Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le texte de Paul Crespin a été posté le 9 juin dernier, c'est-à-dire avant la manifestation du 14 juin. Mais j'étais en vacance et de là où j'étais, je ne pouvais mettre l'article en ligne, car il n'y avait pas d'internet dans la maison que des amis avaient mis à notre disposition.

Ce texte reste cependant d'une grande actualité. Depuis qu'il a été écrit, nous savons que le 14 juin a été une grande réussite (patience l'article est presque finalisé).

Même si à gauche, les opinions sont très partagées à propos de la candidature de Jean-Luc Mélenchon, il apparaît de plus en plus qu'elle est la seule à offrir une réelle alternative politique dans la période, d'autant que les intentions de vote en la faveur du tribun sont bien plus importantes qu'au début de sa candidature en 2012. En tout cas, un grand merci à Paul pour sa contribution.

Philippe Soulié

« La lutte c’est notre dignité » Quand social et politique s’interpellent… Oui
« La lutte c’est notre dignité » Quand social et politique s’interpellent… Oui
« La lutte c’est notre dignité » Quand social et politique s’interpellent… Oui

Oui « la lutte, c’est notre dignité » et c’est effectivement l’expression la plus significative exprimée par les INSOUMIS au régime libéral capitaliste lors du rassemblement du 5 juin Place Stalingrad à PARIS. L’initiative de J.L MELENCHON y a rencontré un franc succès que même les médiacrates aux ordres du pouvoir monarchique présidentiel n’ont pu faire silence ! Bien des commentateurs à l’exemple de l’omniprésent Yves CALVI en sont restés coi. On peut pour s’en convaincre, retrouver la vidéo de l’émission C Dans l’Air de lundi dernier 6 juin !

Il est des évidences difficiles à cacher et le succès du lancement de la candidature de J.L Mélenchon en est une. Initialement taxé d’être un homme seul, le nombre des appels en sa faveur 110 000 à ce jour et la participation enthousiaste des 10 000 INSOUMIS Place Stalingrad, éclairent s’il le fallait, la réussite du lancement de sa candidature hors parti et détaché de toutes les vieilles méthodes politiciennes d’accords d’états-majors politiques ignorant les attentes du peuple souverain . De ce peuple à qui l’on refuse d’être acteur de sa vie sociale et politique, juste bon à trimer et à servir les intérêts égoïstes des grands de ce monde.

L’originalité du défilé des INSOUMIS, tout corps de métiers confondus, s’insurgeant contre les pesanteurs maléfiques et les incidences sociales dures à supporter des politiques austéritaires des HOLLANDE-VALLS ou du petit baron de la finance MACRON, vraiment oui cette originalité militante et combative a marqué le rassemblement d’une empreinte particulière. Ce furent là autant de témoignages diversifiés et vivants qui parlaient à tous et à chacun de la vie réelle et des espoirs concrets.

« La lutte c’est notre dignité » Quand social et politique s’interpellent… Oui

Le climat d’une telle rencontre, serein et confiant, en faisait ressortir le sens de l’engagement à refuser les mauvais coups sans cesse répétés, autant que celui de l’intérêt commun qui révélait un accent de citoyenneté des plus ferme.

- Gens de la chimie et du caoutchouc, dont ceux de Goodyear, métallos des usines de productions, agents territoriaux, personnels volants d’Air France, cheminots, électriciens et gaziers faisaient suite aux exploitants agricoles, aux travailleurs scientifiques et chercheurs qui suivaient eux-mêmes des défenseurs des droits et de la justice, des anti racistes et travailleurs migrants…Sans oublier bien sûr ni une délégation des taxis ou des intermittents du spectacle, encore moins celle des féministes non plus que des défenseurs de l’écologie dont c’était la journée internationale d’expression et de reconnaissance.

- Mais tous ceux-là, tous ces INSOUMIS voyaient aussi sur grand-écran se compléter leur démarche par des témoignages vidéos relatant des interventions spécifiques de dirigeants syndicaux et d’hommes et femmes de culture comme Jacques VEBER, S DE LA ROCHE FOUCAULT, ou Yvan le BOLLOC qui ont pu lire des poèmes, tout comme Gérard DAHAN exerçant son humour sur la grande scène.

Le peuple du travail et de la culture était là bien représenté, bien engagé et nous avons pu, mon collègue C. BRIERE et moi-même, en mesurer la territorialité large. Ainsi des rencontres avec les délégations des villes et départements du centre de la France et pour nos proches voisins de l’Allier, ceux de la Creuse, de la Corrèze, du Puy de Dôme et du Cher. Des discussions informelles ont permis ainsi de prendre le pouls des engagements militants d’insoumis dans les principales villes de ce vaste secteur ! Sans doute l’appel de notre camarade et ami Christian AUDOIN, directeur de l’ECHO DU CENTRE en faveur de la candidature MELENCHON n’y est –il pas pour rien…Comme ne compte pas pour rien non plus l’attitude favorable de M.G BUFFET présente sur la place dimanche après-midi…favorisant dans sa foulée une attention soutenue de nombreux communistes à l’égard de la candidature de JL MELENCHON.

