dérogations à la loi en devenir. Est-ce le signe d'une certaine fébrilité de la part de l’exécutif ? On peut le penser. Une chose est certaine ; seuls ceux qui se battent se voient proposer des aménagements spécifiques. Les autres savent maintenant ce qui leur reste à faire.

L'intersyndicale de l'Allier veut amplifier la mobilisation contre la loi Travail

Laurent Indrusiak et Françoise Lambert au micro de RMB le 31 mai, dans les locaux de la CGT

L'intersyndicale de l'Allier veut amplifier la mobilisation contre la loi Travail
Tract national intersyndical pour la votation citoyenne
Tract national intersyndical pour la votation citoyenne

Tract national intersyndical pour la votation citoyenne

L'intersyndicale de l'Allier veut amplifier la mobilisation contre la loi Travail
Le bulletin de vote qui sera mis à disposition du public pour la "votation citoyenne"

Le bulletin de vote qui sera mis à disposition du public pour la "votation citoyenne"

Tag(s) : #Le département

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :