Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le secrétaire de l'Union départementale de la CGT à nouveau convoqué au commissariat pour une banale affaire d'autocollants

La nouvelle vient de tomber ce soir. Laurent Indrusiak déjà mis en examen pour un simple tract dans l'affaire d'Environnement Recycling vient d'être à nouveau convoqué au commissariat le vendredi 3 juin à 10h, suite à une plainte déposée par la Mairie à propos d'autocollants qui auraient été collés sur des horodateurs de la ville.

Cette nouvelle a fait l'effet d'une bombe parmi les militants syndicaux qui ne s'attendaient tout de même pas à ce que la police convoque un représentant syndical pour un fait aussi banal. Dans le contexte de répression du mouvement syndical, cette nouvelle affaire, visiblement montée en épingle par certains élus a surtout pour effet de verser de l'huile sur le feu dans une période de forte tension sociale.

Nul doute que ce nouvel épisode est ressenti comme de l'acharnement à l'encontre du représentant de la principale organisation syndicale du département qui occupe une place centrale dans le combat contre la loi Travail. Bien sûr, les autorités nieront que ce soit le cas. Il n'empêche que les faits parlent d'eux-mêmes. Convoquer le secrétaire départemental parce que des autocollants ont été apposés sur de simples horodateurs apparait aux yeux du citoyen lambda, comme une procédure totalement disproportionnée par rapport aux faits reprochés.

La CGT appelle tous les militants qui le peuvent à venir soutenir Laurent Indrusiak vendredi 3 juin à 10H devant le commissariat, rue Joseph Chantemille.

Laurent peut en être certain, il aura à ses côtés les autres représentants des organisations syndicales qui luttent contre toutes les formes de répression.

Tag(s) : #Montluçon

Partager cet article

Repost 0