C’est avec satisfaction également que la présence de C. AUTAIN, directrice du journal national REGARD, a été remarquée sur le devant des participants au meeting faisant connaitre là, un signe d’intérêt envers la démarche entreprise par l’ancien candidat de 2012. Sans doute la lettre de soutien de R MARTELLI, l’historien communiste ex dirigeants du PCF va-t-elle dans la même voie d’une capacité à élargir le cercle d’influence des initiatives prises par le candidat des insoumis…Le texte complet est à lire sur le site Bella-ciao.

« La lutte c’est notre dignité » Quand social et politique s’interpellent… Oui

Le discours de Jean-Luc Mélenchon, sur le fond et sur la forme a galvanisé son auditoire et ses paroles sont à écouter sur son site « l’ERE DU PEUPLE » ou encore sur celui « jlm 2017.fr », pour une connaissance exacte de ses analyses et propositions… Disons ici, en résumé que pour conclure ce défilé rassemblement du 5 juin, le candidat a notamment insisté sur le sens et le caractère de son opposition à la LOI ELKOMRY dite Loi Travail. Une opposition qui reprend celle des Français toujours largement majoritaire et qui demandent son retrait. Sa critique sérieuse et documentée des politiques gouvernementales et européennes a reçu des applaudissements nourris et vibrant.

Un discours en appelant à la mobilisation propice à sortir les travailleurs de leur souffrance, à tracer un nouvel horizon impliquant une VIème République, une planification écologique apte à faire évoluer les rapports sociaux et le système de production et de consommation tournant le dos à l’incohérente loi de l’offre, si chère à MM. HOLLANDE et GATTAZ, tout cela ajouté à la nécessité de transformer le cadre institutionnel et donc faisant de la sortie des traités européens un acte majeur !

Il est temps de s’inscrire en faux de la marche au précipice qu’entendent accélérer aux seules fins de la domination de la finance, tous les beaux messieurs pro-libéraux et pro-Atlantique de droite comme de « gauche » si cette distinction entre HOLLANDE-SARKO et autre JUPPE ou même LE PEN, compte encore !

« La lutte c’est notre dignité » Quand social et politique s’interpellent… Oui

Les théories du chaos lancées en leur temps par les REAGAN ou TATCHER mais dont s’inspirent les institutions européennes (voir la situation en Grèce) même affublées d’une phraséologie moderniste, trouvent leur contradictions et leurs oppositions par le développement des mouvements émancipateurs des peuples en situation de rejets des castes tyranniques en Amérique du Sud, au Maghreb et dans nos pays de la Méditerranée. La situation sociale dans notre propre pays en butte au forcing « Hollandais » pour imposer à coup de 49/3 sa loi de retour en arrière, indique que nait ici un autre possible sociétal et démocratique.

Pour aller de l’avant, il faut alors marcher sur deux jambes, d’un pas alerte et résolu. D’un côté le pas de l’action revendicative et des luttes pour les droits sociaux, de l’autre le pas de la mise en œuvre d’une perspective de transformation sociétale majeure. Celle de la révolution citoyenne s’appuyant sur le concept de république sociale. N’est-ce pas déjà ce à quoi s’attaquent, et le mouvement des places NUIT DEBOUT et le Mouvement des INSOUMIS, chacun dans une formes d’organisation qui lui est propre et autonome.

« La lutte c’est notre dignité » Quand social et politique s’interpellent… Oui

A l’appel du Front Syndical (CGT, FO, SUD, FSU, UNEF…) un point d’orgue central se déroulera à PARIS le 14 Juin. C’est sans doute là un moment crucial qui s’avance. Un élément de mobilisation qui donnera à voir la détermination populaire et pour part indiquera l’état du rapport de force en présence. Déjà, il est manifeste et heureux que le vent du ras-le-bol et de la détermination à se faire entendre empêche de dormir les tenants des vieilles politiques de domination et d’exploitations. Il s’agit avec le 14 juin de faire monter d’un cran encore la volonté de se faire entendre malgré toutes les chausse-trappes politiciennes disposées sur le chemin de la lutte transformatrice.

Le 14 Juin faisant suite au 5 Juin, il s’agira d’y être offensif et résolu ! Allez, on
ne lâche rien ! Nous y serons…

Paul CRESPIN Montluçon, le 09/06/2016

Tag(s) : #National

Partager cet article

Repost 0